30 octobre 2020

L’été, sur les plages, ils rejouent Adam et Eve. (Sud Ouest 20 janvier 2007)

Ils sont les apôtres de la nudité. Pour les naturistes vendéens, dévoiler son corps est un art de vivre , une école de la tolérance.  Il avait 15 ans quand il a découvert le naturisme. “J’en avais marre de ce maillot de bain entre les jambes, je l’ai retiré”. Depuis Yvon Alland ne l’a jamais remis. Et il ne le remettra jamais. “Je suis né nu et je mourrai nu”, clame cet apôtre de la nudité originelle. Pour lui, qui est devenu le président de l’association naturiste de Vendée (elle compte une petite quarantaine d’adhérents) , le naturisme est naturel. “C’est un besoin”

Et n’allez pas y voir une quelconque dérive sexuelle, une forme d’exhibitionnisme et / ou de voyeurisme, la tentation du péché est hors jeu chez les naturistes. Ils sont loin de tout ça. “Les vrais naturistes en tout cas”, insiste Yvon. Pour faire tomber les fringues, c’est un art de vivre, mais aussi l’école de la tolérance. Qu’il n’y aurait pas forcément chez les textiles”, comprenez ceux qui portent le tissu l’été sur les plages.
Un exemple? Avec un maillot de bain, sur un corps zébré de cicatrices en tous genres, Yvon se sent ausculté. Nu comme un vers, il est comme un poisson dans l’eau, et ne sent plus ce regard pesant.
Plages et centres de vacances
Les barrières socioculturelles tomberaient également quand les habits restent sur les cintres. “On peut être PDG, il n’y a pas de différence”, assure Jacky Vrignon, ancien fonctionnaire, vice président de l’association. Pour vivre comme Adam et Eve, les naturistes disposent en Vendée de deux camps de vacances, celui du Colombier, à Saint-Martin-Lars-en-Sainte-Hermine, et Cap Nature, à Saint-Hilaire-de-Riez. Les vacanciers peuvent vivre dans leur plus simple appareil, comme au cap d’Agde, la capitale européenne du naturisme.
Plusieurs communes vendéennes (*) autorisent également le naturisme sur leurs plages. Elles sont délimitées par des panneaux. elles sont fréquentées par des dizaines de milliers de naturistes, de toute l’europe. Tout le monde peut y venir, y compris les “textiles”, “mais un homme qui viendrait en maillot pourrait vite être perçu comme un voyeur”  reconnait Yvon Allard. En fin l’association possède un terrain, à Saint-Avaugourd-des-Landes, où des animations sont régulièrement organisées, en particulier la journée porte ouverts, qui a lieu chaque année, le dernier week-end de juin.
Philippe ECALLE
(*) LA pointe d’Arcay, à l’Aiguillon-sur-Mer, la Grière et la terrière, à la Tranche-sur-Mer, Sauveterre, à Olonne-sur-Mer, le Petit pont, à Brétignolles-sur -Mer, les Salins, à SAint -Hillaire-de-Riez, Les Lays, à la Barre-de-Monts, Luzéronde, à Noirmoutier.

2 réflexions sur « L’été, sur les plages, ils rejouent Adam et Eve. (Sud Ouest 20 janvier 2007) »

  1. Tiens donc, ça existe ! Un article sympa, sans à priori ni sous entendu graveleux. Pas de jeu de mot lourdingue non plus. Merci à ceux qui en font l’objet d’avoir pu susciter chez le rédacteur une écriture sans à priori et merci à celui-ci de son honnêteté et d’avoir un tant soi peu évoqué les valeurs que défendent les naturistes.

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go