25 octobre 2020

Rassemblement Vivre Nu / Association Naturiste Phocéenne Ascension 2019

La dixième édition du traditionnel rassemblement « vivre Nu » « Association Naturiste Phocéenne » de l’ascension a réuni cette année 154 participants dont 23 enfants qui ont pu profiter d’une météo particulièrement clémente et de nombreuses activités.La dixième édition du traditionnel rassemblement « vivre Nu » « Association Naturiste Phocéenne » de l’ascension a réuni cette année 154 participants dont 23 enfants. En 10 ans, nombres de nos enfants étant maintenant devenus de jeunes adultes …La rencontre a eu lieu du jeudi 30 mai au dimanche 2 juin 2019 et certains participants ont joué les prolongations en arrivant avant, en partant après … ou les deux pour les plus chanceux.Tout a débuté avec un jeudi matin d’une relative fraicheur pour ensuite laisser place à un très grand beau temps avec des températures bien clémentes nous faisant un peu oublier la fin du rassemblement précédent qui s’était terminé sous une pluie battante et glaciale.Nous n’avons pas eu d’incident notable cette année. Aucun point de suture n’a été fait et aucun chalet n’a brûlé…Nous avons même eu enfin droit à la présence de notre ami Frantz qui s’est trouvé une nouvelle comp … euh voiture pour venir nous retrouver.Compte tenu d’une météo extrêmement favorable, l’installation a été assez minimaliste cette année car nous n’avons pas eu besoin de monter et démonter les barnums.Pour cette troisième année à la Genèse, après de nombreuses années Sablière, l’équipe de direction s’est encore pliée en quatre pour nous accueillir d’une manière optimale.Tant sur le plan logistique en nous fournissant un local, des frigos, des tables  et des bancs, que sur le plan de l’organisation des animations. David, directeur de la Genèse, et son équipe nous ont organisé la visite naturiste de la Grotte de la Salamandre le jeudi après midi, une descente en kayac de la Céze au départ du camping et un concert pour animer notre repas du samedi soir. Il est à noter que David a été présent lors de toutes ces animations.L’accueil du restaurateur a également été à la hauteur avec une bonne et copieuse paëlla. Son fils qui gère le bar a également été extraordinaire quand il nous a ouvert ses portes une nuit alors que Magali était en déperdition… Il nous a offert gratuitement de nombreux verres d’une boisson mentholée revigorante.Merci à Monica pour sa présence et son sourire.Merci à David C, de Valence, « simple » participant, qui a eu l’audace de demander au château des Roures s’ils accepteraient qu’un groupe de naturiste vienne les envahir. La direction du château ayant accepté ! Cette activité « visite naturiste du château des Roures » fait d’ailleurs maintenant partie des activités régulièrement proposées par la Genèse et en cours de négociation avec la Sablière.Merci également à Jean Claude L pour l’organisation des footings matinaux ainsi que des randonues du vendredi matin et du samedi après midi. Jean Claude ne sera pas présent l’année prochaine et il sera difficile de faire aussi bien …Merci  à Thierry S pour organiser sa rencontre Espéranto.Merci à Dominique C pour les descentes en rappel au Rocher de l’aigle.Merci à Laurent et Hervé qui ont encore une fois superbement géré les colocations, covoiturages, bracelets souvenirs, les payements  (restaurant, bracelets …) et la tombola !Merci également à tous ceux que j’aurais pu oublier et à tous les participants.L’organisation de ce rassemblement est maintenant devenue de qualité professionnelle. Peut être un peu trop au goût de certains anciens, comme moi, qui restent un peu nostalgique de l’époque où nous étions un nombre un peu plus restreint à prendre nos repas parfois sous une bâche tendue entre les arbres quand il pleuvait…Un petit bémol toutefois concernant les locations. Nous gérons le rassemblement avec nos hôtes dans une grande relation de confiance et comme avec des amis. De cette relation, tout le monde en tire profit avec de nombreuses faveurs. Du fait de cette relation de confiance, il nous a été accordé le droit de quitter les locations assez tard le dimanche et sans état des lieux. Malheureusement, il semble que certains  chalets aient été insuffisamment nettoyés lors du départ de leurs occupants.r0.jpgr1.jpgr2.jpgVisite de la grotte de la Salamandre jeudi après midi.sala1.jpgDescente en canoë à partir du camping.De nombreux courageux naturistes entreprenaient cette descente à partir du camping le vendredi matin pour être de retour vers 15 H.c1.jpgc2.jpgc3.jpgc4.jpgc5.jpgc6.jpgVisite naturiste du château des Roures le vendredi soir :C’est donc grâce à l’audace de David C que nous avons pu débarquer en nombre, en mode naturiste, pour profiter pleinement de la visite de ce château. Nous avons été chaleureusement accueillis par le propriétaire, avec un apéritif offert pour clôturer cette visite. Il faut dire que le propriétaire connaissait un peu le monde naturiste pour avoir été faire quelques fois de la publicité lors du pot d’accueil de la Sablière, ce que David ignorait.Nous étions 60 naturistes à visiter ce château, ce qui a nécessité de créer 2 groupes de 30. Outre l’aménagement « historique », le bâtiment abrite également un superbe musée de la soie ou tout est expliqué de l’élevage du ver à la confection des tissus en passant par le tissage.Cette visite a été l’occasion de réaliser de superbes clichés.ch1.jpgch2.jpgch3.jpgch4.jpgch5.jpgch6.jpgch7.jpgch8.jpgch9.jpgch10.jpgch11.jpgLes Randonues :N’ayant pas eu l’occasion d’y participer, Rémy nous apporte son témoignage :« La randonue du rassemblement 2019 à la Genèse.Jean-Claude nous a concocté une randonue aux petits oignons, 16 km dans le clap avec l’objectif de passer à la Dent Du Serret et à l’Aven de Peyre Haute. Nous étions dix, non onze, il y avait aussi Jude la chienne, mais pas de parité, une seule femme (Clarisse) pour nous accompagner, snif. Partis à 10h, nous longeons la Cèze par les hauteurs pour nous diriger vers Le Mas Terris. Première rencontre textile, un véhicule se dirige vers nous mais à 150 m de notre groupe il fait demi-tour et disparait. Nous continuons sur le Plan de Quittard ou une manifestation semble en préparation mais pas âme qui vive, hormis la voiture vue précédemment qui est celle d’un randonneur qui cherche son point de départ. Nous le laissons à ses réflexions et nous remontons la Combe de La Verrière pour ensuite nous diriger vers La Dent du Serret. Le panorama sur la vallée de la Cèze s’offre à nos yeux mais les participants de la sortie kayak ont déjà passé les courbes visibles de la rivière. La pose photo s’impose. Après l’ivresse de la vue nous regagnons le chemin forestier sous Le Grand Serré pour le continuer sur le plateau de Puech Garde avec un détour au Lac de Cournirau……..bauge à sangliers ou mare à canards, les gens du midi ont véritablement un problème avec les proportions ! Nous poursuivons notre périple sur la route forestière qui mène au Mas Crémat, le soleil darde, nous sommes heureux de quitter ce chemin blanc pour un sentier ombrageux qui nous amène sur le chemin de Peyre Haute, direction l’Aven de Peyre Haute. Les routes forestières étant plus propice à la discussion, il va en résulter une erreur d’itinéraire de notre guide Jean-Claude ou de Juju sa fidèle chienne qui ouvre la marche. Tous les chemins menant à Rome nous parcourons 400m de plus, broutille ! Notre présence et la visite de l’Aven va être perturbée par l’arrivée sur nos talons d’un club de vététistes d’une douzaine de personnes qui met à mal mon projet de faire une photos de groupe naturiste dans l’Aven. Il est treize heures, l’appel du ventre nous amène à sortir le pique-nique du sac à l’ombre de l’entrée de la grotte. Râ plombant, il s’avère nécessaire de couvrir notre peau d’un film de protection solaire avant de repartir pour éviter d’être le homard du soir. Nous rejoignons par un sentier le haut de la Combe du Béléousé pour nous retrouver sur le chemin forestier longeant l’Aven, le Dolmen et la tour de bois du point de vue panoramique sur le plateau au-dessus de la Baume des Fades. D’un avis unanime, du fait que tout le monde connaissait ce lieu, nous poursuivons sans y passer. La fatigue pointe, il est temps de rentrer. Nous redescendons par le sentier de la Grotte Claire sur la Genèse ou la Cèze et la piscine nous attendent pour nous délasser et récupérer de 5h30 de randonue.Texte de Rémi, serre-fil de cette randonue. »rem1.jpgrem2.jpgrem3.jpgrem4.jpgrem5.jpgDescente en rappel, au rocher de l’aigle.Après une randonue jusqu’au rocher de l’Aigle, une petit groupe de naturistes s’est revêtu d’un harnais pour gouter aux joies et émotions d’une descente en rappel dans le vide. Ayant pris un peu de ventre, je n’ai personnellement pas osé passer un endroit dénommé « boite aux lettres » accèdent au plus grand rappel. Je me suis donc contenté du passage pour les colis !!! Merci Dominique !gr1.jpggr2.jpggr3.jpggr4.jpggr5.jpggr6.jpggr7.jpggr8.jpgPhoto de groupe :Samedi en fin d’après midi, nous nous retrouvions sur les bords de la Céze pour les traditionnelles photos de groupe.ph1.jpgph2.jpgph3.jpgph4.jpgRestaurant :Puis samedi soir, nous nous retrouvions au restaurant après un apéritif suivi d’une tombola où de nombreux lots étaient à gagner.re1.jpgre2.jpgre3.jpgre4.jpgre5.jpgAu total encore un superbe rassemblement avec une organisation qui atteint la perfection mais qui laisse certains « anciens » un peu nostalgiques des rassemblements d’antan moins organisés, mais plus conviviaux. A noter un accueil qui demeure irréprochable de la part de l’équipe de la Genèse qui est un lieu idéal pour envisager d’y séjourner pour les vacances.Fredericdromois.

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go