23 octobre 2020

Les restaurants publics pour nudistes

Pouvez-vous imaginer entrer dans un restaurant où tout le monde mange nu ? Dans le monde il y a un certain nombre de ces endroits dans lesquels la seule condition est de se déshabiller. Le siteplanetajoy a repertorié les trois plus célèbres restaurants de nudistes de la planète.

Le premier est le restaurantOlivers de Valence. Dans cet espace, vous pourrez jouer au billard, aux fléchettes et chanter au karaoké. L’espace fait partie d’un grand centre naturiste où il y a aussi un hôtel, un terrain de golf et appartements à louer.

Le deuxième en Oregon, aux États-Unis, se trouve le restaurant Sub Rosa, qui permettait initialement l’option des "vêtements facultatifs".Mais après quelque temps, il a été imposé la nudité totale comme condition préalable à manger dans ce restaurant. Vous ne pouvez y venir que sur invitation seulement.

Et le troisième Également aux États-Unis, à New York, il y aCodinners, un endroit où les dîners sont organisés tous les mois. Vous pouvez danser, manger, mais seulement pour les personnes sans vêtements.

Source

8 réflexions sur « Les restaurants publics pour nudistes »

  1. Bonjour,

    Ce sont des initiatives qui ont le mérite d’exister…Pour les « friqués » pour l’instant…

    Les états unis pays du naturisme !? Ne nous emballons pas c’est aussi celui où des gens sont encore lourdement emprisonnés pour un bisous un peu osé en voiture entre adultes consentants et s’aimant…

    Je remarque qu’au sujet de ce restaurant d’Orégon l’expérience à la « tolérance à optional clothing » a tourné court…Eux au moins ils ont vite pigé…Pas comme ces textiles mercantiles qui gèrent nos structures naturistes du bord du littoral…

  2. J’ai mangé dans un resto naturiste asiatique installé dans une serre tropicale en Floride du coté de Tampa de plus ce resto proposait un truc marrant le  » no hand » une jeune femme nous mettait les aliments dans la bouche en soufflant délicatement dessus pour ne pas que l’on se brule et une option massage ( des epaules uniquement) nous était proposé. Je précise bien que ce n’était pas un bordel j’y suis allé en famille avec les parents les gosses. certaines personnes était pas totalement nue mais soit en pareo soit en peignoir. [addsig]

  3. Les Etats-Unis, c’est très vaste, c’est une cinquantaine d’Etats, qui chacun ont leurs propres lois, leurs propre système judiciaire, leurs propres mentalités aussi.
    A quelques exceptions près, ce qui est pénal est du ressort des Etats et non de l’Etat fédéral.

    Aussi, dire « les Etats-Unis », c’est comme si l’on dit « l’Europe ».
    L’Europe, c’est la Pologne et les Pays-Bas, qui, en matière de naturisme par exemple, n’ont pas exactement les mêmes mentalités ni la même législation.
    Et les Etats-Unis, c’est l’Oregon ou l’Etat de Washington (tout en haut à gauche, pays où quand il ne pleut pas, c’est qu’il neige), ou de l’autre côté, le Maine (tout en haut à droite, pays où quand il ne neige pas, c’est qu’il va neiger), et l’Arizona ou le Texas (pays où quand on ne voit pas le soleil, c’est qu’il fait nuit).
    L’Arizona ou le Texas ont des mentalités extrêmement réactionnaires (disons que par exemple, Marine Le Pen là-bas serait une candidate du centre-gauche), et l’Oregon, l’Etat de Washington, le Maine, ou aussi le nord de la Californie, ont des mentalités qui sont plus proches des Pays-Bas que de la Pologne, et même de la France.
    A Portland, une jeune femme avec un nom japonais se rend chaque jour au boulot à vélo, nue. Elle a d’abord été arrêtée, puis relaxée, et la police a ensuite reçu l’ordre de ne plus l’interpeller et de répondre à d’éventuels plaignants qu’elle est dans son droit.
    A San Francisco, se promener nu sur le bord de mer n’est pas interdit, de même qu’à Seattle (dommage que le climat soit assez proche de celui de Brest, voire de l’Irlande).
    Dans ces villes ont lieu chaque année des cyclonues.

    Comment expliquer de telles différences alors que les gens viennent de partout et bougent beaucoup?
    Eh bien en fait, j’ai pu me rendre compte que s’ils bougent beaucoup (on a grandi à New York, fait son premier cycle universitaire à Chicago, son second cycle en Californie, on travaille en Pennsylvanie puis dans le Wisconsin etc.), ils ne bougent pas partout. Je vois ça chez les amis universitaires de ma femme: ils ne postulent que dans certains endroits du pays et déclinent les autres, sauf nécessité, parce que « même avec un bon poste, vivre en Arizona ou au Sud Dakota, c’est dur ». A l’inverse, celui de l’Arizona qui est habitué à avoir son révolver à la ceinture lorsqu’il va faire ses courses (non, je ne caricature pas) n’ira pas postuler pour un Etat proscrivant le port d’armes.

    Entrent aussi en ligne de compte la possibilité de trouver des églises de sa confession (car il y a des dizaines et des dizaines de religions aux Etats-Unis, le terme « protestant » ne voulant pas dire grand chose entre certaines qui ont des pasteurs lesbiennes affichées et d’autres qui sont d’un rigorisme face auxquels nos catholiques intégristes sont olé-olé).

    Voilà pourquoi il faut toujours garder à l’esprit que tel ou tel exemple soit de pudibonderie soit d’ouverture d’esprit n’est pas extrapolable à l’ensemble du territoire.

    Fin de ma parenthèse américaine.

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go