31 octobre 2020

Randonue des herbus, 24 Août 2009, Baie du Mont St Michel

Malgré une météo plutôt refroidie, contrôlée le matin, nous nous retrouvons à 7 personnes pour cette randonue « commando » dans les herbus complètement noyés de la baie du mont St Michel. Dominique notre druide et guide « Pou ou Papou », deux petits nouveaux dans le groupe, Jacques et Marie Françoise (première femme dans le groupe de randonue breton), un visiteur normand de passage, Hervé qui est modérateur du groupe Yahoo randonue, Daniel, Philoux, et moi.
Garés sur la dernière digue ou « polder », face à nous la Manche, les herbus, ou prés salés, une petite cabane abandonnée perdue au milieu de la baie, et des mares avec leurs gabions que nous devinons au loin, car ces structures sont très basses, donc discrètes. A notre gauche, une centaines de moutons en totale liberté, sans enclos. Nous remarquons qu’ils sont moins nombreux qu’à l’accoutumé (600 environ), les grandes marrées actuelles en seraient-elles la raison ?

Les moutons peuvent se rassasier sur des petites parcelles aménagées avec de l’herbe sèche coupée sur place. Des travaux d’entretien ont été réalisés. Les hautes herbes (chiendent) ont été coupées et broyées (travaux réalisés chaque année fin août début septembre). Au loin, une grande dune de sable coquiller et tangue (sable calcaire blanc très fin).

Enfin, à notre droite, le Mont St Michel, si gros qu’il est le gardien de cette baie immense, comme une pièce rapporté placée sur la ligne d’horizon, flottant au dessus d’une fine couche de brume vaporeuse. En effet, les récentes marrées de coefficient 100 et plus ont noyées la baie, et les herbus ne sont qu’une énorme éponge, mélangeant fétuque rouge (Festuca rubra), herbes halophiles, salicorne, et vase. L’eau croupie ça et là possède une couleur rouge assez surprenante due au fétuque. Au passage du soleil, l’évaporation de toute cette eau donne au Mont un coussin de brume…

Le parcours est un peu changé depuis la dernière reconnaissance de Dominique, l’eau est présente partout, et aucun chemin n’est sec. Nous commençons donc par traverser une étendue d’eau profonde d’1 mètre par endroits. Tout de suite après, un tapis d’herbes couchées, gorgées d’eau se dérobe et respire sous nos pieds nus. Une sensation extra ! un massage de la plante des pieds à chaque pas.

Ca y est, la mise en condition est faite, nous pouvons commencer… par le picnic ! Nous passons près de la petite cabane, et nous installons sur le premier gabion (cabane de chasseurs de canards enterrée : cf photo), et entamons le festin.

Quelques verres de cidre plus tard, nous découvrons enfin le coté sportif de la rando. Et quel Sport ! Selon l’endroit, l’activité change : Enfoncement dans une vase de quelques centimètres à quelques décimètres… et de nombreuses glissades sur cette boue sableuse, barbouillage, traversée de petit ruisseaux avec des rives glissantes, et vaseuses, imitation de pingouins glissant sur le ventre pour Dom, Daniel et Philippe, bodie-painting primitif à la vase, et rinçage dans une eau à 30 degré (en fin de journée). C’est un pur moment de thalassothérapie, en version épreuve de Kho-Lanta.

Nous nous dirigeons dans un premier temps vers le large, à la recherche de phoques, mais ils nous ont fait faux bond, car aucune trace… même à la jumelle. Un photographe professionnel, avec trépied et gros zoom est passé assez près pour nous voir (une centaine de mètre). Les autres présences dans la baie étant trop loin pour voir quoi que ce soit, nous ne croiserons personne jusqu’à l’arrivée.

Ensuite, cap à l’ouest, vers la dune de sable. Le Mont se trouve alors dans notre dos. Il figurera sur beaucoup de nos photos, choisissant souvent cet angle pour la prise.

Sur la dune, une pause s’impose, je déplie la serviette de bain, et m’autorise une courte séance de farniente au soleil, pendant que nos trois pingouins continuentde se laisser glisser sur le ventre dans cette vase grise.

Mais il ne faut pas tarder, ou le cheval au galop nous rattrapera (on dit que dans la baie, la mer remonte à la vitesse d’un cheval au galop). « Pas de panique » nous rassure Dominique, « il y a largement le temps ! ».

Le retour un peu plus dispersé dans les herbes fut très rapide. Mais pas moins sport !
Nous avions maintenant l’entrainement et l’échauffement, ce ne fut qu’une simple formalité 😉 avec quelques chutes très glissantes et deux ou trois passages délicats.
Je ne regrette pas d’être venu, au contraire, jamais je n’ai réalisé de randonnée ou randonue, aussi EXCEPTIONNELLE !
On ne pourra pas dire le contraire, nous avons parcouru environ 10 km, dans les herbes noyées, la vase, et avec un parcours à 80% les pieds dans l’eau. Ce n’est pas un parcours ordinaire. Pieds Nus du début à la fin, seul une casquette comme textile, la tenue de peau n’est pas obligatoire, mais fortement conseillée !
Aucun problème d’envasement intempestif, aucun touriste croisé, un soleil présent dès le début, et presque jusqu’à la fin, et la cerise sur le gâteau (je la gardais pour la fin) c’est à l’arrivée : un grand père et ses deux petits-fils arrivant en vélo à nos véhicules tombent sur Hervé, qui essaye vivement de remettre son short, mais trop tard ! Le papy me voie alors complètement nu aussi, et derrière moi, tous les autres, dans la même tenue de peau.
La surprise fut général quand l’homme nous a dit « désolé de vous déranger, je ne savais pas qu’ils y avaient des naturistes ici, pourtant je suis du coin… désolé, nous partons et vous laissons tranquilles. »
Ils firent tous les trois demi tour, sans que nous puissions réagir plus. C’est bien la première fois que ça nous arrive.
On reviendra…
Merci à Dominique pour nous trouver de si belles randonues, merci au groupe pour sa bonne humeur, et merci au soleil.
J-C
Notre Druide Papou : Dominique (ride) 😀

Voir le https://www.naturisme-france.com/forums/randonues-region-bretagne/randonue-des-herbus-baie-du-mont-st-michel-aout-2009

5 réflexions sur « Randonue des herbus, 24 Août 2009, Baie du Mont St Michel »

  1. salut
    lors du repérage de cette rando j’ai eu la chance de voir 14 phoques ,pour les curieux allez voir sur ce site http://www.saintjeanlethomas.com/Les-phoques-dans-la-baie-du-Mont-St-Michel_a148.html ,sinon il y a aussi le banc des hermelles a voir ,ce sont des vers marin qui forment des bancs de sable trés particulier ,tapez” hermelles “.Soyez prudent si vous y allez la promenade peut être dangereuse ,il y a deux maisons de la baie qui organisent des rando avec guide payant bien sur .Je l’ai faite avec guide une fois puis a deux 3 fois avant de me lancer a emmener un groupe .Salut a plus dom r

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go