30 octobre 2020

Randonnues Nocturnes

Les nuits, et plus spécialement les belles nuits d’été, peuvent se révéler des moments propices au naturisme. Exemple:
Cet été, j’ai eu l’occasion à deux reprises de pouvoir profiter de la nuit pour des promenades naturistes.
A la montagne et à la mer.
La première fois, c’était à la fin d’une longue journée de travail, au mois de juillet. Je suis monté en voiture jusqu’à l’alpage du Charmant Som en Chartreuse, un endroit bien connu des grenoblois qui trouvent là une ambiance presque montagnarde si facilement accessible.

A mon arrivée, la nuit tombait mais le parking était encore bien plein des clients du petit restaurant qui jouxte la ferme. Je me suis éloigné de quelques dizaines de mètres, j’ai traversé le troupeau de vaches et je me suis retrouvé seul dans l’obscurité au départ du chemin qui mène vers le sommet. L’air était doux. Je me suis déshabillé. J’avais pris un petit sac à dos avec une lampe, une gourde et un coupe-vent. J’y ai mis mes vêtements. Et en marche pour le sommet. Une vingtaine de minutes sur un chemin de terre puis de dalles de rochers bien lisses.
En haut, à l’abri d’un petit vent qui soufflait, j’avais le spectacle des lumières de villages alentours, et au loin la lueur de la ville de Grenoble. Et un sentiment de tranquillité bienvenue après le stress du travail. Au retour, le parking était vide.
La seconde balade a eu lieu sur une plage de l’île d’Oléron, en août. Un matin, vers les trois heures, une subite insomnie. Plutôt que de chercher vainement le sommeil, je suis sorti pour me dégourdir les jambes. La plage n’était pas bien loin, je suis vite arrivé au rivage. Là, l’obscurité était complète. La marée basse. J’ai commencé à marcher sur le sable. Pourquoi rester habillé? Vêtements à la main, j’avançais en essayant de deviner les formes des rochers ou de cette rangée de barques tirées sur la plage. Au loin, droit devant, l’éclat du phare de la Cotinière, et au dessus de moi la voûte étoilée traversée par la voie lactée.

Dans ces situations, le monde vraiment vous appartient.

Voir le forum https://www.naturisme-france.com/forums/randonnees-naturistes-randonnues/randonnee-nue-la-nuit-

5 réflexions sur « Randonnues Nocturnes »

  1. Sympa comme expérience mais attention aux rencontres fortuites, face à des gens sur une autre longueur d’onde, la nudité aurait du mal à être justifiée et risquerait d’être mal interprêtée.
    Par contre, c’est quand le temps est frais et qu’on est entièrement nu (quand je dis ça je pense aussi aux pieds) qu’on proffite vraiment de la sensualité du naturisme.

  2. Moi aussi j’ai l’habitude de me promener nu la nuit tombée. En France, jamais de mauvaise rencontre. Sur les plages aux Baleares non plus. En Tunisie, une fois des marins homos. Remis à leur place, ils n’ont pas insisté.
    Danger ? Pas vraiment à craindre. Mais à 2 c’est plus prudent agréable).
    Il suffit d’oser, de se risquer.
    Rencontres très rares.
    Lancez-vous !

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go