30 octobre 2020

Les Vosges en Essonne

Ce dimanche 16 septembre à 10h, une partie du groupe de l’Essonne, Gilles, Valérie et leurs 2 enfants, Sylvie, Jacques, Sylvain et moi-même partons pour une balade dans les bois aux alentours de Saint Jean de Beauregard.
Parmi nous, il y a trois « handicapés » : Sylvie (aie les hanches), Gilles récemment opéré du genou et moi-même, pour la même raison.
Nos gentils compagnons ont donc marché tranquillement pour ne pas trop nous martyriser. Habillés puis rapidement nus (enfin), nous pénétrons très vite dans cette forêt bien mystérieuse.

 



Dans une clairière, nous sommes ébahis par la lumière et l’ensoleillement qui y règne. Nous y repérons des troncs d’arbres coupés à 50cm du sol avec un marquage de chiffres.

Les enfants montent dessus et s’amusent à faire les gardes. Ils présentent des branches mortes en guise de fusils lors du passage de nos grandes dames.

En chemin, nous admirons une coulemelle dont le pied est camouflé par trois grosses limaces orangées.


Jacques ne peut pas s’empêcher de monter sur un promontoire de chasse et y faire de l’acrobatie.


Sylvain montre aux enfants une technique pour couper des branches mortes à la longueur voulue.
Ceci se fait en tapant fort la branche contre un arbre à un endroit précis.
Continuant notre balade, nous ne pouvons pas rater le ramassage de châtaignes en cette saison. Et comme je suis braveJ, je les porte dans mon sac à dos.

Puis, nos chers jeunes, en mal d’exploit, se font photographier en train de sauter en hauteur.
Sylvain tient une branche servant d’obstacle.
Tous les 2 ont été brillants : bientôt des futurs olympiens (peut-être nus comme au temps de la Grèce antique) !
Continuant sur la photographie, Sylvain nous prend en photos en binôme pour s’amuser ensuite à nous les renvoyer par internet avec échange de visage. C’est très rigolo à voir.
En un instant, nous changeons de paysage.


De nombreux pins, dressés sur une colline, laissaient un tapis d’épines rendant la marche agréable.
Pendant que les trois handicapés font une pause bien méritée, les autres continuent  jusqu’au sommet de la colline.

Tout en haut, ils grimpent sur un vieux chêne au tronc de plusieurs mètres de circonférence et puis sur un autre arbre énorme, en forme de pieuvre, dont le tronc, à la base des branches maitresses présente un large trou vertical d’un bon mètre. On peut voir à l’horizon les tours des Ulis…


Nous rejoignant, tous ensemble, nous nous désaltérons et nous mangeons quelques biscuits offerts par Valérie.


Le temps passe très vite et nous partons rejoindre nos véhicules.
Au retour, nous nous arrêtons près d’un autre vieux chêne.
Sa circonférence est aussi imposante. Il faut se mettre à plusieurs, les bras écartés pour l’entourer. Mais, avec la magie de la “photo truquée”, cela devient possible avec 2 personnes !


Pour accélérer, nous prenons un petit raccourci en passant un grand fossé.
Nous le descendons avec difficulté. Jacques, le téméraire, le traverse en jouant l’équilibriste sur un tronc couché au dessus du précipice.


De nouveau, nous faisons des sauts sur des troncs posés au sol. Sylvain et les enfants nous font la statue de David…


En chemin, nous avons vu en décomposition 2 cuisses de biche (sans doute). Ce pauvre animal avait du être attaqué puis mangé partiellement par un renard ou sanglier (selon mes compagnons).
L’odeur pestilentielle nous laissait penser que des restes ne devaient pas être loin. Mais, nous n’avions pas le temps de poursuivre nos investigations.

Il est 14h30 et nous avons très faim !
Sylvain nous quitte et nous trouvons un joli endroit pour pique-niquer dans le plus simple appareil.
En plus de nos propres vivres, nous avons pu partager du bon vin rouge, du cidre, du fromage, du raisin, des fraises et une tarte Anna assez délicieuse (l’ayant fait, je suis gêné de le direJ).

Après une petite sieste bien méritée, nous repartons, chacun de son côté à “tex land”, l’autre monde.
Quelle belle journée encore et merci à tous les participants.A une prochaine fois ;-).

https://www.naturisme-france.com/forums/randonues-region-ile-de-france/randonue-essonne-ce-dimanche-16-septembre-2007

4 réflexions sur « Les Vosges en Essonne »

  1. Je prend toujours beaucoup de plaisirs a lire les reportages sur les randonus.
    celle ci à de très belle photos et l’on voit un groupe heureux de cette journée.
    Peu etre aurai je la chance de connaitre cela moi aussi.
    Merci

  2. Quelle magnifique journée-nature et surtout quelle joie de se promener nu dans la grande forêt ! Ces impressions toutes simples…du vrai bonheur …elles me rappellent les promenades réalisées cet été , mon épouse et moi , dans une forêt wallonne toute proche de Namur.
    Je persiste à croire et suis certain que le Sud de la Belgique recèle aussi de splendides perspectives de randonues avec un petit rayon de soleil comme aujourd’hui.
    Merci au Groupe de l’Essonne pour ces récits qui donnent toujours envie et bonne continuation .

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go