26 octobre 2020

L’histoire du 1er rassemblement naturiste en région PACA

Vers la mi-décembre 2008, Alain Bernard me propose d’organiser le 1er rassemblement naturiste à la Tuquette, je trouve cette idée très bonne et nous nous mettons au travail.
Premier mail à la Tuquette, Robert accepte tout de suite et nous propose des tarifs compétitifs.

Au départ on voulait rester les trois jours à la Tuquette sans en sortir, puis on s’est rendu compte que l’espace manquait un peu et qu’il nous fallait organiser quelques randonnues.
J’ai étudié la carte et j’ai trouvé non loin de la Tuquette une piste classé PR de 6 km environ. Cette piste est entièrement sur la commune de Seillans. Je décide donc d’écrire au maire de la commune, le 26 décembre, pour voir s’il serait possible d’organiser une randonnée naturiste sur sa commune.
N’ayant pas de réponse au bout d’un mois je renvoie un autre mail. Mais après une semaine toujours pas de réponse.
Je prends mon courage à deux mains et de l’autre le téléphone et j’appelle la mairie de Seillans pour avoir un rendez-vous avec monsieur le maire. Le rendez-vous est pris, et c’est Alain qui s’y colle.

Concernant la Mairie de Seillans. Je suis arrivé à 9h45 et le Maire m’a reçu de suite pendant 20 mn environ. Super sympa et très ouvert mais très chargé en rendez vous.

1) Il souhaiterait que nous visitions le village de Seillans (habillé bien sur!) ça c’est pour sa pub ! Pour info :c’est magnifique surtout le haut du village où se trouve la Mairie. Suivant la dispo du personnel du syndicat d’initiative nous aurons peut être une visite guidée?

2) Nous devons rester uniquement sur Seillans et donc ne pas faire le tour du lac (IMPERATIF). Pour info le Lac est vide suite à la rupture du barrage

3 ) Il faudrait reconnaître le parcours et retourner le voir avec le plan que tu avais fais mais modifié pour confirmation

4) Je lui ai proposé de faire les sorties conjointement avec son groupe de randonnées communales (textiles) afin qu’il soit certain que nous restions sur sa commune ce qui nous permettrait peut être de faire une grande première. Il va en parler avec les responsables. A la fin de l’entretien avec lui il m’a accompagné au 3éme étage de la Mairie où se trouve le cadastre et avec une secrétaire nous avons vérifié le circuit sur le cadastre.

5) Il a même chambré ses secrétaires par téléphone pour qu’elles viennent randonnuer avec nous

Bilan:Très Très bonne impression, nous ne devrions pas avoir de problème.

2eme rendez-vous, nous sommes trois Alain, Daniel et moi.
Auparavant nous avons reconnu le parcours. L’accueil du maire est chaleureux, je lui explique que je veux rester au plus près de la loi. Avec sa secrétaire nous recherchons des renseignements sur le blog de « droit et naturisme ». Sur ce blog il est conseillé de faire un arrêté municipal, pour éviter toute contestation. Il faut aussi qu’il soumette cette idée au conseil municipal.
Au moment de le quitter, il en parle au policier municipal qui nous propose de venir avec lui dans la Kangoo 4×4 pour qu’il voit le parcours pour qu’il puisse installer les barrières pour prévenir les marcheurs non naturistes.

Quelques jours avant le rassemblement je reçois un mail de la mairie qui me demande le téléphone d’un avocat de l’association pour avoir plus de renseignements sur la légalité de la manifestation. Je suis bien embêté je ne connais pas d’avocat, je téléphone donc à Jacques qui me renvoie vers Gilles. Je lui écrit un mail pour lui expliquer la situation, dans l’heure suivante je reçois la réponse de Gilles et de l’avocat que je transmet au maire. Quelque jours plus tard je reçois par la poste l’arrêté municipal. La fête peut commencer !

Samedi : Je vais chercher Robert pour 7h16 à la gare des Arcs, le train est annoncé avec 2h de retard, je décide de faire l’aller retour à la Tuquette pour déposer l’écran pour visualiser les films et l’ordinateur, de retour à la gare 2h00 plus tard, le train est annoncé avec 2h30 de retard, en définitive c’est avec 3h00 de retard que j’emmène Robert et sa femme à la Tuquette. Arrivée des premiers participants, et du responsable de la FFN région PACA. Nous sommes 17 au repas de midi, Daniel le cuistot nous a préparé des brochettes, merguez et saucisses.

Après midi, je montre à Christian la route pour le village de Mons, où j’ai repéré une piste où il est possible de faire une randonnue, mais le temps est mauvais et froid. Moi pendant ce temps, je retourne chercher Bernard aux Arcs.

Dimanche : Il a plu presque toute la nuit le soleil est caché par de gros nuages, Robert de la Tuquette nous dit qu’il est annoncé pour 9h20. Effectivement à l’heure dite quelques rayons arrivent à traverser les nuages.
Nous arrivons au départ de la randonnue vers 9h40 le policier municipal est déjà là. A peine le temps de se garer, et nous voilà tous en tenue de peau prêt à partir pour notre 1ere randonnue légale accompagnés par le 4×4 de la police.

Nous sommes 14 dont 3 femmes. Madeleine la femme de Bernard nous accompagne une partie du chemin et nous fausse compagnie pour la voiture de la police. Malgré le temps gris nous n’avons pas froid. A la fin de la randonnue j’invite le policier à venir prendre l’apéro à la Tuquette, mais il n’est pas sur de venir. Après midi concours de boules pour certains et visite du villages de Seillans pour d’autres. Entre deux parties je téléphone à monsieur le maire pour l’inviter aussi à l’apéro du soir, et c’est vers 19h qu’il nous honore de sa présence. Les discussions s’engagent entre tous les participants et nous lui commentons les films réalisés pendant la journée.

Lundi : La nuit à été très fraîche 4°, mais le temps est magnifique. Nous sommes 25 au départ de la randonnue dont 8 femmes mais pas de policier. C’est libre comme l’air que nous faisons cette randonnue légale. Le soleil est chaud mais le fond de l’air est frais et nous n’avons pas très chaud à l’ombre des arbres. La température va très vite augmenter, certains vont même se baigner dans le ruisseau. Quelques VTT sont de sortie et ne sont pas très surpris de nous voir.

Martine qui n’a jamais fait de randonnue, reste habillée un bonne partie du chemin puis commence par enlever le haut et comme la température ne cesse d’augmenter, elle finit par tout quitter. Je suis super content nous avons réussi à faire une randonnueuse de plus. Un peu plus loin il y a un groupe de personnes textiles, avec des enfants, à notre approche il s’éloigne pour ce cacher, un homme s’arrête et fait une photo de notre groupe avant de disparaître.

Mardi : Le début de la matinée nous le passons à tout ranger et c’est vers 11h que nous partons vers le plateau de Calern. Nous sommes six, les 2 Jacques, Sylvie, Yves, Martine et moi. C’est vers midi que l’on quitte le parking de Calern, le temps est beau mais il y a un petit vent un peu frais pas très agréable, mais les hommes sont tous en habit de peau tandis que les femmes ont gardé le haut. Après quelques centaines de mètres on s’arrête dans une doline bien à l’abri du vent pour manger. C’est tellement agréable que nous sommes maintenant tous nus et que nous avons un peu de mal à nous motiver pour continuer la randonnue. Nous repartirons pour aller voir une grotte naturelle puis une borie magnifique que je connais bien. De retour près des observatoires nous nous rhabillons, et au détour de l’édifice on tombe sur un groupe de personnes venues pour observer les étoiles ou pour une inauguration.  


Quatre jours de naturisme, je suis fatigué mais comblé d’avoir fait plaisir à tout le monde venu pour ce 1er événement en France. Il faut je pense continuer dans cet esprit de partage et de convivialité entre les naturistes et les non naturistes.
Il doit bien y avoir d’autres maires en France aussi ouverts que celui du village de Seillans : à nous de les trouver !

Je voudrais remercier toute la municipalité de Seillans et aussi monsieur le maire pour nous avoir accueillis sur leur commune. Merci à Christiane et Robert qui ont mit la Tuquette à notre disposition, sans eux rien n’aurait été possible. Un grand merci à tous les participants qui nous ont permis de réussir la fête. Merci aussi à Daniel notre cuistot qui nous a concocté des repas succulents. Merci aussi à la FFN et à l’APNEL pour leur présence et leur gentillesse.
Merci à Gilles pour son dévouement.

JP Guido

23 réflexions sur « L’histoire du 1er rassemblement naturiste en région PACA »

  1. :=! Notre ami Jean-Paul, élu le 22 mars dernier à l’APNEL (Association pour la Promotion du Naturisme En Liberté), a brillamment commencé son mandat d’administrateur en organisant, avec ses sympathiques complices de la région PACA, ce premier rassemblement de randonneurs nudiens.

    😉 Une ambiance bonne enfant. A tel point que dès la deuxième randonue, la police n’a pas jugé utile de nous escorter à nouveau. La randonnée naturiste est donc entrée dans la « légalité » sans faire de bruit, tout naturellement et sans déranger les quelques cyclistes et piétons emmaillotés que nous avons croisés.

    :# A noter l’esprit éclairé de ce maire qui nous a d’ailleurs interpellés sur le côté de plus en plus liberticide de la société contemporaine. Au-delà de la nudité, c’est bien la liberté qu’il nous faut préserver car sans elle, point de bonheur possible !

    [addsig]

  2. Une idée lumineuse, un maire manifestant une ouverture d’esprit rare, et au final un bilan où il n’y a que du positif (et pas seulement « globalement »).
    Ayant eu une conversation téléphonique avec ce maire, suite justement à la lecture de l’article en question dans naturismedroit, je me suis dit qu’il en faudrait plus des « comme lui » à la tête de pas mal de municipalités.
    Alors bravo à lui, bravo bien entendu à Jean-Paul Guido et à l’APNEL !
    C’est un excellent précédent à soumettre à d’autres élus !! [addsig]

  3. Chapeau!
    Belle tentative : oser proposer une randonnue à élu, ça peut sembler super osé => et ça a marché!!
    Comme quoi les mentalités évoluent et le concept de randonnue peu à peu va se démocratiser, avec un cadre légal et apaisé.
    Une bonne expérience à capitaliser pour d’autres négociations, dans d’autres régions.
    En plus des cartes de plages et centres nat, on verra peut-être sur Vivrenu, une carte des mairies et cantons « naturefriendly ».

    Bravo encore à l’administrateur et à ce maire de Seillans, pour son ouverture d’esprit, et l’accueil d’une nouvelle forme de tourisme

  4. Rappelons-nous l’histoire des plages naturistes: des naturistes pourchassés par la maréchaussée, déférés devant les tribunaux, mais aussi des naturistes à qui l’on fichait la paix, et enfin, des maires éclairés qui publiaient des arrêtés de tolérance ou d’autorisation.

    Soyons bien conscients que s’il n’y avait eu des gens pour se dire que la plage était déserte ou reculée, qu’on pouvait bien donc s’y mettre nu, il n’y aurait jamais eu de naturisme.

    La randonnue, les groupes de randonnue, l’Apnel, la pratiquent. Là, ils sont tombés sur un maire éclairé, une police municipale éclairée. Certes, tous les maires ne sont pas comme lui, mais il doit bien y en avoir d’autres, et ça crée un précédent.

    Rappelons-nous qu’il n’existe pas une seule liberté (car c’est de cela qu’il s’agit, la randonnue est une liberté) qui n’ait été conquise.

    Le maire, l’Apnel, ceux de la FFN qui soutiennent la randonnue, La Tuquette, et bien sûr les participants, ce sont des pionniers.
    Merci à eux.

  5. :=! Bravo
    C’est génial ….
    Est-ce qu’il y a une randonu prévu en PACA dans les prochains mois ? Je n’ai pas encore pratiqué la randonue (en dehors les centres naturistes). Ca me tente de plus en plus… 😎 [addsig]

  6. Génial !!!
    Le mot pour une fois n’est pas trop fort.

    C’est un grand pas pour la randonue et la liberté.

    Cela donne envie, après y avoir goûté autour de la Sablière.

    Bravo à tous les intervenants : les mentalités évoluent. [addsig]

  7. Bravo Jean Paul d’avoir ouvert la voie vers la liberté, bien sur sans oublier le maire de Seillan qui sans lui rien aurait été possible dans la légalité.
    Je viens d’envoyer le lien au maire et à son 1er adjoint de ma commune (Amponville)
    Comme je dine ce soir avec eux ça nous faira un bon sujet de consersation. [addsig]

  8. Merci pour cet article qui donne envi d’essayer la randonnue.
    Et un grand bravo à vous d’avoir su organiser en bonne intelligence cet
    evenement qui, je l’espère, en appellera d’autres.
    Amicalement,
    Tom.

  9. Pendant que certains sombrent dans la nostalgie ! d’autres avancent ! un grand bravo à cette formidable équipe qui à eu l’audace de légaliser la randonnue et en même temps un grand merci à monsieur le maire qui à eu l’intelligence d’écouter,
    vivement la généralisation dans d’autres régions.

  10. Merci pour ce sympathique reportage. L’APNEL se doit d’être fière de compter Jean-Paul parmi ses administrateurs. Malgré toutes les détractions que j’ai pu lire, je n’ai jamais douté un instant de la réusssite de cette fabuleuse avancée. Merci également à tous ceux qui ont oeuvré pour ces journées.
    Loïc
    [addsig]

  11. bravo aux organisateurs pour cette journée.. bravo a travail que l’APNEL réalise et qui commence à porter ses fruits. Bravo aux participants « militants » qui avancent en tête de ligne afinde démocratiser la randonnue et rendre le naturisme accessible à tout le monde. Voilà juste ce que je voulais dire en lisant ce reportage. [addsig]

  12. Bravo pour cette démarche qui ouvre la porte à la randonue légale. Il y probablement beaucoup d’autres maires ouverts à cette démarche. En particulier peut-être dans le midi où il y a beaucoup de plages naturistes et où le naturisme est une pratique plutôt bien acceptée dans l’ensemble. :=! [addsig]

  13. Bravo pour cette première.
    Je suis Antoine D’Evreux, je connais bien la Tuquette, ses environs et le lac de Seillan, et avec la gentillesse de Christiane et Robert je ne doute pas que ce week-end de randonnue à du être formidable.
    J’aurais vraiment bien aimé être parmi vous.
    Amitiés Antoine. 😀 :=! [addsig]

  14. :=! Un petit arrêté (municipal) pour une grande liberté (originale) !

    :# N’hésitons pas à utiliser cet arrêté municipal pour rassurer nos élus
    et imaginer d’autres initiatives sympathiques visant à banaliser la liberté
    de s’habiller même en « tenue de peau ».

    Vous trouverez également sur le site de l’APNEL un compte-rendu collégial
    relatant cet évènement : http://www.apnel.fr/actu/index.php

    [addsig]

  15. Nous avons apprécié votre article sur le rassemblement à La Tuquette.

    Un question s’impose : pourqoui Vivre Nu, partenaire d’APNEL, ne mentionne pas le centre, à première vue très sympha et convivial, dans la liste des centres naturistes en Paca ???

    Amicalement

  16. Sur le principe c’est formidable , un centre qui aide le naturisme en liberté ..par contre ce qui me choque c’est « liberté « accompagné par un policier ( certainement armé ) et nature suivit par une voiture qui pollue ( un policier en vtt ou à cheval l’aurais mieux fait ).Et c’est justement ça qui devrais faire le charme de tous les petits centre naturiste en France ( ils sont restés très nature et non aucun systeme de filtrage aux entrées)ils sont tous accessibles en toute liberté.

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go