31 octobre 2020

Randonue “Les Grands Bois du Marais” en Essonne

En ce dimanche 4 septembre 2005, s’est déroulée une agréable journée naturiste à quelques encablures de Paris.
Nous avions rendez-vous à 9h30, gare de Saint-Chéron, en Essonne, Soleil et température agréable étaient de la partie. La moyenne d’age du groupe était plutôt jeune, la trentaine, qu’il y avait donc 3 femmes (Valerie Nathalie et Évelyne) et 2 enfants (Guillaume et Nicolas), 6 hommes (Fabrice, Frédéric, Richard, Chad, Yannig, Jacques et Gilles) . Nous formions donc un groupe de 12 personnes et avons effectué un parcours facile de 2h environ en suivant de temps en temps un GR puis parfois en coupant à travers bois ou à travers champs.

Le départ de cette promenade était fixé sur le GR, tout près du magnifique Château du Marais. Les “Grands bois du Marais” sont pourtant très vastes mais nous rencontrâmes un grands nombres de vététistes par vraiment très surpris de nous croiser en tenue de peau.
Avec un groupe de douze participants, les échanges se font très facilement entre les “vieux de la vielle” de la randonue et les débutants. La présence de femmes et d’enfants rend les rencontres avec les humains, habillés d’artifices vestimentaires, très harmonieux, presque comme si cela se faisait depuis “la nuit des temps”.

Dans les allées du GR Descente en pleine forêt La rencontre avec les vététistes est toujours rapide et courtoise : un bonjour de part et d’autre
Au début nous nous cachions un peu en croisant des vtt par la suite nous nous mettions simplement de coté pour les laisser passer comme le ferait n’importe quel groupe de randonneurs. On a du croiser plus de 30 cyclistes ! A chaque passage c’était des bonjours réciproques.
Un joggeur croisé le long d’un champ à la lisière de la forêt était éberlué de nous voir en train de nous balader nus avec nos sacs à dos.
Une première halte à l’orée du bois avec petits gâteaux et raisins. Une deuxième pour déguster les mures offertes par dame nature. Une troisième pour un pique nique convivial en sous bois.
On s’assoit pour une petite casse croûte La ballade se poursuit à travers les champs Le long de la lisière
On était tous déçus de devoir se rhabiller en se rapprochant de la route.
Jacques l’organisateur de cette randonnée a constitué un superbe groupe en région parisienne. J’ai plus apprécié ce parcours dans la nature que l’après midi au bord de la piscine à héliomonde (centre naturiste situé st chéron et à 5km du lieu de la randonue)
La randonue est un concept vraiment génial , très loin de ce que l’on peut trouver dans les grands centres naturistes. Les personnes qui s’inscrivent sont motivées, personne ne déroge bien évidemment à la règle de nudité commune et partagée. Ce concept s’est le prolongement de ce que les anciens ont créés en inventant le naturisme. Les centres naturistes n’ont qu’à bien se tenir, l’avenir est à la randonue !
Si vous êtes intéressés par le concept de randonue, inscrivez vous sur  group yahoo de randonue , n’hésitez pas à venir en famille. Plus le groupe sera constitué de femmes et d’enfants, plus la balade sera sereine et pleine de convivialité. Nos enfants 2 garçons de 7 et 9 ans se sont bien amusés, ils ont adorés les parcours en descente en pleine la foret.
Venez avec vos femmes et vos enfants et redécouvrez pleinement les joies de la nature en étant en harmonie avec elle !
Gilles

17 réflexions sur « Randonue “Les Grands Bois du Marais” en Essonne »

  1. Super ! Je vous envie. Moi, dans ma région, je ne connais pas de groupe de randonnue, si vous en connaissez un, faites moi signe !
    C’est vrai que la randonue s’inscrit dans le prolongement du mouvement naturiste et je crois que cette forme de naturisme va se développer, c’est super !
    A bientot. Pierre

  2. Super ! super! et encore super!

    Moi j’ai un peu de mal à constituer notre groupe Auvergne,mais quand je vois ces super photos et la façon de saluer les vététistes,celà m’encourage pour l’avenir.

    J’espère que mes amis d’Auvergne,femmes et hommes seront convaincus après un tel reportage.

    Merci encore.
    Patoche auvergne randonueur.

  3. Je serais bien tenté aussi par la randonue après ma toute jeune expérience au Levant, mais une question technique me trotte dans la tête? Comment ça s’organise une randonue? On crie haut et fort aux autorités compétentes, attention vous risquez de rencontrer des gens qui ont été dépouillés de toute trace textile?
    Je sais ça peut paraître enfantin comme question mais je pense que je ne suis pas le seul à me poser cette question.
    Naturistement.
    Laurent

  4. wouarff, réponse à phoenix
    on ne prévient personne, il n’y vraiment pas de quoi fouetter un chat.
    Comme dit dans l’article, on a du croiser 30 vététistes et un jogueur, crois-tu qu’ils soient tombés de suprise en nous voyant nus ?

    Ils auront de quoi raconter à leurs amis à leur retour, c’est tout.

    On se regroupe au point de RDV, comme dit dans l’article. Il faut d’abord être inscrit au groupe randonue de Yahoo.
    Il y a en a dans différentes régions.
    Pour moi, la randonue doit être familiale, on amène sa petite famille comme je l’ai fait, on se déshabille une fois arrivé dans une zone déserte, et on commence la super balade. Et voilà, c’est très facile et c’est top au niveau des sensations.

    Le problème, c’est qu’après on est accro. Ca crée une dépendance, on a tout le temps envie de recommencer 🙂

  5. Je n’ai pas pu me rendre à la randonnée de Patrick, au sud de Nantes.

    Mais avec ces reportages, cela me motive encore plus pour participer à la prochaine qui se fera dans ma région.

    En tous cas, merci de nous faire partager vos impressions.

  6. Le fait de croiser des cyclistes ou des joggeurs est devenu familier et le meilleur moyen est de rester calme. Nous n’avons jamais eu de désagréables rencontres jusqu’à présent. Le circuit emprunté ce dimanche était très reposant et judicieusement choisi. Un grand merci à Jacques comme d’habitude pour l’organisation et enfin cela a été un plaisir de rencontrer Gilles et sa petite famille.

  7. Bonjour,

    Bravo Gilles pour ce reportage. Gageons qu’il donnera envie aux indécis de pratiquer la randonnue.

    Un petit correctif toutefois, le groupe de Jacques se trouve dans l’Essonnes (et pas dans les Yvelines comme mentionné), même si les participants viennent de toute la région parisienne.

    Christian du 91 (qui a déjà randonné avec Jacques, mais qui n’a pas pu participer à celle-là).

  8. Je suis toujours attristé de lire que l’on autocensure ses idéaux les plus justes et les plus fondamentaux du simple fait d’un relatif risque social et juridique.

    Faire de la randonue en Iran, soit, je comprends, et moi-même je ne me risquerais pas…
    Mais en France, je me dis qu’il est grand temps de vivre notre naturisme au grand jour.

    En effet, même les “Homo sapés” (textiles) sont capables de réaliser le ridicule d’un maillot de bain sur une plage, ou d’un costume en ville quand la chaleur rend l’habit si inconfortable.
    Tchador de bain ou tchador islamique, c’est aussi incongru, surtout lorsque cela est imposé !
    Par trois fois, j’ai fait de la prison en voulant défendre des valeurs de bon sens.
    J’étais certes inquiet, mais mes juges et mes geôliers étaient, eux, plutôt embarrassés.
    Alors lundi au bureau, n’hésitez pas à dire à vos collègues : ce week-end, moi, j’ai fait une merveilleuse randonue !

    Bien naturellement,
    Jacques FREEMAN
    Organisateur de randonues en Essonne (jfreeman@free.fr)

  9. Gilles, l’administrateur de “Vivrenu” m’a demandé de préciser les raisons de mes trois incarcérations. Bien qu’en réalité, cela n’a pas de rapport direct avec ma pratique naturiste, quoi que…
    A 17 ans, tout comme un oiseau, je me moquais des notions de frontières. Je décidais alors de franchir clandestinement le rideau de fer au niveau de la frontière austro-hongoise. Mais le KGB, m’a “accueilli”. Et, évidement, les premiers ennuis ont commencé !
    A 25 ans, à la fin de ma première semaine de service militaire, suite à des brimades injustifiables, je déclenchais une grève au sein de la caserne. Considéré, à juste titre, comme le “meneur”, j’étais condamné à trois années de prison, et envoyé en forteresse en Allemagne.
    A 40 ans, responsable d’une organisation humanitaire, j’étais en mission à Lubango, Angola. Ville gouvernementale assiégée par les forces rebelles de l’UNITA. Pour avoir pris des photographies, j’ai été arrêté, interrogé durement pendant plusieurs jours (j’ai même failli être exécuté pour espionnage).
    Bref, mon entourage a souvent considéré que j’étais complètement inconscient.
    Mais, à mon avis, l’inconscience, c’est de ne pas réaliser ses “rêves”.
    Bien naturellement,
    Jacques du 91 (Essonne)

  10. esta é uma iniciativa que gostaria que houvesse no meu país … pois esse passeio poderia ser feito sempre se não houvesse preconceito e discordia entre a sociedade… meus parabéns está muito bom este artigo

  11. Bien que naturiste, je découvre naîvement que la randonue existe en dehors des centres : Super, il me reste à former un groupe en Normandie et à rassurer ma fille ainée, qui a tjs peur du gendarme et des interdits sociaux …
    Eric et sa famille

  12. J’ai voulu adhérer à Yahoo groupe randonue mais ma candidature a été rejetée . Je ne sais pas pourquoi mais mes intentions sont bonnes . Peut-etre parce que je suis seul ? Pourtant l’expérience me tente enfin .

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go