24 octobre 2020

Appliquer la loi sur l’acceptation de la nudité à Barcelone

Nu, le premier épisode de la série enregistrée en 2006, applique littéralement la loi sur le nudisme du code de Barcelone qui n’entre pas en conflit avec la constitution espagnole.
Episode appartenant à la série « La métamorphose du pop corn » production conjointe entre les films « miniatures » et le réseau de télévisions locales de Catalogne et issus de l’union idéologique entre Controlzeta et miniatures.

Série de la critique sociale qui vise à éclaircir la conscience du spectateur.

Voir la vidéo

Get the Flash Player to see this player.

5 réflexions sur « Appliquer la loi sur l’acceptation de la nudité à Barcelone »

  1. Attention à ne pas abuser de la constitution quand on parle du droit espagnol en matière de nudité.

    Ce que dit la constitution, c’est que la morale relève des croyances et valeurs de chacun, et que la loi relève de ce qui est défini par le législateur, l’une est indépendante de l’autre et ni la loi ni les autorités ne peuvent faire référernce à la morale en matière de droit, le législateur ne décide pas de ce qui est bien ou mal mais de ce qui est légal ou illégal.

    D’une certaine mesure, c’est la laïcisation de la justice, dans un Etat qui par ailleurs reste non laïc (l’Etat entretient l’Eglise catholique), et pour le comprendre, il faut se souvenir que sous Franco, la constitution précisait que les lois devaient être conformes à la morale chrétienne.

    La constitution espagnole est absolument muette en matière de nudité, ni pour ni contre. En revanche, il est vrai qu’un plaignant, un policier, un juge, ne pourra invoquer que c’est contraire à la morale.

    Le Code Pénal est en revanche plus clair.
    L’ancien Code Pénal disait que la nudité était « une grave offence à la morale publique », et était punie de etc.
    (comme les maillots deux pièces étaient interdits, et qu’il était interdit de s’embrasser en public ou de se promener en public en se donnant la main; pour l’homosexualité, je ne sais plus, mais je vous laisse imaginer)

    Le Nouveau Code Pénal dit « l’article 491 est aboli ». Est aboli donc un article qui réprimait la nudité.
    Reste un article qui punit l’exhibition sexuelle, mais là au moins les Espagnols ont été explicites : « actes sexuels normaux ou anormaux établis sur soi-même ou sur autrui, tels que coït sous toutes ses formes, masturbation, gestes ou attitudes lascifs ou provoquants, avec la volonté délibérée d’offenser autrui ».

    Rien dans cet article ne punit donc la nudité, et comme l’article qui la punissait dans l’ancien Code Pénal est aboli, on en déduit donc que la nudité est légale.

    I Viva España

  2. Bonjour,
    Sans rentrer dans les détails, j’en ressortirais deux choses importantes à relever (à mon avis) :

    La première est que l’homme se promenant nu est épié, regardé de travers ou photographié par les touristes comme une bête rare…
    Les gents qu’il croise sont plus dans l’ensemble génés, surpris, moqueurs (voir plié en deux de rire…)

    La seconde est que quand des passants sont interviewés, le mot « liberta » ressort automatiquement dans les réponses.

    Ma conclusion personnelle est donc qu’il reste encore beaucoup de travail pour faire « admettre » la simple nudité au grand public,
    mais cependant, le message de la « liberté » est « bien passé » et apparament compris, grâce à cette démarche de nudistes et naturistes espagnols.

    Bravo pour le courage de cet homme. Je ne l’aurais pas fait ! [addsig]

  3. Ça fait rêver… J’aimerai bien aussi me promener nu dans la rue sans être inquiété ou appréhendé, mais le côté « bête de foire » qu’on photographie à tous les coins de rue ne me plait pas du tout.
    Mais je trouve bien d’oser, c’est courageux et ça modifiera progressivement le regard sur la nudité.
    Si les « textiles » avaient l’habitude de voir des gens se promener nus, ils y feraient moins attention et ne seraient pas comme des vautours à photographier la « bête rare » !
    [addsig]

  4. – En 2006, Irwin se promenait déjà 🙂 « Nu pour la Justice » à Barcelone: pour vérifier
    tant le respect des lois par les autorités que des libertés d’autrui par les citoyens en général.

    – Voir aussi le diaporama du photographe barcelonais: « Naked for Justice »
    avec notes en anglais, français et/ou espagnol.

    😀 – Dans la presse locale, pour un reportage
    Nu pour la justice, Irwin à Barcelone

    😛 – Face au port, puis devant la Mairie et sur la Place Royale.

    :# – Dans l’encadré: « LE JUGEMENT DES AUTRES: Je voudrais que les
    gens se demandent s’ils respectent la liberté d’autrui à décider de ce qu’il veut faire. »

    🙂 – Avec des amis de passage pour filmer et prendre des photos sur les Ramblas.

    :=! Place Royale, 2 policiers interviennent pour le faire s’habiller, puis le laissent
    libre de rester sans vêtement puisque c’est légal. Revue Interviu du 04/09/2006

    C’était lors d’une expérience menée pendant tout l’été 2006 pour vérifier : :paf
    « Premièrement, si les autorités respecte la loi, qui est la base du droit ;
    et deuxièmement, si la société, en tant qu’ensemble d’individus, respecte aussi la justice
    en donnant à chacun ce qui lui revient ou lui en enlève à sa convenance ». [addsig]

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go