31 octobre 2020

Nus dans le centre de Tours pour défendre les arts de la rue

Les artistes nus se sont retrouvé au milieu des opposants à la réforme des retraites. Quinze artistes et citoyens ont défilé nus, hier, à 15 h, rue Nationale. La “ performance ” tendait à dénoncer la baisse des moyens alloués à la création. Ils ont osé défiler nus, ce samedi, rue Nationale. Certes, la météo était clémente, avec 15 °C et un soleil radieux. Il leur a néanmoins fallu du courage pour ôter leurs vêtements devant un public tout aussi surpris que gêné. C’était hier, à 15 h, place Anatole-France.

Dans le plus simple appareil, une quinzaine d’artistes de la Fédération des arts de la rue et quelques citoyens ont progressé vers la mairie, sans jamais prononcer un mot. Ce qui n’était pas pour alléger l’atmosphère : c’est dans un silence quasi-mystique que s’est agglutiné un public de badauds et de photographes.

""

""

""

""

""

""

""

""

Source photos

""

""

""

""

""

""

""

""

Interloqués, de nouveaux passants se sont agglomérés, ont interrogé les premiers, ont voulu éloigner les enfants… Avant de se raviser à mesure que la peinture rendait plus convenable et même jolie la confrontation à la nudité.
Sûr qu’ils s’en souviendront de cette quatrième Journée nationale des arts de la rue et du culot de ces artistes qui craignaient – à tort puisqu’elles furent minimes – les réactions hostiles. « Tous à poil comme la création artistique ! », ont expliqué ces derniers, dénonçant la baisse des moyens alloués et la précarisation de leur profession.

Tout en rendant hommage, sur la forme, au metteur en scène Jérôme Savary qui, en 1971, avait lancé ce mouvement de « streaking » – action de se mettre nu dans un lieu public – en réaction au combat du maire Jean Royer contre les films et les affiches pornographiques. Vers 16 h, la manifestation a rejoint celle qui débutait contre la réforme des retraites. L’improbable mélange est resté bon enfant.

Voir la video

Vidéo source sur le site de la nouvelle république
Source de l’article de Cécile Lascève, pour la Nouvelle République

11 réflexions sur « Nus dans le centre de Tours pour défendre les arts de la rue »

  1. Laisse tombé, ils oublient simplement comment ils sont nés, et comment ils finiront. Et puis la nudité, c’est la simplicité et le gommage des classes, des individus. PDG, ouvriers, tous nus ……
    Crinou. [addsig]

  2. Une belle initiative de la part de ces artistes,
    Tout à fait dans « l’image » des Arts.
    Une manifestation pacifique, « sans casseurs »,
    qui peut-être UNE solution dans certain cas.
    Un grand :=! :=! :=! à eux.
    A remarquer, à la fin de la vidéo,
    les applaudissements des personnes présentes.

    Naturisme = bien-être retrouvé [addsig]

  3. Un bel impact pour exprimer sa colère, la vraie…
    Celle, contenue, qui s’exprime avec puissance à travers des actions non-violentes.
    Celle de la révolte contre le saccage de l’humanité et de sa planète.

    Et cela ne se passe pas loin de chez nous… Mais bien chez nous !

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go