24 octobre 2020

Randonue en forêt de fontainebleau avec la TSR (TV suisse)

En ce vendredi 22 mai 2009, toutes les conditions étaient réunies pour que je puisse participer à la randonue en forêt de Fontainebleau ! Après avoir appelé l’organisateur (Jacques F.) le jour précédent, un rendez-vous est pris avec Thierry en bordure de Paris à 8h du matin, pour me véhiculer jusqu’au point de rassemblement des participants, le siège de l’APNEL. Au point de rendez-vous, j’ai fait connaissance avec Thierry et Jacques G.

A notre arrivée devant l’APNEL, les journalistes suisses étaient déjà là, en train de faire des repérages des lieux en extérieur. Sylvie m’a accueilli chaleureusement ; nous étions un peu en avance, il manquait encore Jacques F. et Bernard, qui sont arrivés plus tard.
L’équipe de journalistes a fait l’inventaire des personnes qui ne voulaient pas être filmées (j’en faisais partie). Ensuite ils nous ont expliqué ce qu’ils comptaient faire comme séquences filmées : la sortie de la maison en groupe, le chargement des véhicules (matériels, sacs, etc), la randonnue à Fontainebleau, des entretiens avec les personnes consentantes (Gilles, Sylvie, Bernard)
Le voisinage était surpris de voir une équipe de télévision et curieux de savoir ce qui se passait… Quoique ce n’est pas la première fois que ça se produit (cf le tournage pour Téva en novembre dernier).
Comme les Suisses sont exigeants, la séquence « sortie de la maison » a dû être reprise deux fois… Thierry a bien apprécié de porter la très lourde glacière !
Nous sommes ensuite allés à Fontainebleau, au repère qu’avait indiqué un habitué, marc (pseudo viesti) que l’on profite pour remercier. Il nous avait conçu un parcours dans une zone très peu fréquentée en temps normal et nous y sommes arrivés vers 10h20 ; sur place, nous attendaient Joël, Gilles et Valérie. Nous étions donc 8, sans compter les 3 membres de l’équipe de tournage qui finalement n’ont pas joué le jeu de la nudité 🙁 (dommage pour eux, ils ne savent pas ce qu’ils ratent !).
A peine arrivés, nous avons échangé nos tenues de ville contre des tenues plus légères (short, jupette,…). L’équipe de reportage n’était pas complètement prête ; ceux qui avaient accepté d’être filmés ont dû recommencer la scène « changement de tenue ».
Après avoir pris le matériel (caméras, appareils photos, eau) mais laissé le pique-nique dans les voitures, nous avons entamé notre randonnée en tenue légère. Après avoir parcouru environ 100 mètres, nous nous mettons en tenue de peau comme une chorégraphie, des montres bien réglées (suisses évidemment !), bref : tous en même temps.
Mince ! Nous n’avions pas pensé aux reporters, puisqu’il s’agissait de rester naturels… Donc, rebelote, nous avons dû recommencer cette séquence cultissime trois fois pour qu’ils puissent avoir divers plans de caméra du groupe en train de marcher tout en se déshabillant. Thierry était au bord de la crise de nerfs ! J’avoue que ça cassait un peu le plaisir et notre début de randonue… Mais comme disait Jacques G. : « c’est pour la bonne cause ! ».
Enfin en tenue de peau pour de bon, nous continuons notre chemin, tout en profitant du soleil, de la température ambiante très bonne, d’un petit vent parfois frais. Un pur bonheur, et une sensation de liberté totale ! Les reporters étaient moins présents, ils filmaient différentes séquences. Des vues du groupe de loin, ou des vues rapprochées quand Jacques, Sylvie ou Gilles s’arrêtaient pour un petit cours de culture générale (« quelle est donc cette fleur et ses particularités ? »), pour une grimpette dans un arbre, pour un jeu d’équilibre sur les rondins d’un panneau, ou lors d’une pause détente allongés sur le sol.

Soudain, nous apercevons au loin un cycliste roulant dans notre direction. A l’annonce, j’ai crû qu’il fallait se rhabiller, mais non ! En passant au niveau du groupe, Jacques F. puis Sylvie lui disent un « Bonjour ! » cordial. Il répond tout en continuant son chemin. Puis finalement, il freine, se retourne, et nous dit « Mais vous êtes nus ! », d’une manière bon enfant… Il n’était pas du tout choqué, mais surpris et amusé, j’imagine ! Le cameraman a évidemment filmé cette « rencontre avec un textile ». Plus tard, le cycliste est repassé en sens inverse, et a utilisé sa sonnette pour éviter que quelqu’un ne se fasse renverser.

Le cameraman suisse n’était pas le seul à enregistrer ces moments de randonue, Gilles utilisait sa caméra numérique HD, tandis que Bernard, Jacques et Thierry prenaient des photos par moments. Nos journalistes étant pressés (je croyais que c’était les Suisses qui disaient « ya pas l’feu au Lac »), ils devaient être partis pour 13h… On a donc dû trouver en vitesse un coin suffisamment dégagé et ensoleillé, où il y avait des rochers pour faire les interviews. Nous avons aussi, bien sûr, dû refaire à plusieurs reprises notre montée en file indienne sur le bloc de rochers !

Une fois posés, nous nous sommes abreuvés, et un peu restaurés. Nous avons profité du soleil (j’ai pris mes premiers coups de soleil de l’année), et des coins à l’ombre. Les Suisses se battaient avec les ombres et lumières pour filmer dans de bonnes conditions (contre jour, ensoleillement, etc.). Pendant ce temps, plusieurs personnes sont passées en contrebas, sans nous apercevoir, et lorsque nous les repérions, nous nous écartions du rebord.

Sur le chemin du retour, les reporters ont filé sans nous attendre vers leur rendez-vous suivant, et nous avons croisé un groupe de jeunes cyclistes qui arrivaient derrière nous. Nous avons enfilé nos tenues légères le temps de leur passage. A notre arrivée au parking, les Suisses étaient déjà partis.

Nous avons ensuite pique-niqué non loin du point de départ de notre randonue, mais suffisamment en retrait des sentiers pour ne pouvoir être vus, camouflés par les arbres et arbustes. Ce pique-nique tardif était très fraternel, avec une bonne ambiance. Gilles s’est livré à une petite séance de musculation improvisée avec un tronc de bois mort, tandis que Thierry, très fatigué, s’est assoupi contre un arbre comme les Mexicains dans les albums de Lucky Luke !

Après ce pique-nique, la moitié du groupe devait repartir, mais Thierry, Joël, Bernard, Jacques G. et moi avons recommencé la randonue pour terminer la boucle prévue initialement (ce que nous n’avons finalement pas réalisé, faute de temps, ce sera pour une autre fois !). De temps à autre, nous apercevions d’autres promeneurs. Selon les situations, soit nous bifurquions en restant nus, soit nous remettions la tenue légère.

C’était une magnifique journée, j’ai eu une sensation de liberté totale, plus encore que lorsqu’on est « enfermés » dans un centre de vacances naturistes. Finalement, nous aurons croisé très peu de monde, ce qui est étonnant quand on pense que c’était un jour de pont, et qui plus est en ce lieu très visité qu’est la forêt de Fontainebleau.

Certains imaginent que la randonue est un jeu de cache-cache entre les nudiens et les textiles (une sorte de jeu interdit avec montée d’adrénaline) : cette vision est totalement inexacte ! Nous nous rhabillons, tout simplement par respect des personnes qui n’ont pas demandé à voir des gens nus sur un lieu public, et plus particulièrement pour protéger les enfants. Randonner nu, c’est désirer être en totale harmonie avec la nature et se sentir bien ; bref, ce n’est pas un jeu de cache-cache pervers mais un loisir qui devrait être pleinement légal (sans le flou juridique actuel).

Je tiens à remercier tous ceux qui étaient présents à cette randonue, qui m’ont accompagné dans cette expérience naturiste merveilleuse, que je réitérerai sans hésitation !

Yannick (yck75)

""

Arrivée au parking et cameraman de la TSR en pleine action

""

Début de la balade

""

Gilles filme toujours et toujours 🙂

""

""

Sylvie prends de l’avance

""

Pendant que jacques joue les oiseaux dans les arbres comme d’habitude

""

Et maintenant elles sont 2 devant

""

""

L’arroseur arrosé, anastase interviewé par gilles

""

un super temps et de superbes images

""

Encore jacques sur un perchoir

""

""

Parfois il est nécessaire de faire un peu de mise en scène

""

Jacques voulait faire monter en grade sylvie avec ses épaulettes

""

les Interviews commencent

""

""

Gilles s’y colle le premier

""

Après une matinée reportage, un bon pique nique convivial

""

Le repas fini, on se dépense un peu, jacques arrache un arbre !

""

Et gilles fait un peu de muscu : pas besoins d’altères dans la nature

""

Sylvie en pleine médiation

Video visible sur TV-Naturiste :

""

Disponible en meilleure qualité à ../download.php?op=mydown&did=613
Voir le forum https://www.naturisme-france.com/forums/reportages-emissions-tv/2009-06-14-tsr-randonue–apnel

14 réflexions sur « Randonue en forêt de fontainebleau avec la TSR (TV suisse) »

  1. Voilà un article bien écrit et complet dans les détails avec une pointe d’humour.
    Bravo Yanick, ce fut un vrai plaisir de participer à cette rando-nue d’une part d’avoir fait ta connaissance ainsi que celle de thierry et d’autre part, randonuer en groupe est plus sécurisant que d’être seul comme j’ai l’habitude de le faire.
    Merci à Gilles pour la réalisation du film.
    Merci à Sylvie et les autres pour leur acceuil chaleureux.

  2. heureux de vous voir profiter de ce coin magnifique de la foret de fontainebleau !J’ai toujours pensé que si on pouvait creer une zone naturiste dans cette foret ,c’est la qu’il faudrait la faire .Je ne sais pas si vous avez pu atteindre la zone de picnic mais je passerai relever prochainement la position de la « grande dalle « , tres belle zone de picnic a 45′ de toutes routes.
    Et n’oubliez pas que les 17 000 hectares de la foret de fontainebleau font offices de « jardin public » face aux 34 000 hectares de la foret d’Orleans (plus grande foret domaniale de France )…

  3. Ah ben bonjour les clichés éculés !
    :paf
    Belle mentalité, les multiples remarques à deux balles sur la prétendue lenteur des Suisses. Genre au moins aussi fondé que les clichés sur les naturistes, voyez…

    Dites-vous bien que tout tournage avec une équipe de télé, quelle qu’en soit la nationalité, est sujet à des prises à répétition, des scènes à reprendre deux ou trois fois minimum etc.
    A moins d’avoir une équipe de tournage qui fait dans l’approximatif et se fout de la qualité des images, ou se prépare à remonter massivement les interviews de toute manière.

  4. Joli reportage et dire que j’ai loupé cette randonnue 🙁

    J’ai bien souris lorsque Gilles explique de façon très scientifique les effets de la Température sur notre corps lorsqu’on est naturiste ! 😛

    En tout cas , très beau reportage et la balade devait être bien sympa . :=!
    Je veux être de la prochaine ! :b

    P.S : Les petites blagues sur les Suisses etaient mérités , ils auraient du jouer le jeu et se mettre en tenue de peau ! 😆 😛

  5. Joli reportage.
    Ca donne envi d’essayer, jusqu’ici, l’idée ne me séduisait pas plus que ça.
    Avec tes explications Gilles, ça donne vraiment envi.
    J’espere que le sujet de la TSR sera bien.
    Au fait, une petite remarque en passant:
    ne serais-tu pas une sorte de professionnel de la prise de vue?!!
    entrée de champs, sortie de champs, plans larges, tu tiens tes plans fixes, tes pano sont souples,… comme un pro. Tu as le sens du cadre inné ou bien?
    Amitiés,
    Tom.

  6. Un vrai régal ce reportage et cette vidéo : Si ça pouvait donner envie d’essayer à ceux qui regarderont l’article.
    J’espère que la randonue prévue dimanche 31 mai dans le même coin aura bien lieu pour vivre des émotions semblables à celles de ce récit (Pour une fois que je suis disponible un dimanche).

  7. Aufguss, je ne cherchais pas à énerver les suisses ni à ne pas les respecter…
    C’est de bonne guerre, c’est de l’humour répété au vu du contexte.

    Evidemment, dans tout tournage d’émission ou de film il y a de multiples reprises, répétitions, etc…

    Je n’ai rien contre les Suisses, je te rassure. Comme dit Lucaswalker, ils n’ont pas jouer le jeu, alors je me défoule un peu sur eux dans ma rédaction…

    De toute façon, si le contexte avait été différent (Français reporters chez des Suisses qui randonnent nus), on aurait retrouvé les clichés attribués aux Français : ce sont des râleurs, ils ne sont jamais contents, ils se plaignaient car l’angle de vue n’était pas bon, etc, etc.

    C’est de bonne guerre! 😀
    Et d’ailleurs, pour Roland Garros, je soutiens Roger Federer qui lui est un rapide, et non un lent ! [addsig]

  8. Désolé, j’achète pas. C’est un peu léger le « Ils n’ont pas joué le jeu » comme justification pour ressasser de clichés éculés sur les Suisse en général. Ils étaient quoi ? quatre ? Est-ce objectivement suffisant pour tirer des conclusions sur une population de 7 millions et demi ?

    Un journaliste n’est pas un ethnologue, il fait du reportage, pas de l’observation participante.
    Dans le cas précis, les casser là-dessus en invoquant un « pas joué le jeu », un aspect passablement anecdotique, avant même d’avoir vu le sujet fini, c’est AMHA limite malhonnête. On verra pour se prononcer après diffusion, pas le 31 mai (pas d’émission), mais probablement le 7 juin (voir http://www.miseaupoint.ch)

    Tu préfèrerais une équipe de tournage qui joue le jeu, tombe le pantalon, et fasse au final un sujet bien racoleur à la sauce TF1, peut-être ?

    Quand on prétend se frotter aux médias, ça peut aider de savoir comment ils fonctionnent, ce qu’ils attendent, ce qu’ils veulent entendre ou voir, comment les garder sur les rails, et comment faire passer ce que tu as à faire passer par rapport à leurs contraintes spécifiques de travail, limitations techniques ou de temps. Des concessions sont du coup inévitables.
    Mais on peut généralement sauver l’essentiel si on est disposé à lâcher prise sur quelques aspects secondaires, qu’on a des attentes réalistes et qu’on s’est donné des objectifs atteignables, même s’ils ne sont pas idéaux.
    Les médias ont pour la plupart développé une culture de cynisme carabinée, et il faut soi-même en avoir un peu pour pouvoir faire affaire avec eux.

  9. Bon , j’ai modifié le texte pour le rendre plus neutre et caché 3 messages précédents, qui constituaient un dérapage à la bonne tenue et cordialité du site.
    J’espère que tout le monde sera content 😉

  10. 😀 Je viens d’avoir Anastase au téléphone.
    Il souhaitait quelques précisions supplémentaires sur l’APNEL.
    L’émission va être diffusé dimanche 14 juin 2009
    au moment même où nous serons en Angleterre pour la cyclonue.

    😉 Chut, c’est un secret, notre ami est d’accord pour refaire, incognito,
    une randonnée naturiste avec nous. Aurait-il attrapé le virus ?

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go