25 octobre 2020

51ème Congrès de la fédération française de Naturisme

Ce week-end du 5 et 6 Avril 2008 à Saint-Privat-de-Champclos, à deux pas de l’Ardèche, la Fédération française de naturisme tient son 51e congrès annuel. Dans son souci de promouvoir le naturisme, les responsables de la FFN ont inscrit plusieurs chantiers à leurs débats. Le premier porte sur la législation. « On aimerait que la nudité simple, naturelle, ne soit pas punie », indique Frédéric Chandelier, chargé de communication à la fédération. Depuis 1994, le Code pénal ne parle plus d’atteinte à la pudeur mais d’exhibition sexuelle. « On voudrait que cet article soit explicité », précise Frédéric Chandelier. Pour que la pratique du naturisme ne pose plus problème non seulement dans les lieux clos où elle s’exerce le plus souvent mais dans ceux où elle est habituellement tolérée.

Ne pas provoquer

Autre chantier : la "randonue". Cette nouvelle activité se développe depuis 2 ans. Elle est portée par l’Apnel, Association pour le naturisme en liberté. Une liberté qui ne remet pas en cause l’éthique du naturiste. Que Frédéric Chandelier résume ainsi : « Ni cacher, ni exhiber ».

Troisième chantier, la volonté d’obtenir à nouveau un "" agrément "association d’éducation populaire" par Jeunesse et Sports. Déjà existant dans les années 1980, il nécessite de reconstituer un dossier. Certaines associations ont cet agrément au niveau départemental.

Nouvelles inquiétudes pour les Templiers

Enfin, les congressistes mettront en avant les préoccupations des naturistes pour l’environnement. « Un chantier qui va s’accentuer avec le Grenelle », observe Frédéric Chandelier. La FFN est affiliée à FNE (France Nature Environnement) et relaie certaines de ses actions. Notamment sur la gestion des déchets en Ardèche.
L’Ardèche, un symbole fort pour les naturistes. « Les Gorges sont historiquement connues pour ça, avant le canoë », note Frédéric Chandelier, par ailleurs vice-président du Club naturiste des Gorges. Or, le congrès se tient alors que des menaces pèsent à nouveau sur le camping La Plage des Templiers. L’établissement est le dernier des trois ayant existé dans les Gorges de l’Ardèche. Les raisons sont les mêmes que celles qui avaient provoqué provisoirement sa fermeture en 2005 : normes de sécurité liées à l’intervention des secours en cas d’incendie. Ce week-end est aussi placé sous le signe de l’espoir de voir ce dossier évoluer positivement.

 

REPÈRES

PRATIQUANTS
Jusqu’en 2002, l’adhésion à la fédération était automatique pour toute personne fréquentant un centre. Aujourd’hui, seuls les membres d’une des 150 associations que regroupe la fédération sont recensés. Ils sont 18 000 environ. Un chiffre en baisse qui reflète mal le dynamisme de cette activité, explique Frédéric Chandelier, La Maison de la France, rattachée au ministère du Tourisme, évalue à 600 000 les seuls Français s’adonnant chaque année à cette pratique. Et à 2 millions les adeptes sur le territoire national.

 

HÉBERGEMENTS
La France est la première destination européenne pour le naturisme. Avec 31 campings associatifs de dimensions souvent modestes et 105 centres de vacances elle totalise 200 000 emplacements.

 

EN ARDÈCHE
La Plage des Templiers, BP 22, route touristique des gorges de l’Ardèche, 07700 Bourg-Saint-Andéol.
 

DANS LA DRÔME

Le Romégas, route du col d’Ey, 26170 Buis-les-Baronnies.
Les Ramières, 26510 Sahune.
Val Drôme Soleil, quartier Sans Souci, Blacon, 26 400 Crest.
La Chamarade, quartier "Les Chamblas", 26230 Chamaret.

 

TROIS QUESTIONS À… Paul Rethore, candidat unique à la présidence

Vous travaillez sur l’image du naturisme. Pourquoi ?
« Le naturisme n’est pas suffisamment bien perçu. Il doit être totalement dissocié de la sexualité. Tout ce qui se passe en milieu naturiste peut être vu et vécu avec les enfants. Les responsables de la FFN ont décidé d’aller sur le terrain, plages et centres de vacances, pour corriger son image, et le ramener à sa définition d’origine : un bienfait pour l’équilibre physiologique et mental. »

Quelles valeurs défendez-vous ?
« En milieu naturiste, chacun offre à l’autre sa nudité, en toute convivialité et amitié, dans la tolérance qui nous caractérise. Chacun est vu, mais pas regardé, et les personnes handicapées qui pratiquent peuvent en témoigner mieux que quiconque. La nudité fait tomber des barrières, donne confiance en son corps, et permet d’aller plus facilement vers les autres. Oui, quelques centimètres de tissu en plus ou en moins peuvent faire toute la différence. »

Votre position sur l’avenir du camping "Les Templiers" ?
« La FFN a le devoir d’inciter les espaces naturistes à respecter toutes les règles de sécurité en vigueur. Le camping des Templiers doit être en conformité avec ces règles, sous peine de se voir exposé à des risques de fermeture. Nous ne pourrions que le regretter, car il n’y aurait plus alors de présence naturiste dans les Gorges de l’Ardèche. »



Âgé de 70 ans, Paul Rethore est le candidat unique à la succession du président Guy Delfour, il pourrait être le prochain président de la FFN.
 

 

Au 51e congrès de la FFN Madame Lecocq, 97 ans

Parmi les personnalités très remarquées du 51e congrès de la FFN, Christiane Lecocq, 97 ans n’est pas passée inaperçue. Étonnante de vitalité, la nonagénaire a le naturisme dans la peau.
Son mari, Albert Lecocq, aujourd’hui décédé, est le fondateur en 1945 à Paris, du Club du Soleil, le premier club naturiste de France. Il a été également à l’origine de la création en 1950 de la Fédération française de naturisme dont l’idée fondamentale était : «Par naturisme, nous entendons l’ensemble des règles qui rapprochent l’individu d’une vie naturelle».
 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Apnel apporte son soutien

Présente au congrès de la FFN dont elle est membre, l’Apnel, , association pour la promotion du naturisme en liberté, est représentée par sa présidente Sylvie Fasol. L’association poursuit deux objectifs : faire clarifier l’article 222-32 du code pénal qui réprime «l’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui», et apporter son soutien solidaire à tous les gens qui pratiquent le naturisme, y compris la solidarité financière en cas d’amende.
Apnel, 75, rue de Div. Leclerc, 91160 Saulx-les-Chartreux. Rens. : tél. 06 70 34 23 77 ou apnel.free.fr.

 


De notre correspondant local Marc PLOSSARD
Paru dans l’édition 26C du 06/04/2008

Voir le scan du journal

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go