30 octobre 2020

Rassemblement annuel 2017 du site Vivre Nu et de l’ANP à l’ascension

Comme chaque année depuis 2010, la rencontre Vivre Nu et ANP (Association Naturiste Phocéenne) a réunie  lors du WE prolongé de l’ascension presque 150 participants du jeudi 25 au dimanche 28 mai 2017.Comme chaque année depuis 2010, la rencontre Vivre Nu et ANP (Association Naturiste Phocéenne) a réuni lors du WE prolongé de l’ascension presque 150 participants du jeudi 25 au dimanche 28 mai 2017.Les conditions climatiques estivales et la bienveillance de nos hôtes ont été les ingrédients ayant contribué à un rassemblement particulièrement réussi.L’histoire de ces rencontres débute en 2010 où Thierry (BATNAT) organise un rassemblement réunissant une dizaine de participants par l’intermédiaire du forum Vivre Nu. En 2011, nous atteignons 25 personnes, puis 30 en 2012 et 59 en 2013.L’ANP arrive en force par l’intermédiaire de Laurent en 2014,  l’effectif atteignant alors 76 personnes. Nous franchissons le cap des 100 participants en 2015, puis 118 en 2016 et enfin presque 150 cette année.Cette progression témoigne de l’enthousiasme communicatif des participants,  mais il est probable aussi que nous atteignons aussi le maximum de personnes possible afin de garder toute la convivialité nécessaire à ce rassemblement.Malgré cette explosion vertigineuse des effectifs, nous ne pouvons nous empêcher d’avoir une grande pensée à notre cher ami disparu, Hervé de Nice, dont l’absence restera toujours un grand vide difficile à combler.  Comme il serait heureux de ce succès !plaque.jpgPendant 7 ans, les rassemblements étaient organisés à la Sablière. Depuis deux ans, nous étions un peu déçus d’un certain manque de considération de la part du restaurateur, puis de la direction.Les responsables de la Genèse se sont montrés très réactifs durant la phase de préparation du rassemblement, puis très présents et à l’écoute lors de notre séjour. David, le nouveau directeur,  était super réactif à chacune de nos demandes. Des chaises et bancs ont été spécialement achetés pour notre venue (merci à La SOCNAT et surtout à François, son directeur commercial), l’ancienne discothèque a été mise à notre disposition, ainsi que trois réfrigérateurs et un emplacement spécial pour notre tyrolienne.  L’accueil a été totalement irréprochable !chefs.jpgDe gauche à droite : David, François et Bruno …Le listing des personnes présentes a été magnifiquement géré par Laurent et Hervé, ainsi que la répartition des personnes dans chaque location et l’encaissement des repas pour le restaurateur. Notre groupe parait ainsi parfaitement organisé aux yeux des campings qui nous reçoivent.1)      Les repas :Les repas du soir se faisaient en commun au niveau de l’ancienne discothèque qui ne nous a pas réellement été utile du fait des conditions climatiques exceptionnelles.Nous mettions en commun les apéritifs, entrées, plats, fromages et desserts,  puis nous mangions en toute convivialité avec des tables et assis, ce qui était particulièrement agréable.Les deux barbecues tournaient à plein régime. Le mien et celui de Jean Pierre que nous remercions.Les repas du midi étaient plus aléatoires en raison du grand nombre d’activités et des randonues différentes avec des horaires d’arrivée tardifs …Nous ne manquions pas de boissons, ce qui n’est pas grave …  Mais par contre la nourriture périssable était en surabondance de telle sorte que nous avons été obligés d’en jeter à la fin du séjour. Il faudra que l’on tente de s’améliorer sur ce point !repasrepasrepasrepasrepasrepasrepasrepasrepasrepasrepas10.jpg2)      Les activités :Comme les années précédentes, les activités n’ont pas manqué. Sur un mode participatif, les membres du rassemblement écrivaient sur un tableau (fourni par la genèse) le programme qu’ils proposaient. Et l’on peut dire que ce tableau est rapidement devenu trop petit car bien rempli !tableau.jpgParfois d’ailleurs un peu trop rempli, ce qui nous a d’ailleurs empêché de faire notre randonue record en terme du nombre de participants.  Il faudra peut être mieux déterminer les programmes en amont du rassemblement les prochaines fois.a)      Les classiques randonues :-          Vendredi matin,  nous étions 23 participants à une randonue organisée par Jean Claude en direction de la grotte claire dont nous connaissions bien l’itinéraire.randorandorandorandorandoLa grotte claire se situe au dessus de la genèse, elle est bien aménagée et bien connue des spéléos.  Il y a deux tyroliennes à l’intérieur même de la grotte dont une que j’ai pu tester avec mon fils.Quand les spéléos ont exploré cette grotte, ils se sont rendu compte qu’au fond il y avait de nombreuses racines d’arbre et que la surface ne devait donc pas être loin. Ils ont donc déposé une balise ARVA dans la cavité et recherché le signal en surface pour y creuser un accès qu’ils ont nommé « grotte de l’Arva ».Nous avions cherché à plusieurs reprises cet accès, sans jamais le trouver car les localisations GPS connues étaient, probablement volontairement, très imprécises.Avec Jean Pierre, nous nous étions fixé pour objectif de trouver absolument cet accès !A la grotte claire, nous nous sommes donc séparés en deux groupes, l’un de 7 personnes à la recherche de l’accès  (ARVA) et l’autre de 16 personnes poursuivant la randonue avec Jean Claude.Ils feront ainsi boucle de la baume des Fades où il y a les Dolmens et un point de vue sur mirador. Ensuite, on ils sont revenus par la cuisine du diable et la combe Peyrol.Le groupe de Jean Claude :randorandoLe groupe à la recherche de la grotte de l’Arva :randoRandorandorandoAprès avoir fouillé tous les recoins, de nombreuses heures à travers les ronces, nous avons enfin trouvé cet accès. Il était alors trop tard pour se lancer dans l’exploration et l’entrée était particulièrement difficile et étroite. Nous décidions donc d’y retourner l’après midi.- Vendredi après midi, nous étions 6  personnes fermement décidés à partir en exploration dans la grotte de l’ARVA.Nous sommes laborieusement descendus dans les entrailles de la terre par un interstice vertical, tortueux et particulièrement étroit, puis nous avons progressé dans plusieurs salles avant de renoncer devant une descente en rappel car nous n’étions pas suffisamment équipés.  Mais il est évident que nous y retournerons !randorandorandorandoL’accès, particulièrement tortueux, étroit et vertical est assez physique et difficile !!Je sais que Gilles meurt d’impatience que je l’amène visiter cette grotte cet été !! 😉randorandoIl est nécessaire de bien refermer la porte en rentrant !randoArrivée dans la grotte avec un vide d’1,60 mètres !!RANDOrandoUn champignon dans la grotte ! En cas de problème, nous étions certains de pouvoir nous ravitailler !!randorandorandorandorandoAutre passage étroit !randorandorandorandoUn des deux cables de tyrolienne !randorandoSuspendu dans le vide !!!!rando–  Le samedi matin, deux groupes de randonue étaient constitués avec un départ à 9 H :a)      L’un avec 16 participants (12 du rassemblement et 4 de la Sablière) guidé par Jean Claude, allait faire la mythique promenade des trois arches. Le groupe s’est dirigé vers la Sablière, est remonté par les 3 Arches puis s’est dirigé vers le mas de Pernille avant de redescendre sur le rocher de l’aigle, avec un retour au niveau de la genèse par le tir à l’arc.randorandorandorandob)      L’autre, de 25 personnes, guidées par Laurent et Lydia, partait à la découverte de la grotte de l’Orage, découverte en 1967, au dessus de la Sablière.Nous avons traversé la Cèze, le camping du château de Fereyrolles, une petite halte au niveau du château, puis traversé le domaine de la Sablière, puis le chemin de la croix du Barry, pour découvrir enfin cette fameuse grotte de l’Orage.Les stalactites étaient magnifiques, mais l’une d’entre elle est venue sauvagement agresser notre ami Fabien m’obligeant ainsi à sortir mon matériel de couture à notre retour au camping à 13H30…. Décalant ainsi d’autant l’heure de l’apéro !!randorandorandorandorandorandorandorandorandorandorandorandorandorandorandorandorandorandorandorandorando–          Dimanche matin :A ma connaissance, il n’y a eu qu’une petite randonue en comité restreint avec Francis, Yves et Nicolas, partis explorer les salles difficiles d’accès de la grotte du Barry que nous n’avions pas encore exploré.RAndob)  La virée au marché de Barjac a eu lieu le vendredi matin pour les courageux aimants affronter la foule. De nombreux covoiturages étaient organisés, tandis que trois vaillants cyclistes (Claude, Thierry et Isabelle) décidaient de ne pas prendre leur voiture.Les plus sportifs d’entre nous, Francis, Florent, Thierry M,  et Stéphane G décidaient quant à eux de faire chauffer leurs baskets en rejoignant Barjac en footing.barjbarjbarjc)       Escalade au rocher de l’Aigle :-          Jeudi après midi, nous étions 9 à partir en covoiturage un peu à l’étroit dans un seul véhicule, pour une petite initiation d’escalade.escaladeescaladeescaladeescalade–          Dimanche matin, Dominique C y entraînait un autre groupe pour une descente en rappel, dans le vide, assez impressionnante.ESCescescescescescescesccorrectif.jpgescescd)      Une rencontre entre naturistes espérantistes réunissant 8 convives le vendredi a été organisée par Thierry S.  Le thème était la réflexion sur les liens ente naturisme et espéranto, et comment développer les actions d’INOE (Internacia Naturista Organizo Esperantista).esp.jpgDéfinition de l’espéranto : “Communiquer à l’échelle globale et sur un pied d’égalité, sans pour autant s’immiscer dans la vie privée des peuples, telle était l’idée du Dr Zamenhof lorsqu’il formula les bases de la langue espéranto en 1887. L’espéranto proscrit toute hégémonie culturelle et linguistique. Conçu pour être réellement international et très facile à apprendre, parlé par des millions de personnes sur les cinq continents, l’espéranto offre une expressivité et une précision qui expliquent son emploi actuel dans les domaines technique, scientifique, littéraire, musical, touristique, etc. Ce sont aussi les valeurs intrinsèques de la langue, à savoir l’ouverture, la curiosité de connaître d’autres cultures, la volonté de protéger les autres langues et la promotion de la paix dans le monde qui expliquent que l’UNESCO a, par deux fois, voté des résolutions en faveur de la langue et encouragé les nations de l’ONU à l’enseigner.”e)      De nombreuses autres activités ont été aussi proposées : Le Molkky, Le Kubb, le pingpong, le tennis, le kayac …molkki.jpgfarniantef)       La tyrolienne a trouvé sa place sur un emplacement gracieusement consenti par David en ce WE de grande affluence.tyrolienne.jpgg)      Sans oublier la farniente à la piscine et les parties endiablées de descente de toboggan !farniantefarniantefarniantefarniantefarniante3)      Le traditionnel repas du samedi soir d’est déroulé dans d’excellentes conditions devant le bar. Après l’apéritif, nous avons dégusté la délicieuse paella préparée par le restaurateur dont le fils nous servait, en toute nudité.Nous étions 134 convives à table.restorestorestorestochefsLaurentLaurent a apperçu un squatteur ;-)Au total, et en dehors d’un petit incident de bouilloire au début du séjour ayant rendu une location hors d’usage, ce rassemblement s’est effectué dans d’excellentes conditions.0000Le respect de la nudité a été total tant dans notre groupe, ce qui est assez habituel, que dans l’ensemble du camping avec le personnel montrant parfaitement l’exemple en allant du restaurateur, à David le directeur et François le directeur commercial de la Socnat.valeur.jpgCette nudité parfaitement naturelle et la bonne humeur des participants ont contribué au bon déroulement du séjour. Cette nudité devient tellement naturelle qu’il y a au final de moins en moins de personnes qui demandent à être floutées sur les photos du compte rendu. D’ailleurs, préférant pêcher par excès, mille excuses aux personnes que j’aurais flouté par mégarde !C’est toujours avec une grande satisfaction que nous recevons, en fin de séjour, des témoignages de participants pas nécessairement très à l’aise avec la nudité en commun qui finalement finissent par se sentir parfaitement intégrés dans notre grande famille.Merci également pour le petit mot laissé sur le tableau :merci.jpgNous avons eu droit à des félicitations concernant notre groupe de la part du staff du camping, ce qui est particulièrement agréable pour les organisateurs.Nous devons par contre nous améliorer sur deux points : la gestion des denrées périssables et de sa surabondance et la présence de mégots de cigarettes au sol très justement reprochée par une personne de la Genèse.Quoi qu’il en soit, longue vie à nos rencontres et au naturisme dont la présence de nombreux enfants respirant le bonheur semble assurer la relève.releve.jpgA l’année prochaine !Fred, Laurent et Hervé. groupePS : les photos proviennent de plusieurs photographes.

7 réflexions sur « Rassemblement annuel 2017 du site Vivre Nu et de l’ANP à l’ascension »

  1. Superbe compte-rendu !
    Encore un grand merci aux organisateurs qui ont permis ce we possible.
    Nous avons encore de beaux souvenirs plein la tête et sommes déjà partant pour l’année prochaine ! [addsig]

  2. Bonjour à tous et toutes,
    Hé bien ça c’est du reportage ! Merci. ça permet à ceux qui n’ont pu venir de se tremper un peu dans l’ambiance. Belle organisation, et que d’activité !
    Bravo !
    :=!

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go