21 octobre 2020

Randonue dans les Gorges de l’Ardèche

Ce mercredi 19 septembre 2007, c’était le bonheur au bout des souliers qui m’attendait en compagnie de six randonnueurs pour une balade grandeur nature en Ardèche.
Un programme concocté par Michel et son GPS sur la destination des Gorges de l’Ardèche.
Vous savez ces gorges dont la réputation touristique n’est plus à faire, le royaume des canoës se situe dans le bas du département de l’Ardèche faisant quasiment office de « frontière » avec le département du Gard. (Rassurer vous pas besoin de passeport).

Cette réserve naturelle officialisée en 1980 s’étend sur près de 30 km.
Avec une température de 13°, petit vent frais, il valait mieux partir habillé du Mas de Serret.
Le ciel d’un bleu d’azur comme l’on en trouve nul par ailleurs que dans cette région méridionale, promettait une journée climatique magnifique.

Première heure, d’un bon pas nous arpentons un plateau de garrigue, croisons quelques chasseurs étonnés de nous voir sur leur terrain de chasse. Pour nous, notre étonnement allait vers ce pauvre chien enfermé dans une cage d’un 4 X 4.

Au croisement du chemin de descente dans les gorges nous revêtons nos habits de peau qu’il nous faudra, avec regret, laisser au retour vers les voitures.

Nous attaquons alors la longue descente et la végétation se densifie jusqu’à l’arrivée sur les bords de la rivière. Descente ponctuée par  des haltes, dont la première dans une clairière à la Maladrerie des Templiers, dont les vertus curatives de l’eau permettaient de traiter les templiers lépreux. Un endroit plein de mystère ?

Une vue sur la célèbre plage des templiers avec le camping du même nom déserté en cette saison par les naturistes. Nous surplombons les gorges avec ses méandres qui nous laissent en admiration devant un panorama époustouflant.

Ainsi, durant des kilomètres nous longeons la rivière, en réalité le chemin suit les contours de celle ci. .
Multitude de grimpettes, de petites descentes tout le long de se parcours. (très bon pour les mollets). Un fort courant ne permis pas de passer sur l’autre rives, alors nous optons pour la pause pique nique.

Dans le calcaire des roches, la rivière a creusé cavernes, abris sous roche, et gourds ….
Un imposant monument se dresse au milieu des gorges : «la Cathédrale », c’est un gigantesque bloc de pierre taillé par l’eau et le temps.

Sur l’autre rive un autre chemin sans doute plus sportif à la vue de certain passage : « main courante », néanmoins très tentant pour une
prochaine fois, car beaucoup plus ensoleillé.

Nous saluons les quelques canoéistes qui ont le sourire aux lèvres en nous voyant nu, mais en aval de la rivière avec un passage
délicat des rapides les sourires se seront vite estompés !!!!!
Avant la remonter, une halte sur une plage de galets, pour une baignade dans cette eau douce de l’Ardèche, un peu fraîche à mon goût mais qui me ragaillardit.
Nous arrivons au gué de Gourmier, puis l’aire de bivouac de Gourmier

Derniers efforts pour la dernière pente qui nous conduit sur le plateau, après avoir longé le camping « Des Milles et Une etoile », nous retrouvons les véhicules.
La randonnue est une activité de pleine nature, encore faut-il savoir regarder, écouter, sentir et comprendre cette richesse inestimable qui est le milieu naturel.
Merci à tous les participants qui m’ont permis de passer une merveilleuse journée d’arrière saison.

J’ai pu faire la connaissance de Thierry, Marc et Doug l’invité d’honneur de cette sortie.
J’ai apprécier d’avoir passer cette journée ensemble au contact de la nature en tout liberté.

Au plaisir de partager d’autres randonnues, d’ailleurs nettement plus conviviale en groupe plutôt que seul.

Yves

5 réflexions sur « Randonue dans les Gorges de l’Ardèche »

  1. Ca me rappele de bons souvenirs…d’il y a presque 30 ans. Les gorges de l’Ardèche en Automne, c’est vraiment extraordinaire. Mais il me semble au vu de certains témoignages que ce n’est plus le paradis naturiste des années 70-80.

  2. Bonsoir,
    Un passage que je ne connaissais pas avec des photos splendides. Par contre, la main courante, je l’ai testée avec Rosa, guide occasionnelle à la Génèse, il y a 2 ans. Ce n’est pas si difficile que ça- plus impressionant qu’autre chose.
    Amitiés
    Francis

  3. Saut Yves,

    Joli compte rendu et images. Il me fait vraiment regretter de ne pas avoir pu me libérer et vous accompagner. Je suis toujours aussi ébloui par le cadre très particulier qu’offre ces gorges.
    Au plaisir de se revoir en Rhones Alpes prochainement !!
    Naturistement
    Jac.

  4. Bonjour yves42

    un très beau reportage de ta randonue dans les magnifique gorge de l’Ardèche la première foi que j’ai fait les gorges de l’Ardèche a pied ( du gournier à st martin ) soit 15ou17 km je devais avoir 15 ans, depuis ce jour je ne peu pas allée en vacance an Ardèche sans faire cette rando dans les gorge a ce jour plus de 15 fois mai j’aurais vraiment aimé être avec vous pour cette randonu peu être un jour!!
    il me manque du temps mais je ferais aussi un reportage sur une rando dans les gorges avec un( maillot ) malheureusement que l’on a enlevé de temps en temps pour ce baignée et un arrêt oblige au camp de naturiste les templiers

    merci de m’avoir fait rêver sur ton reportage avec les superbes photos
    .

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go