24 octobre 2020

Randonue à la découverte des traces préhistoriques des bords de la Cèze

Au cours du week-end de l’Ascension, nous avions prévus de réaliser quelques incursions sur la rive droite des gorges de la Cèze pour découvrir de nouveaux itinéraires praticables en tenue de peau. Cette randonue de reconnaissance va nous permettre de découvrir les traces d’habitats préhistoriques.
En partant du Domaine Naturiste de la Sablière, une traversée à gué de la Cèze permet de rallier le pas de tir à l’arc situé au Sud-est du Domaine Naturiste de la Genèse à l’entrée d’une gorge étroite. Très rapidement, nous arrivons au croisement de plusieurs sentiers.

Nous prenons sur la droite le sentier bien ombragé mais assez raide qui conduit en plusieurs lacets au Rocher de l’Aigle.

Là, une rencontre avec un joggeur nécessite une brève adaptation de notre tenue. Ce sera la seule perturbation de la journée.

En arrivant à proximité du Rocher de l’Aigle, nous entendons les voix de deux grimpeurs qui parcourent une Via Ferrata. La végétation nous offre un couvert suffisant pour passer inaperçus. L’itinéraire passe ensuite à proximité d’un porche puis d’une grotte que nous visitons.

Encore quelques efforts nous permettent d’atteindre le plateau d’où nous découvrons un panorama étendu.

Un sentier bien agréable, avec une alternance de passages en sous bois et de pelouses fleuries, nous permet de rejoindre la route à proximité du Mas de Pernille.

Un bref passage sur la route nous permet de rejoindre une piste forestière que nous suivons en direction des Dolmens des Fades.
Là, le sentier d’interprétation de la Baume des Fades a été aménagé. Plusieurs panneaux présentent le milieu naturel (flore, faune de la garrigue, …) et les diverses traces d’habitat (dolmen, fours à chaux, …). Ainsi nous apprenons que les dolmens étaient à l’origine recouverts de nombreuses petites pierres. Le premier dolmen est assez bien conservé.

Un peu plus loin nous découvrons un deuxième dolmen.

Après un agréable pique-nique, nous prenons maintenant la direction de la grotte-aven de Peyre-Haute. Nous apercevons en contrebas l’entrée d’une grotte. Il fait chaud, aussi en approchant nous apprécions le souffle d’air frais bien agréable qui s’exhale. Nous pénétrons dans la grotte.

Après un passage assez bas, l’obscurité s’estompe et une vision assez inattendue s’offre à nous. Nous retrouvons la lumière et apercevons au loin un bosquet. Nous sommes maintenant dans l’aven de Peyre-Haute. Sa large ouverture permet d’apporter l’eau et la lumière indispensable à la vie de cet îlot de végétation.

Il est temps de rentrer !
Nous prenons la piste qui longe le flanc nord pour rejoindre les dolmens. Puis, accompagnées par les chants d’oiseaux, nous redescendons vers la Genèse par le sentier direct qui se glisse dans le sous-bois.
Le passage du gué, puis un bain dans la Cèze clôturent cette randonue de découverte.

Nous sommes heureux d’avoir pu passer une journée complète à découvrir en tenue naturelle cette belle région. D’ores et déjà, nous imaginons autour de ce circuit d’autres itinéraires que nous espérons pouvoir proposer lors de notre prochain séjour sur les bords de la Cèze.

12 réflexions sur « Randonue à la découverte des traces préhistoriques des bords de la Cèze »

  1. La découverte de « l’arrière pays genésien » est au programme de cet été, c’est plein de ressources jusqu’ici seulement entraperçues : bravo à Jean-Marie et Elizabeth pour nos avoir servi d’éclaireurs !
    Reste à savoir si en juillet aout la fréquentation est toujours aussi modeste…
    Jean-Paul, on compte sur toi !

  2. Bonjour,

    Les photos sont magnifiques. Que de souvenir au regard de votre randonnue. C’est avec plaisir de nous revoir, une prochaine fois.
    bravo pour votre compte rendu, que de trésor du coté de la sablière.

    a très bientôt jean francois

  3. Bonjour de Pascoul59

    superbe photos :=! et une superbe promenade avec de beau paysage ou il faut absolument être NU. une randonu que j’aimerai faire cet été 😎

    Amitiè Naturiste [addsig]

  4. Bonjour,
    Une de mes balades préférées lorsque je suis à la Sablière.
    Un endroit inoubliable découvert avec des amis.
    On reste émerveillé par le puit de lumière de l’Aven de Peyre-Haute,
    et le parcours du « sentier de la Baume des Fades » est très enrichissant.
    Beaucoup de sensations durant cette journée passée nu dans la magnifique nature,
    ou l’on peut oublier facilement tous les soucis du quotidien.
    Dernière semaine de juin, j’irai sûrement y faire un tour.
    Si vous vous trouvez dans cette région à cette date, avec plaisir je pourrai vous servir de guide.
    Merci :=! :=! :=! à vous deux de nous avoir fait participer à cette journée d’exception.

    Amitiés naturistes
    [addsig]

  5. Bonjour,
    J’ai effectivement eu le plaisir de visiter ces endroits il y a 3 ou 4 ans maintenant. Trés agréable 😉
    Il Y a aussi une grotte à visiter à gauche de la route qui monte de l’Ermitage. Prévoir lampes et short rapide. Attention, il y a un trou assez profond au centre de l’une des salles. Nous avions fait la visite avec un fil d’Ariane et un guide et nous avions croisé …une colonie de vacances. Les enfants ne sont pas posé de questions et les moniteurs ont expliqué que la plage n’était pas loin. 😉 Il y avait des néerlandais avec nous qui ont mis leurs serviettes en paréo. 😛
    Autre balade, un peu sportive (mais avec notre guide de 82 ans): AR depuis un bivouac sur l’Ardèche jusqu’à la plage des Templiers
    Amitiés
    Francis

  6. Bonjour,

    Très joli article et une bien belle promotion de cet endroit que l’on a envie de découvrir, c’est sûr !!
    Que dire de mieux … Bravo et vive la randonnue découverte !! ;-))
    Naturistement
    Jac.

  7. je viens de lire et voir ces belles photos. c’est vraiment superbe et bien nous aussi azur 68, nous avons aussi reservé ce week end du 11 au 14.07 et nous aussi sous tente mesange. alors amis alsaciens, a bientot. 🙂

  8. Nous avons fait à l’ascension la balade du château de Feyrreyroles, cela donne des envies pour un prochain séjour à la Sablière.
    Bravo pour le record, les textiles rencontrés doivent se sentir lourds vêtus.
    Marc serait très certainement heureux de réunir autant de naturistes pour les randonnues qu’il organise en Bourgogne Franche-Comté.
    Néanmoins, le Jura verra cette année la participation de Sylvie et Jacques a 3 randonnues, ce qui représente un appui indéniable.
    Amicalement,
    Thierry

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go