25 octobre 2020

Rencontre avec les gendarmes en forêt d’Ermenonville

Vendredi 4 novembre, nous étions quatre avec l’ami Bernard au rendez-vous d’une randonue, en forêt d’Ermenonville, par un temps relativement clément et ensoleillé. L’une de nos premières préoccupations fut de pique-niquer, ce que nous fîmes surla butte aux Gens-d’armes. Un cycliste escalade péniblement la pente sableuse, passe à quelques mètres, refuse l’apéritif que je lui proposais, et fait la pause casse-croûte, lui aussi, un peu plus haut.

Notre nudité ne l’effraie pas. Puis, en chemin, nous rencontrons deux dames assez âgées qui ramassaient des champignons, et devant lesquelles nous nous sommes recouverts. D’autres rencontres ont suivi : deux cavalières dont l’une a estimé « A chacun son délire », un cycliste plutôt surpris mais qui avait envie de discuter avec nous, un autre cycliste, un jeune beur, qui a dû ne pas nous voir, ou en tout cas a fait comme si. Une belle journée, l’une des dernières d’automne à bénéficier des rayons de Phébus.

Vers 16h30, de retour à la voiture et après nous être rhabillés, une voiture de gendarmerie passe devant nous, à dix mètres, et après quelques secondes d’hésitation s’enfonce dans le bois. Nous eûmes le tort de nous attarder quelque peu, pour échanger nos adresses mails ou parler de la pluie et du beau temps. Le temps de voir revenir le véhicule de gendarmerie, et d’assister, médusés, à l’attaque de notre petite diligence par les sheriffs de la loi.

« Est-ce vous qui étiez nus en forêt ? » « Oui », répond Bernard, militant jusqu’au bout des ongles (pouvait pas se taire ?). On bavarde, on argumente. C’est que la loi, voyez-vous… Oui, lieutenant, mais la loi a supprimé le délit d’outrage pubis, euh public à la pudeur, et quant à l’exhibition sexuelle cela reste à prouver. Vous nous avez vus nus ? Arrive la police municipale, qui nous apprend que ce sont les deux vieilles ramasseuses de champignons qui se sont plaintes, même que l’année dernière elles avaient déjà rencontré Bernard avec son bandeau rouge pour tout vêtement (faudra interdire les couvre-chefs dans les randonues).

Bref, on palabre. Bernard est dans le collimateur, même qu’une fois nous étions une dizaine et les pandores sont arrivés trop tard, sont vraiment mal élevés ces nudistes ! Bernard ne se démonte pas, en profite pour leur glisser un tract de l’Apnel. La discussion s’est faite sans animosité, chacun défendant son point de vue : la maréchaussée applique la loi, du moins elle le croit, avec toujours le même argument des enfants ; nous revendiquons le droit d’être libre dans la nature.

Nous nous en sommes tirés avec un simple contrôle d’identité, fait par des gendarmes qui nous ont paru un peu embêtés de perdre leur temps avec des naturistes. Et c’est sereins que nous attendons la décision du procureur de la République sur la suite à donner à cette affaire.

Jean-Michel Gambier
Bernard Gibert (gibus)

9 réflexions sur « Rencontre avec les gendarmes en forêt d’Ermenonville »

  1. Merci pour cette histoire qui démontre malheureusement que nous sommes encore bien loin
    de faire évoluer les mentalités :paf

    Par contre, si nous raisonnons de façon brute de pomme :

    – Attendu que nous ayez pas été « pris » en pleine randonnue, 😎

    – Attendu que n’importe quel citoyen peut être contrôlé sur la voie publique (les forêts en font partie), 🙂

    – Attendu que même si Bernard a confirmé avoir déjà randonné l’année derniière comme cette année par les
    mêmes ramasseusses de champignons 😛 suite à un simple signalement auprès de la Gendarmerie :=!
    Les paroles s’envolent, les écrits restent dit le dicton populaire 😎 😎

    – Attendu qu’ils ne vous ont pas embarqués au Poste 😛

    Cela prouve simplement que les dites plaignantes n’ont pas porté plainte :#

    Un aveu soit il fait de Bernard et du Groupe n’a pas fait pas l’objet de l’enregistrement d’un PV signés par les
    « Nubiens Fautifs » 😉 😉 😉 que vous êtes et en conséquence, je ne vois pas au nom de quoi le Procureur
    de la République pourrait donner une suite :b :b :b

    De plus, le fait d’avoir justifié de votre état de naturismes notables encartés APNEL ou FFN voire même des deux 😛 ne devraient pas donner de suite, à moins que le dit procureur n’ait pas de dossiers plus lourds ou plus importants à traiter en ce moment :# 😐 :paf

    A mon sens, il ne devrait rien se passer 😀 Merci de nous tenir informé car si vous n’avez aucune nouvelle d’ici la fin de l’année…. alors, cela une bonne expérience pour nous tous… 😉

    Nubiennement Votre

    Philippe (94)
    Membre APNEL – FFN

  2. « Est-ce vous qui étiez nus en forêt ? » « Oui », répond Bernard, militant jusqu’au bout des ongles (pouvait pas se taire ?).

    Lors de ces rencontres avec nos amis gendarmes ou policiers, il est important pour nous d’assumer jusqu’au bout
    notre légitime point de vue sur le fait que la simple nudité ne peut être assimilée à de l’exhibition sexuelle.

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go