21 octobre 2020

Steve gough Nu et têtu

Steve Gough parcourt la Grande-Bretagne complètement nu. Plusieurs fois arrêté et condamné, il s’obstine. Héros des libertés ou illuminé ? Pour certains, c’est un héros, symbole d’une liberté individuelle aliénée. Pour d’autres, un cinglé qui n’a que ce qu’il mérite. En Angleterre, Steve Gough, «the naked rambler» (le randonneur nu), est une vedette.
Depuis des années il parcourt le pays en tenue d’Adam, avec seulement un sac sur le dos et des godillots aux pieds.
Ancien marine, âgé de 49 ans, père de deux enfants, Gough milite depuis des années pour la nudité publique, dans laquelle il voit un droit fondamental de l’homme. «C’est l’image de l’innocence naturelle.

Mais la société est à la fois trop perverse et trop coincée pour l’accepter» Deux fois de suite, il a parcouru le pays de long en large, de Land’s End, à l’extrême sud-ouest, à John O’Groats, tout au nord. La première fois c’était en 2003-2004, la seconde en 2005-2006.
A l’époque, sa compagne Melanie Roberts l’accompagnait, dans le même appareil. La BBC a filmé leur second périple. Voir la vidéo partie 1 et 2 .

Voyage houleux : parfois des passants se dénudaient à leurs côtés ou les accompagnaient un bout de chemin; la plupart du temps ils récoltaient gestes obscènes et insultes, et Gough se laissait entraîner dans d’interminables discussions dans les pubs et les supermarchés où ils entraient tous les deux. Souvent ils furent arrêtés. Jamais très longtemps. Sauf en Ecosse.
La loi écossaise diffère de la loi anglaise. Là- haut, être nu, c’est «troubler l’ordre public». Les deux amants sont emprisonnés en 2005 à peine passé la frontière. Mais leur séjour sous les verrous s’éternise. Melanie finit par décrocher. Elle accepte de se rhabiller, est libérée puis laisse tomber le voyage.

Aux nombreuses tensions qu’a connues le couple, aux situations d’hostilité qu’elle supporte visiblement moins bien que son compagnon s’ajoute à mi-parcours la révélation de sa grossesse. Mais Steve s’obstine. Il refuse de se rhabiller, comparaît nu à son procès.
La prison de Saughton l’accueille. Il y passe quelque temps, en isolement, escalade un poteau de surveillance pour accrocher une banderole clamant : «Je n’ai pas honte. Je suis humain.» Sept condamnations viendront le sanctionner, qu’il semble accumuler comme par plaisir.
Le 19 mai 2006, il se déshabille dans l’avion qui va de Southampton à Edimbourg et est arrêté à l’arrivée. Le 25 août, il écope de sept mois de cellule.
Le 9 avril 2007, il est relâché, mais fait appel de sa condamnation et vient nu à son procès. Retour immédiat à la case départ, prison de Glasgow.
Le 14 octobre, à peine remis dehors, il se déshabille dès la porte de la prison franchie.
En décembre dernier, il est à nouveau condamné, à douze mois d’incarcération cette fois.
Les mouvements naturistes européens et quelques admirateurs continuent de le soutenir, même si son obstination en laisse beaucoup perplexes.
En prison, il écrit.

Hubert Prolongeau
Le Nouvel Observateur

14 réflexions sur « Steve gough Nu et têtu »

  1. Moi je trouve ça scandaleux qu’un type puisse passer sa vie en prison pour seul motif qu’il veuille rester nu.
    Il aurait mieux fait de tuer quelqu’un accidentellement avec sa voiture, un juge ecossais par exemple 😉 , il n’aurait eu que de la prison avec sursis.

    On pourait proposer a des juges ecossais de faire des stages en centre naturiste ou en amazonie chez les korubos ou kamaruya ou tout simplement de faire la cyclonue de londres, histoire de les rééduquer.

  2. 😕 Je crois savoir, que c’est bien en Angleterre, que les « intégristes » musulmans ont pignons sur rue.

    Les femmes voilées déambulent dans toute l’Europe, pour jeter à nos visages la « soumission » de la femme…Et ce sont les marcheurs nus (2 seulement en GB) que l’on poursuit en justice !!!

    Elle est belle « notre » démocratie !!!

  3. En douceur, il ne se passe pas grand chose à part que steve gough perds sa vie en douceur. Avec ce type de jugements , on revient au temps de l’inquisition, au temps ou les scientifiques par exemples devaient demander l’autorisation à l’église ou à l’état de faie des recherches dnas tel ou tel domaine.
    Moi je dis qu’il y a des coups de pieds au cul qui se perdent :paf

  4. Hubert Prolongeau a pris contact avec l’association APNEL http://www.apnel.fr/ il y a maintenant près d’un an.

    :b Grâce à lui et à d’autres, notre saine et salutaire activité de naturiste en liberté est aujourd’hui connu de presque tout le monde :
    http://www.apnel.fr/actu/index.php?2008/10/31/25-l-apnel-et-la-presse-ete-2008-charge
    http://www.apnel.fr/actu/index.php?2008/08/02/22-conference-de-presse-en-pleine-nature
    http://www.apnel.fr/actu/index.php?2008/11/07/27-novembre-2008-les-nudiens-font-de-la-tele

    Lors d’un dîner nudien en octobre 2008, nous lui avions fait part de notre volonté de faire sortir de l’oubli le combat de Steve en faveur de la dépénalisation et de la réhabilitation de la simple nudité.

    Nous continuons inlassablement à faire la même demande auprès des autres organes de presse et des médias. Il est malgré tout regrettable que quelques « amis naturistes » continuent de considérer cette action comme extrémiste, provocatrice et dangereuse pour l’avenir du naturisme.

    :=! Encore merci à tous les esprits ouverts, sensibles et progressistes…
    [addsig]

  5. Citation : gilles 

    En douceur, il ne se passe pas grand chose à part que steve gough perd sa vie en douceur. Avec ce type de jugements , on revient au temps de l’inquisition, au temps ou les scientifiques, par exemple, devaient demander l’autorisation à l’église ou à l’état, de faire des recherches dans tel ou tel domaine.
    Moi je dis qu’il y a des coups de pieds au cul qui se perdent :paf  

    Surtout, qu' »en face« , ce n’est même pas de la radicalité; c’est de l’intransigeance !!!

  6. c’est amusant de constater comment un si grand pays qui revendique « les DROITS de l’homme » et qui fait la morale à la chine et à d’autres …. oubli très vite les mots qu’il vient de prononcer et est capable d’enfermer une personne qui veux juste vivre nu ! à croire que l’on a pas d’autre problème à régler sur cette terre :# :# :# [addsig]

  7. Je ne comprends pas ce jugement, enfermé un homme pour avoir envi de vivre comme il désire sa n’est pas un crime. Il faut respecter son choix. Pouvoirs se promenées nu ou on veut et quand on veut voilà la démocratie ! elle et belle la liberté…
    [addsig]

  8. salut
    Dans mon premier message, j’avais dis ne pas savoir quoi en penser. Car dans ma tête je me disais que si on autorisait la « libre tenue », ca serait bien . Mais comme rien n’est tout blanc ou tout noir, on ne pourrait plus interdir le port du voile à l’école, et il y a forte a croire helas qu’il y aurait plus de femmes en voile intergral qu’en nu intergral dans les rues. Mais la je pense selon les lois Françaises. C’est vrai qu’en angleterre les voiles et autres tenues sont autroisées. Donc cette situation n’est pas normale, et de toutes façon les peines disproportionnées. Je me demande ce qu’il se serait passer s’il avait traverser la France ?

  9. Citation : EtienneL 
    pas simple car nous savons que c’est en « douceur » que les mentalités évolueront. Et là peut etre que trop de radicalité n’a pas aidé la cause tant d’un coté que de l’autre. 

    Est-ce que l’on a attendu que les mentalités évolues en ce qui concerne la peine de mort ou l’IVG.
    Non, il a fallu des ministres courageux qui sont allés jusqu’au bout de leur idées pour que les choses évoluent somme toute en douceur.
    N’y a-t-il pas un ministre ou potentiel ministrable parmi nous qui puisse faire acte de persuasion ?
    J’encourage néanmoins des démarches comme celle de Steeve Gough, et plus près de nous celles de l’APNEL qui ne peuvent que provoquer la réflexion.

  10. Je n’arrive pas à me forger une opinion sur Steven Gough.
    D’un côté j’avoue que je suis bluffé par la manières dont les convictions sont ancrées en lui, au point d’effectuer des allers-retours réguliers en prison pour les faire aboutir.

    De l’autre un militantisme « jusqu’au-boutiste » à ce point-là me laisse perplexe.

    Surtout quand on sait que sa compagne, avec qui il avait démarré sa traversée de l’Ecosse, a arrêté, ne supportant pas la prison, et enceinte de surcroit, a accouché depuis.
    Il est donc père (outre d’enfants plus grands) d’un bébé.

    Or le bébé et la mère ont certainement besoin de lui, en tant que père.
    Et là, à titre perso, je ne peux plus approuver : il fait passer sa cause avant sa famille. Or cette cause n’atteint pas un tel degré d’urgence que je puisse comprendre qu’il sacrifie ses proches et les moments passés avec son enfant.

    Autant on pouvait le comprendre pour quelqu’un qui prend le maquis du temps de l’occupation, vu la gravité de la situation, autant la nécessité de dépénalisation de la nudité simple (que j’approuve sous certaines réserves) n’est pas d’une telle urgence absolue qu’il faille tout sacrifier à son profit.

    Mais ce n’est que mon opinion [addsig]

  11. Citation : fpicard 
    […]
    Autant on pouvait le comprendre pour quelqu’un qui prend le maquis du temps de l’occupation, vu la gravité de la situation, autant la nécessité de dépénalisation de la nudité simple (que j’approuve sous certaines réserves) n’est pas d’une telle urgence absolue qu’il faille tout sacrifier à son profit.

    C’est tout simplement ce qu’on appelle « défendre ses idées » qui par définition ne sont pas celles de tout le monde !

    C’est aussi grace à des personnes comme lui que le monde avance, que les idées progressent.
    D’autres que lui, en d’autres temps ont également combattu l’adversité contre vents et marées (Simone VEIL, Robert BADINTER, Albert JACQUARD par ex.).
    Faire passer ses idées avant sa famille, avant son confort personnel est-ce égoïste ?
    A chacun de juger.
    Une autre personne également a ramé quelque peu pour faire passer son message, Jésus.
    (Je peux en parler librement, je ne suis d’aucune obédience).
    Mais quand même. Les exemples sont nombreux de ceux qui sont parfois allés jusqu’à laisser leur vie pour défendre ce qu’il considéraient comme « juste ». Les résistants fusillés ne se comptent plus !

    Alors non, je ne compare pas Steve à Simone VEIL, ni à Robert BADINTER ni à… Jésus !
    C’est simplement un homme qui a des convictions ancrées au plus profond de ses trippes et qui les défend, PACIFIQUEMENT !
    Il ne fait de mal à personne. Il ne veut pas vivre comme la majorité des gens, c’est son droit.

    C’est ça que j’aime dans l’Homme (avec un grand H, l’homme qui désigne l’espèce humaine) : son pouvoir d’abnégation quand il le juge nécessaire.
    Steve n’a pas de bombe autour de la taille, il n’a que son sac à dos.

    A ceux qui sont choqués par la vue d’une personne nue, je pose simplement une question : pourquoi ?
    Ne me répondez pas : parce que ça ne se fait pas.
    Chacun croise, cotoie des gens qui ne correspondent pas à nos critères de vie ou à nos critères de « normalité ».
    ça ne nous empêche pourtant pas de nous croiser ou de nous cotoyer.

    Ce qui choque aujourd’hui sera considéré comme normal… demain.
    Steve a peut-être tout simplement un jour d’avance sur les autres.
    Joyeux Noël Steve 🙁 [addsig]

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go