21 octobre 2020

L’événement de Tunick à Lyon vu par Denis – 11 septembre 2005

Et voilà ! C’est fait ! C’était hallucinant !Tout d’abord, nous sommes arrivés à 4H30…. bien trop tôt en fait….. mais la convocation était stricte…. nous avons attendus le lever du jour, puis les consignes….L’ambiance était chaleureuse…et conviviale! même si il faisait un peu froid!Tout c’est réchauffé quand le signal …DESHABILLEZ VOUS ! a sonné…. Alors là c’était le délire!Tout le monde avec un sourrire aux lèvres… Pas mal d’hommes, moins de femmes, des jeunes, des plus vieux….en tout 1500 à 2000 personnes ? Difficile de le dire ! Il y avait même une femme très agée ( 80 ans) avec son déambulateur ! Quel tonus !Nous étions vers les docs du port E.HERRIOT, entre des montagnes de containers….cela rappelait une des scènes finales de « I ROBOTS », quand Will SMITH délivre les robots qui se cachent dans des containers !IRREEL ! Nous étions des marchandises humaines, nues, entre des containers géants !Plein de monde, des épaules qui se frôlent, des sourires, des fous rires! Surtout quand il faut s’allonger par terre, puis lever les deux jambes et tenir la pose pendant 2 minutes , le temps de cadrer et d’attendre les plus indisciplinés ! Où alors se tenir à genou, penchés en arrière, s’appuyant sur les mains en regardant le ciel ! Tous couverts d’une saleté noirâtre qu’il a bien fallu enlever avant les autres clichés !Les femmes ont fait quelques photos supplémentaires en groupe, assez ébouriffantes il parait, puis nous sommes tous partis en bus au « confluant » RHONE-SAONE, une zone herbeuse splendide, à la limite de la presqu’île du centre ville…pour représenter le sexe d’une femme : Rhône et Saône sont les deux jambes …et nous-autres, allongés par terre, têtes contre pieds, serrés les uns contre les autres, représentant la toison d’EVE… mains en l’air ou bras le long du corps…. alors que le FREE VTT TOUR de LYON passe sur l’autre rive juste en face du nous !!!!!LE CONFLUENTTous les hommes ont été réunis au pied d’un arbre pour les derniers clichés….. tous couchés les uns contre les autres voir sur les autres….quelle harmonie ! Sans préjugés !Puis un pique-nique géant avec certains nus et d’autres habillés, au milieu de fruits, de gâteaux …aux sons d’un DJ techno-électro….Une expérience hallucinante de partage et d’émotions …UN SANS FAUTE !!!Bon, les journées du DIOCESE nous on empêché de monter à la basilique de FOURVIERE…. mais il ne fallait pas trop en demander à la mairie de LYON, SPENCER !UN BONUS : La suite demain matin à 5H45, gare Saint PAUL en plein centre ville pour un dernier shooting avec les derniers lèves-tôt, « sans marques du maillot » dixit Spencer…. des prises sur la passerelle ? place des Terreaux ? YOUPI !!!!Denis G Voir la galerie photo

DenisG

famille quadra avec trois enfants qui ont découvert le naturisme depuis quelques années , sur les plages des landes

Voir tous les articles de DenisG →

23 réflexions sur « L’événement de Tunick à Lyon vu par Denis – 11 septembre 2005 »

  1. Rien à rajouter à ton commentaire ni à celui de stephet sissi. Vous décrivez parfaitement l’ambiance sympa qui régnait ce jour-là.

    Juste une précision quant aux non participants:

    Il semble y avoir une connivence et une acceptation de l’événement par les spectateurs( vtt, promeneurs). Nombreux sont ceux qui ont répondu à nos signes jusqu’au skieur nautique qui , le premier instant de surprise passé, (on le comprend) a fait un deuxieme passage, pour un petit coucou.

    A bientôt pour la prochaine sénace si elle n’est pas au bout du monde!

  2. Bonjour,
    Si on parle de 1480 personnes nues ce dimanche là,
    on aura pu être beaucoup plus.

    Je n habite pas Lyon,
    j ai du faire un déplacement de 2heures pour arriver à Lyon.
    Du coup, j avais réservé un hotel et je n ai plus d accès à internet.
    Incroyable, samedi soir et je ne sais toujours pas ou c est le fameux rdv.

    Dimanche matin, je roupille encore dans ma chambre..
    Frustré, car je ne participerai pas à la performance..

    du coup, une copine qui devais verifier mon mail et m envoyer un texto pour m indiquer le lieu,
    me dit que elle n a jamais recu de mail a la derniere minutepour cela..

    encore incroyable..
    j ai pris contact avec qqn de ce site et je lui explique que ca sera sympa de m envoyer un texto pour m indiquer le lieu d rdv.
    et la personne en question trove plus sage d m envoyer un mail..
    sympa, mais sans internet dans ma chambre ca me fait une belle jambe..

    je ne sais pas combien de personnes se sont trouves sans information de lieu d rdv.

    donc je veux signaler que l organisation a eu aussi de failles..

    merci de votre atttention.
    r

  3. Bonsoir à tous

    Je viens juste de réaliser que j’avais été le témoin et l’acteur d’un grand évènement ! J’ai ressenti les mêmes impressions relatées dans les commentaires des internautes présents. GENIAL et DELIRANT ! Au milieu des containers, c’était un endroit très « insolite ». Sur le « confluent » Rhône-Saône » avec la pelouse et les premiers rayons du soleil, un plaisir suprèmmmme……. avec la cerise sur le gâteau : un pique-nique « très convivial ». Quand même, il fallait être sacrément « gonflé » pour organiser cette installation dans une ville « bourgeoise et coincée » et de plus, lors de « la journée du Diocèse ». Dommage que l’on s’éloigne du naturisme. Quant aux photos, j’ai hâte de voir, en espérant ne pas être trop décu. Pour « raumadrid », être arrivé si proche du lieu sans avoir pû participer, je comprends sa déception. Les consignes étaient de rester très discrets sur le lieu. Rendez-vous à la prochaine Spencer Tunick Installation, car j’y serai.
    Bonne nuit.

  4. J’ai participé à l’évènement avec beaucoup de joie ….. J’ai lu le commentaire d’un habitué du site qui parle de se retrouver pour échanger avec ceux qui ont posé le 11 septembre.
    Ce sera le mardi 11 octobre à 18h devant la fontaine des Terreaux. J’y serais
    Je ne suis pas une habituée du naturisme, je vais d’ailleurs y venir, c’est sur.
    Mais je pense que tous ceux qui ont tenté l’aventure ont des points communs: une ouverture d’esprit certaine, une liberté de pensée, un coté un peu subversif! , l’amour de l’art…. un trajet personnel riche
    Alors, j’espère qu’il y aura du monde le 11 octobre.
    Cela sera sympa de retrouver cette ambiance chaleureuse avec de vrais échanges!
    Toutes tendances confondues…… Allons les uns vers les autres….
    A bientot
    michele

  5. Cher Gilles,
    Tout a commencé à Bruges, où un Américain répondant au nom de Spencer Tunick, qui m’était jusque là inconnu, a eu la formidable idée de rassembler plus de deux mille personnes, en les utilisant comme « Matière première » pour créer une oeuvre exceptionnelle.

    L’idée me séduisait. Piqué à vif même, lorsque, grace à mon club, j’ai pu le rencontrer et ainsi pu participer à l’élaboration de son travail inestimable.
    Oh, certes, je n’étais qu’un pixel parmi tant d’autres. Je ne me rendais pas compte de l’influence qu’aurait ce personnage au talent prodigieux sur moi. Au départ, j’étais parti « les mains dans les poches », acceptant l’offre de mon Président, qui proposait un déplacement chez les Brugeois « juste pour se faire une idée ».
    Pourtant, quelle ne fut pas ma surprise et ma joie, lorsque, la semaine dernière, j’ai reçu, par la poste, le fruit du travail de ce virtuose: Une magnifique photo au format presque A4. J’ai pu l’admirer, la contempler.

    Seul, Spencer arrive à transformer une rue en pavés si froide, si glacée, que la pluie du matin a rendu glissante, avec ses murs des façades des maisons de cette ville flamande, que le temps à ternis, métamorphosée en magnifique chemin de douceur, coloré rose chair, rendue par ces miliers de personnes, toutes accroupies, de dos, s’éloignant dans le lointain, que l’objectif du Maître a capturé avec la lumière naturelle la plus belle.
    Tous ces êtres humains exposés sans aucune contrainte vestimentaire et, surtout, même si la grande majorité n’était pas naturiste, je pense qu’ils étaient venus sans aucune pensée obscure, déformée, mélant le sexe et le vice, mais plutôt en ayant les mêmes intentions que moi, c’est à dire, juste pour le plaisir de voir, l’espace d’un instant, tomber les tabous, les interdits et ainsi de pouvoir être « NU » dans un milieu urbain, où, habituellement, les interdits se chevauchent les uns aux autres de peur de « provoquer », de « choquer », de « déplaire » à cette société qui a créé, il y a bien longtemps maintenant, ses propres murs blindés comme ceux d’une prison, pour se protéger d’elle-même, enfin pense-t-elle.

    Ma première réaction fut de mettre cette splendide oeuvre sous verre et de l’accrocher, bien en vue, dans ma salle à manger.

    De fil en aiguille, voici qu’on autorise Spencer à réaliser une de ses oeuvres d’Art, en France, mon pays natal, chez les Lyonnais.
    N’hésitant pas à avaler les kilomêtres pour me prêter aux installations. C’est toujours avec la même émotion (un peu masquée par la fatigue de la route!) que j’ai été fier d’y participer et toujours en ayant la même idée d’homme Libre.
    Aujourd’hui, je suis devenu ce qu’on peut appeler: Un vrai Fan de Spencer Tunick.
    J’ai l’intention d’aller voir le résultat final, grace au vernissage du créateur, en novembre prochain.

    Alors, Gilles, quelque chose m’interpelle, lorsqu’aux demandes de renseignements des hypothétiques futurs participants, et peut-être même fans comme moi, tu réponds en les orientant vers un site étranger, qui ne correspond absolument pas à l’idée qu’on peut se faire du Maître en la matière.
    En m’y inscrivant, j’ai été frappé de voir que ce site figure dans la catégorie interdite aux mineurs.
    En y pénétrant, j’ai pu m’apercevoir qu’il se mélange des photos du travail fantastique du photographe professionnel, ainsi que des tirages amateurs (parmi lesquels j’ai pu reconnaître des personnes ayant participé à Bruges et à Lyon, comme « Le Père Collateur », il se reconnaîtra!) avec, et cela est grave, des liens qui nous dirigent droit vers des sites à caractère pornographique!
    J’ai été choqué de voir comment on peut démolir le travail méticuleux d’un artiste à part entière.
    Pour moi, c’est comme si vous jetiez de la peinture noire sur les suprêmes merveilles de Picasso, Ho, je sais bien que la personne qui ferait cela serait immédiatement condamnée!

    Comment pourrons-nous faire passer la sensibilité d’une oeuvre, apprendre à découvrir les messages que nous donne Spencer, au travers de ses oeuvres à nos descendants?
    Comment faire des émules si l’on se met à douter?
    Ou alors, étant donné que je suis le seul à réagir, peut-être, suis-je un peu trop candide, et qu’après tout, ses oeuvres n’ont absolument rien à voir avec l’idée que je m’en faisais, mais plutôt déviant vers des pensées plus viriles, plus brutes, plus bestiales?
    Si c’est le cas, alors je m’effacerais avec un goût d’amertume de mettre fait gruger.
    Puis-je croire que L’ART éxiste encore sur cette Terre?
    Dans l’attente de ta réaction à ce sujet, je te prie de croire en mes amitiés sincères.
    Daniel

  6. daniel
    Ne doute pas…. il y aura toujours des gens pour détourner les autres DES BELLES OEUVRES, DES BELLES AMES….
    soit par méchanceté pure, soit par bétise.
    Par contre merci pour ton indignation et ton témoignage. Il faut que nous soyons vigilants et que nous ne laissions pas récupérer à des fins sordides quelque chose de beau et de sain.
    Moi aussi j’ai eu un moment de doute quand des gens m’ont parlé de la similitude avec Dachau…. Bien sur je comprends que cela nous ait marqué dans la chair…
    Mais ce n’est que projection, moi j’y ai plutot vu une célébration de la vie, de l’art et de la liberté…
    J’ai discuté avec Maria, l’ancienne actrice de 84 ans qui est venue poser avec nous. Elle a dit qu’il y avait longtemps qu’elle n’avait pas été aussi heureuse… Si ce n’est pas la vie cela
    michele

  7. Cher Gilles,
    J’ai fait un » copier-coller » de la réponse qui a été donnée, suite à ma réclamation sur le site américain:
    http://groups.msn.com/TheSpencerTunickExperience

    De chers amis, j’ai employé Babelfish d’Altavista pour traduire la discussion français entier de thei aussi mieux qu’il peut, et aussi près que je peux voir l’argument semble se concentrer toujours sur la règle datant d' »18 ans… » installée par MSN. Rappelez-vous que tandis que vous êtes en Europe et pouvez observer le reportage des événements, ici aux Etats-Unis où MSN est installé il est très puritain. NUDE=PORNOGRAPHY dans des leurs têtes. Pour empêcher des personnes de se plaindre au sujet de venir à l’emplacement et portant plainte à MSN que leur children (au-dessous de 18 ans) ont été exposés aux personnes nues, MSN a installé cette « barrière ». Je dis mes amis qui veulent voir l’emplacement à ne pas reporter le byt la règle, mais dû la nudité qui est la manière qu’elle est. Personne ne la confond avec le porn qui sait art. Et si certains viennent recherchant le porn, ils seront espoir tristement déçus de moi et ne prendront pas la peine de revenir.

    Vous devez savoir qu’aux Etats-Unis tandis que nous avons le discours libre, il est à l’essai constant, et Spencer tout récemment, en dernières années, avez gagné le droit de prendre ses photos ici et néanmoins certains l’appellent toujours pornographie ! Et il y a ceux qui interdiraient n’importe quel enfant de voir n’importe quel genre de nudité (cependant aucune sorte de la violence, hélas) que ce soit naturisme, art, ou porn, classant tout pareil. Il y a eu des cas des parents prenant les photos nues de leur enfant dans la baignoire tourné dans la police par les réalisateurs de film. Quelques parents exploitent-ils leurs enfants ? Oui, mais les la plupart pas. J’ai personnellement su d’un homme qui était un photographe de passe-temps qui a perdu son travail pour une « nudité » tiré de se. Son épouse l’avait prise et elle n’a montré rien vraiment, mais il était dans une stalle de douche avec ses mains et la mousse dans les endroits importants. Il a apporté la photo dedans pour travailler pour nous montrer, avec plusieurs d’autres de ses travaux, a mélangé idiot et plus sérieux, AUCUN porn, AUCUNE vraie « nudité frontale ». Un docteur féminin qui les a vus l’a obtenu mis le feu. C’était il y a beaucoup d’années, mais a pu encore se produire aujourd’hui dans les circonstances fausses.

    Ainsi ne vous inquiétez pas de vieil « avertir de » 18 Yearl. Pensez à lui comme manière de protéger notre groupe

    Roger

    Pardonnez toutes les pailles dans cette traduction, comme je parle très peu français et l’ai fait traduire par BabelFish

    Certain auraient pensé que les américains étaient des gens ouverts, tournés vers l’exterieur et, surtout, capable de faire la différence entre ce que j’appelle de « L’ART » et de la bestialité…
    je m’apperçois ici qu’il en va tout autrement…

    Daniel

  8. Ach! Ja ma ja! et non YAMAYA (ces maudits pianos de quincaillerie) sursure le vent autour du gros gâteau de Spillaert sur la digue à Oostende ! (Pour ceusses qui ne le connaissent pas, c’est facile de l’admirer avec l’U.R.L. http://www.aanzee.be qui diffuse son image en continu au moyen de deux « web-cam » météo! Bravo aux p’tits gars et donzelles de l’E.H.B.O.)
    Sisi, leperecollateur père colle tout ce qui lui semble courtelinesque, et cela jamais à la première personne. Pour cause : coller quoique ce soit se peut si au moins il y en a deux… ou plus! Ceci dit en passant pour les petiots qui n’ont pas encore perefusionné leur chocolat matinal chez l’abbé casse, sous les regards bienveillants du perecollateur.
    Bref de pépin, dans ce message tendre de poésie, DenisG nous arbore une manière si terre à terre, vision fantasmagorique digne de la une de la gazette locale, de l’installation de Spencer à Lyon, que le père pain en perd de précieuses miettes à chaque bouchée.
    La poésie de l’image de Spencer tient à la fois du surréalisme (la « marchandisation humaine » à Lyon, la « doration dorée » de la plastique corporelle dans le Burgtheater à Brugge, le « flot riant » des bras en mouvement sur le Millenium bridge à Newcastle), que de la douceur des traits photogéniques issu de la masse torrentielle des corps.
    A la charnière du XIX et XX ième siècles, Léon Frédérique utilisait déjà ce procédé dans ses peintures. Cet artiste glissait un aspect social en chacune de ses oeuvres. Spencer en fait de même au XXI ième siècle!
    Mais voilà, Spencer est originaire des U.S.A., pire de New-York, summum mondial du nombrilisme autant culturel que social, en laissant pour mémoire le reste! C’est un cri détonnant qu’il glisse en ses oeuvres photographiques.
    Il crie dans ses clichés une autre vision, bien plus libérale et proche de ce qui est « bon » autant que « beau » à voir autour de soi. Et cet « autour » commence nécessairement par l’au-delà de son ego personnel. Spencer a une vision instantanée, d’une extraordinaire intensité, une concentration du regard d’une puissance particulière.
    Dans le Burgtheater à Brugge, nous avons pu lire son bonheur, à quelques dizaines de centimètres à peine de nos propres yeux. Il est tout simplement fabuleux! Il avait voulu réaliser une installation semblable dans un théâtre au Colorado, mais les méandres administratifs autant que puritanistes l’en empêchèrent! Alors lorsque « Corpus05 » lui propose cela à Brugge, il est plus heureux que le petit bout de chou récitant sa comptine de nouvel an à la mémé!
    Son public-modèles au Burgtheater à Brugge l’applaudira très longuement, avant de se rhabiller. Spencer en fut estomaqué, surpris… à un point tel que l’interprête officielle dû glisser à l’oreille de l’artiste ces quelques mots : « Spencer, You are in Belgium, here ». Rien n’y fit, le canon d’applaudissements se poursuivit une bonne dizaine de minutes encore!
    A Lyon, entre la Saone et le Rhone, entre ces deux symboles « femme »-« homme », le tout se termina à la « francisque » : une baguette, un « ch’ti » canon de rouge, une rondelle de Grand Jésus, et un gros bout… de fromage.
    BENE DICCE
    leperecollateur

  9. J’avais « fait Bruges », cette victoire de la chair joyeuse sur le pavé glacé, puis ce trajet si sympathique, dans « le car des belges », arrivé à deux plombes du mat sur ce site impossible du port Herriot, comme des figurants arrivés trop tôt pour une scène de « Orange Mécanique »… Pas possible, c’est pas ici… c’est pas un cadre pour des photos!
    Et puis la révélation, comme à Bruges… La même jubilation, énorme, collective, débordante de santé, une humanité stupéfiée de se découvrir aussi simple et aussi belle, n’ayant plus peur d’aucun regard !
    Quel mystère et quelle leçon! Spencer, du haut de son observatoire, se rend-il compte de l’invraisembable tectonique qu’il déclenche?
    Moi aussi je suis prêt à revivre cette expérience.
    Je ne sais où diable peut bien se trouver cette fontaine du 11 octobre, mais si je peux y être, j’y serai.

  10. Bonjour denis
    J’aime les mots que tu écris à propos de cet événement
    Tu sais, cette célébration demain 11 octobre, au pied de la fontaine place des Terreaux à Lyon, sera toute simple.
    On y viendra habillé
    Il n’est pas question d’imposer quoi que soit à personne dans la ville!
    Pour l’instant, on est que 5 à avoir répondu présent
    Alors, on ira au théatre d’une des femmes présentes ce jour là.
    Une actrice de 84 ans qui est venue en déambulateur et on fera un petit pic-nique improvisé (en apportant quelque chose!)
    Son théatre s’appelle « Le trancanoir » 10 rue juiverie à Lyon.
    mais c’est un tout petit théatre on ne tiendrait pas à beaucoup!
    voila on discutera échangerons
    En tous les cas, merci d’avoir si bien exprimé ton ressenti
    michele

  11. Merci Michele,
    et pas de souci pour le prénom, je me rends compte que je n’avais pas non plus signé mon petit billet… pauvre novice!
    Tout aussi novice, je m’étais en effet imaginé qu’un commentaire sur ce site devait faire allusion à un événement plus ou moins organisé.
    Si la soirée dont tu parles me semble très sympathique, c’est vrai qu’une distance de 700 km (et même avec le TGV il y en a pour six heures…), ça complique un peu pour un soir de semaine.
    N’importe, je serai de coeur avec vous, dans cette petite salle que je devine si semblable à ces petits théâtres d’invention et d’audace, comme nous en avons quelques-uns chez nous!
    Je revois très bien cette dame avec son déambulateur, et les quelques personnes empressées autour d’elle pour lui rendre l’événement possible. Je m’incline devant cette force et cette liberté, et j’aimerais avoir l’occasion de le lui dire… Y aurait-il un moyen quelconque de communiquer mardi soir?

    André

  12. Impressionnant et félicitations aux nombreux participants ! Pourvu que ça dure ! c est très joli. ma femme et moi ne savons pas si nous oserions mais pourquoi pas finalement ? Ca n’est que de l’art ! du bel art….
    bises

  13. Bonjour à tous

    Je découvre le forum aujourd’hui. je ne suis pas nudiste et ne compte pas le devenir. Mais j’étais de la partie à l’expérience Tunick à Lyon c’était vraiment un beau moment comme vous l’avez raconté.
    J’ai raté votre RV du 11 octobre ? Comment ça s’est pas passé ? Est-ce que c’était 100% naturistes ? Et surtout y’aura-t-il d’autres rv pour nous autres expérimentateurs de l’audace Tunick en France ?

    Merci !

  14. nous nous sommes retrouvés a 7 dans un petit theatre adorable avec une super nana l’actrice Maria qui etait venue posée nue avec son deambulateur pour parler de l’evenement a lyon
    nous ne sommes pas nudiste mais tres libres dans notre corps notre tete et tres heureux de l’avoir fait
    nous avons créé un forum sur le net pour en parler et pourquoi pas faire des choses sympas!!
    voici l’intitule du site
    http://tunicklyon.bbfr.net
    a bientot
    michele

  15. Cà y est ! les photos seront disponibles à partir du 4 novembre au vernissage de l’exposition Spencer Tunick à la sucrière !

    Spencer Tunick / Biennale d’art contemporain de Lyon
    Vernissage de l’exposition et remise des tirages aux participants. A ne pas manquer !
    Vendredi 4 Novembre 2005 de 18h00 à 21h30

    Bonjour à tous !

    Il est temps de découvrir le travail que Spencer Tunick a réalisé à Lyon le dimanche 11 septembre et pour vous de récupérer les tirages !

    Le travail de Spencer à Lyon marque le début d’une importante collaboration entre les citoyens de Lyon et le monde.

    Cette exposition est la célébration de cette magnifique matinée.
    Spencer, qui vous a personnellement écrit un message ci-dessous a vraiment hâte d’assister à cet événement unique au cours duquel la Biennale d’art contemporain de Lyon exposera pour la première fois 6 des installations réalisées à Lyon.
    Ces ¦uvres sont incroyables et vous ne pouvez manquer cette occasion de les voir dans un lieu aussi unique. C’est une exposition importante pour Spencer car la Biennale de Lyon est la première structure française à exposer son travail.

    L’exposition, ainsi que la distribution des tirages aux participants s’effectuera vendredi 4 novembre, entre 18h et 21h30. Les ¦uvres de Spencer seront exposées à la Sucrière et les tirages y seront distribués dans la salle 60 (façade nord du bâtiment), un panneau « Accueil des participants » vous guidera. N’oubliez pas de prendre avec vous une pièce d’identité pour que l’on puisse vous remettre votre tirage. Si vous devez récupérer le tirage d’un autre participant, vous devrez aussi avoir sa pièce d’identité.
    Nous vous conseillons de passer en premier lieu à la salle 60 : après contrôle de votre identité, nous vous remettrons votre tirage photo (non signé*) ainsi qu’une contre-marque (une seule par participant). Celle-ci vous donnera accès à la Sucrière uniquement et ne sera valable qu’une seule fois.

    Si, pour une raison ou une autre, vous ne pouvez récupérer votre tirage à cette occasion, vous pourrez le retirer, selon les mêmes modalités, jusqu’au 31 décembre à Art 45 (45 Quai Rambaud) du mardi au dimanche de 12h00 à 19h00.

    Merci de ne demander pas à l’artiste de signature sur vos photos ou d’autographe.

    Encore une fois, merci d’avoir participé !
    Ce projet n’aurait jamais pu se réaliser sans votre soutien !

    Nous espérons que vous serez tous présents vendredi prochain.

    Allez sur le lien du site de la Biennale
    http://www.biennale-de-lyon.org/
    Visitez le site de Spencer Tunick pour tout savoir sur ses prochaines installations et expositions
    http://www.spencertunick.com

    Chers participants !

    Je tenais à vous saluer et vous remercier d’avoir participé à mon installation.
    Comme vous le savez maintenant, mon travail réalisé avec vous à Lyon sera exposé le 4 novembre.
    Merci de vous être levés tôt ou d’avoir veillé toute la nuit et d’avoir bravé le froid pour contribuer à l’une de mes installations.
    Je pense que le résultat est fort et j’en suis très satisfait.
    Nous célébrerons cela ensemble lors de l’inauguration de l’exposition à laquelle je vous encourage tous à venir pour y découvrir les ¦uvres et vous rencontrer à nouveau.

    Merci beaucoup,
    J’espère tous vous y voir !

    Spencer Tunick

    Toute l’équipe de Art/Entreprise, la Galerie Olivier Houg et la Biennale d’art contemporain de Lyon se joignent à Spencer Tunick pour remercier toutes celles et tous ceux qui, ce matin du 11 septembre ont eu le courage de nous rejoindre dans le Port Edouard Herriot pour poser nus aux premières lueurs du jour.

    Accès

    Pour aller à l’exposition :
    – La Sucrière, 47-49 Quai Rambaud, 69002
    En Transports en commun : ligne A, direction Perrache, arrêt Perrache. Tramway T1, direction Montrochet, arrêt Montrochet. Navette spéciale Biennale.

    Pour récupérer votre tirage :
    – salle 60, située façade nord de la Sucrière, en face du missile de Wang Du. Suivez les panneaux.
    A partir du 5 novembre, les tirages seront à votre disposition à Art 45, Galerie Georges Verney-Carron/Olivier Houg, située juste avant la Sucrière.

    Pour tous ceux qui n’auront pu le récupérer avant le 31 décembre, il leur sera envoyé après cette date à leur adresse postale.

  16. Je vous ai fait un copier-coller du message de remerciement que j’ai adressé aux organisateurs des installations de Spencer Tunick, qui ont eu lieu à Lyon en septembre dernier. Ainsi que la réponse qui m’a été donnée en retour.
    Vous en souhaitant bonne réception.
    Amitiés
    Daniel

    Par la présente, j’ai l’honneur de vous faire savoir que j’ai bien reçu le tirage sur papier glacé, qui devait me revenir, à la suite de ma participation aux fabuleuses installations de l’artiste Spencer Tunick, que vous aviez organisées de façon exemplaire.
    Qui aurait pu imaginer que ces boites métaliques si froides, entreposées dans votre port, seraient si belles et si colorées, photographiées par le Maître Spencer.
    Hélas, je constate qu’il y a encore bien du chemin à parcourir pour que les mentalités changent à propos de la nudité qui est souvent assimilée à la sexualité et à la pornographie, mais, grace à des personnes comme vous, un « petit pas » en avant vient d’être efféctué sur ce chemin. Vive Lyon!
    Je vous en remercie du fond du coeur et dans l’espoir de revoir votre ville de la même manière que je l’ai vue en ce 11 septembre 2005.
    Je vous prie de croire, Madame, Mademoiselle, Monsieur, en l’expressions de mes sentiments très chaleureux.

    Daniel

    Bonjour,
    De la part de toute l’équipe, merci!
    Pour votre message aussi enthousiaste, encourageant et si gentil.. A chaque fois, cela nous fait vraiment très plaisir.
    Bien à vous,

    ___________________

    Céline Muller
    Art/Entreprise
    99 Cours Emile Zola
    69100 Villeurbanne
    Tel. 04 72 69 08 20 / Fax. 04 72 44 97 70

  17. d apres nous cest l évenement le plus imposant de de nudité urbaine au monde
    cest tellement spéciale et quelle bonne idée moi et ma femme avons participer ce phénomene
    a 5am du matin un jour de rosé matinale et cetais bien sure a celui de montreal
    cétais géniale nous le referons certainement merci

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go