24 octobre 2020

Querelles de clochers

L’image du naturisme est-elle négative ? Je pense que les querelles de clochers, l’irrespect et la violence entre ses membres ou organisations ne vont pas pour en renforcer la crédibilité auprès des pouvoirs publics. Puis cela nuit à une cohésion d’ensemble entre nous : nous ne sommes plus une "congrégation" (pour ne pas dire fédération) naturiste mais un ensemble de petits groupes constitués qui pensent (pansent ?) chacun de leur côté : des Clubs du soleil ici, une fédération là, ONE ailleurs, l’UCSAN autre part, etc.

Je ne dis pas naïvement que tout le monde chez nous devrait être gentiment d’accord, mais qu’au moins on s’y prenne de façon à ce que les attitudes et propos demeurent respectueux et constructifs. Et cela, selon moi, constitue déjà l’une des caractéristiques du Naturisme vrai.

« Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature caractérisée par la pratique de la nudité en commun qui a pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l’environnement. »

Il me semble que les organisations solides et intouchables – les mammouths ! – sont organisées de façon très structurée, hiérarchiquement pyramidale. C’est le cas de tous les systèmes de poids dont la remise en question demeure problématique : l’armée, l’état, la prison, l’hôpital, l’éducation nationale… Notons que la plupart des entreprises multinationales fonctionnent de la même manière, qu’elles oeuvrent dans l’automobile ou le bâtiment.
Il me semble que nous pourrions tenter de nous nourrir de ces expériences, non pas pour nous transformer en système unique et carcéral mais en système cohérent et ouvert. Cela limiterait les petits groupes et les énergies disséminées. Est-ce utopique ?

En dernier lieu, je ne crois pas que le Naturisme, pour se développer fermement, en 2006, puisse encore se cantonner à l’unique défense de l’environnement et à la nudité (même si mes propos sont un peu réducteurs ici).
Le passé nous montre que cela nous attire les deux objections les plus communes : le naturisme c’est de l’écologie au poil (ou à poil), et le naturisme c’est sexuel (C’est d’ailleurs bien par là qu’arrivent les déviances diverses observables en premier lieu sur le net).

Il me semble que pour relancer notre mouvement, tout en restant Ô combien fidèle à la gymnosophie, nous avons largement besoin de nous interroger sur notre communication et sur nos fonctionnements Relationnels. Je crois que c’est la première attitude à avoir pour passer un message quel qu’il soit afin de défendre notre mouvement.

Que la Fédération l’entende si elle s’est mal conduite, que son successeur en fasse de même pour l’avenir du Naturisme vrai (à contrario d’un pseudo néonaturisme qui prétendrait tout réinventer).

Je crois enfin que souligner bien davantage l’importance du Relationnel dans la philosophie Naturiste (vivre en groupe, dans l’environnement) donnerait à l’extérieur du poids à notre mouvement et, par ailleurs, pourrait l’ouvrir à des milliers de personnes, à tout un groupe déjà concerné et impliqué dans le secteur Relationnel et pas encore dans le Naturisme.


Naturistement
(Pour l’avancée de chacun, de Nous et de notre mouvement Naturiste).

Eric.

13 réflexions sur « Querelles de clochers »

  1. Non cela n’est pas utopique Éric, cela me semble même nécessaire. Gilles est-il possible (envisageable) d’ouvrir un nouveau forum, un espace de discussion où seraient collectés les réflexions sur ce sujet ?

  2. Ouille , ouille, youille !!!
    Eric (Amitoulousain), sache qu’on ne traite pas un mouvement civique comme un Etat ou une multinationale. Les objectifs sont bien différents, et donc les moyens aussi. Sauf si l’objectif est d’augmenter des recettes ou de mieux contrôler les administrés pour en obtenir meilleur rendement ou satisfaction. Là, la pyramide peut être en effet efficace.

    Par ailleurs, je ne vois aucun mal à ce qu’il y ait de nombreuses organisations qui favorisent… « le respect de tous et de l’environnement »! C’est comme s’il fallait à présent faire pression pour que Greenpeace et Amnesty se rangent sous la pyramide de la FNI ! Et si plusieurs organisations poursuivent cet idéal, via la nudité en commun (qui reste un moyen, pas une fin), où est le problème? La démocratie dans la diversité est une pratique sociale qui, loin de nous être encore très familière, reste la moins mauvaise solution d’organisation. A moins qu’on soit tenté par la facilité totalitaire… Mais là, c’est choix personnel à faire.

    Et puis, à quelles « querelles de clochers » fais-tu allusion ici, en fin de compte? Tout ceci s’inscrit-il en fait dans la querelle entre certains participants à « Vivre-nu » et ce Gérard Larnac, alias « Justine »?

    Enfin, il me semble que tes suggestions (5ème et 6ème paragraphe) contiennent certaines contradictions et confusions. Tu prônes une évolution des buts du mouvement, tout en voulant rester fidèle à la « gymnsophie » (?) et en rendant plus efficace nos méthodes de communication et de fonctionnement… tout en t’opposant à un « néonaturisme qui prétendrait tout réinventer »… On tourne en rond, tu ne trouves pas?

    Au 7ème paragraphe, qu’entends-tu par le « successeur » de la Fédération? (ai-je manqué un chapitre?)

    Enfin, au 8ème §, à quel genre de « groupe déjà concerné et impliqué dans le secteur Relationnel » penses-tu ?

    Personnellement, à part mon adhésion au FNI, je fais aussi partie de Greenpeace et d’Amnesty (on s’en doutait!) et d’autres associations militantes comme la Ligue des droits de l’homme. (c’est aussi un peu mon métier qui veut çà). Si c’est à ces « groupes »-là que tu pensais, ne te fais pas trop d’illusions pour qu’ils nous rejoingnent ! Pour plusieurs raisons que je pourrais facilement t’expliquer.

    Merci en tout cas pour nous donner l’occasion de te lire.

  3. Pour débattre des problèmes de fédérations il est possible d’ouvrir un nouveau sujet dans ce forum
    Les querelles de fédérations, ça ne concerne pas du tout le cas Gérard-Justine qui est un épisode goutte d’eau dans le naturisme.
    Il faut bien voir que le monde internet du naturisme n’est lui aussi qu’une goutte d’eau dans le monde naturiste pratiquant concrétement.
    1 à 2 millions de personnes pratiquant le naturisme sur les plages et les centres en France, Vivrenu est connu de tous les naturistes du web et je pourrais évaluer à seulement 500 voire 1000 les personnes naturistes fréquentant ce site parmi les plus de 6000 inscrites. Les naturistes pratiquant dans leur majorité n’ont pas envie d’intellectualiser ce qu’ils pratiquent. Ils vivent ou se détendent en étant nus, point.

    Les querelles de fédérations et associations sont ailleurs, notamment avec ONE (association au but lucratif dirons nous), problème de licences naturistes non délivrées dans les centres, entraînant une perte de revenus de la fédération. La fédération française a changé de présidence il y a quelques années, l’ancienne présidence (Philippe Cardin) a commis des irrégularités financières et l’image de la fédération en a pris un coup. On peut dire qu’actuellement il s’agit de la 2ème fédération, complètement différente de la précédente. Enfin, je ne suis pas placé dans cette fédération et souhaite garder mon indépendance.

    Les dissensions dans le web naturiste existent (ne parlons pas de Gérard-Justine dans ce monde, Gérard l’amical imposteur ne pratique même pas et se retrouvera cet été emmailloté dans le brouhaha de la plage textile du coin).
    Le web naturiste comprend une dizaine de listes Yahoo, toutes différentes, d’intérêts et d’importances diverses. Des webmasters de sites sont en rupture avec d’autres, les webmestres de plagenat et guide-naturisme par exemple ont quitté l’association Natitude, et d’autres encore se sont séparés et regroupés ici et là …

    Bref le monde du web naturiste échange des idées et s’affronte parfois. C’est un peu comme la politique et tous les petits partis d’une même tendance. Lors de l’élection présidentielle, le moment des stratégies de regroupement existe.

    L’idée finale, à mon avis exprimé par notre Amitoulousain, c’est que l’union fait la force.

  4. pour ma part, je ne reconnaît pas vraiment le portrait qui est dressé ici des composantes du mouvement naturiste,
    alors bon, je suis aussi nouvel adherent, mais j’essaie petit à petit de m’y impliquer un peu plus(notament en dessinant…)
    et ces derniers temps, en recherchant des infos, tous ces mouvements, qui ont l’air ici à la fois susceptibles de division et de démocratie(on n’est pas à une contradiction près!), sont pour moi au contraire complémentaires, et le souci de penser à tout le monde est vraiment là, en dépit des embûches et des problèmes rencontrés (qui sont plus des manques d’argent que des problèmes relationnels…ou d’ego!)…
    … et puis il ne faut pas tout mélanger: ce qui se passe sur les forum n’est pas comparable avec la réalité des organisations, où l’effort est vraiment fait de faire vivre le naturisme ensemble!

  5. Gilles c’est vrai ce que tu dis ‘L’union fait la force’ c’est même la devise de la Belgique (mon pays) mais alors ne fait pas comme dans mon pays et ne divise pas les uns des autres.(C’est aussi ce qui se fait dans mon beau petit pays).
    Les extrémistes flamands veulent mettre fin à cette union. Ne faissons pas la même chose pour que la Natrusime meurt lui aussi.

    Gilles tu dois me comprendre :-))))

    Jean-Marie

  6. l’Union fait la force ? Quand on voit où en est la Belgique… prête à l’idée de se séparer en deux… la force de quoi ? pour quoi faire ? Et la diversité fait la richesse ? Mais quand la richesse n’est que matérielle, alors y a plus d’union!

  7. Il n’y a jamais eu d’union de clochers entre ces blogs et le mien, juste des manières de voir le corps et d’accepter celui-ci et son image.

    OK Gérard-Justine et Lea (des pseudo d’hommes d’ailleurs) ne sont pas dans la lignée d’un naturisme comme il était défendu à ses débuts. Mais les temps changent, il faut avoir cette ouverture d’esprit qui est avant tout aussi de la tolérance.

    J’aimerais savoir quel est ton avis concernant le photographe Tunick et ses nus urbains, pourtant de nombreux « naturistes » ont participé à ces séances de photos ?

    Pour ton info les liens (virtuels) entre mes commentaires et mon blog ont disparu.

    Bien à toi Gilles, naturismement votre

    JM

  8. Cette sapristie de Gérard-Justine aura au moins eu l’avantage de nous faire se poser des tas de questions.
    Ce qui me semble majeur est ceci : qu’il y ait plusieurs «clochers», je ne vois pas le problême. La diversité des approches psycho-sociales face au naturisme n’est pas un boulet; bien au contraire elle permet de voir quelles sont les tangentes que les individus donnent aux mouvements de groupes.

    Celà dit il est quand même de notre devoir de surveiller les déviances graves de certains face à leur interprétation du naturisme, pour pouvoir les dénoncer et ainsi conserver une image acceptable du naturisme en général face à l’opinion publique.
    De la même manière que tout naturiste-internaute dénoncerait un site pornographique qui se servirait du naturisme comme porte d’entrée.

    Pourquoi être si soucieux de notre image face à l’opinion publique ? Simple: Pour éviter un renforcement des lois des pays occidentaux qui viendraient contraindre la pratique du naturisme. Depuis Dutroux en Belgique, l’affaire Bernardo au Canada, et bien d’autres du même genre, l’opinion publique, les pouvoirs publics et les médias sont à chaud; Un mec à poil quelque part ça devient tout de suite suspect, et l’amalgame adultes-enfants dans la nudité devient quant à lui plus difficilement défendable.

    Il faut faire gaffe. Je ne dis pas qu’il faille être plus catho que le pape lui-même, mais simplement que l’acceptation du naturisme dans nos sociétés est encore fragile et qu’à ce titre, la vrai bataille elle est là.

    Les naturistes sont des gens comme les autres, qui ont une vie sexuelle et la pratiquent en privé (comme tout le monde d’ailleurs), et pour le reste ils ont chacun leur compréhension de la vie en général (encore comme tout le monde).
    Donc, dans notre pluralité, il est impératif d’unir nos clochers, et de crier haut et fort ce que nous sommes et qui nous sommes et d’en faire la promotion la plus large possible dans nos sociétés pour ainsi, ultimement, garantir la pérennité de la pratique du naturisme face aux lois actuellement contraignantes des pays occidentaux.

    La vraie bagarre à jouer, elle est là, et nulle part ailleurs.

    TaG

  9. Juste une question, que fait la fédération pour promouvoir le naturisme ?
    Le naturisme est encore trop méconnu pour inciter de nouveaux adhérents à nous rejoindre.
    Les publications restent trop confidentielles dans une presse spécialisée et mes émissions tv ne montrent que les travers du Cap d’Agde.
    Pour être reconnus nous devons être connus, ce qui n’est pas encore le cas.
    Il nous reste encore bien du chemin à parcourir.
    Eric

  10. Tout à fait d’accord avec toi mon cher Eric,

    Mais dis moi, es tu membre de la FFN ?
    Je ne te connais pas mais je pense que beaucoup parlent, mais combien agissent ?
    Alors, je suis partisan d’agir au sein de la fédération et si cela n’est pas possible, il y aura toujours de nouvelles organisations qui pourront et devront se créer pour promouvoir sous tous ses aspects, et non pas seulement des sites dits autorisés.

    Philippe

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go