26 octobre 2020

Naturisme et Voies d’eau intérieures.

Même si certains centres naturistes sont installés au bord de rivières, on n’en parle pas si souvent que cela. Or les voies d’eau intérieures sont propices à la pratique discrète du naturisme.
Les rivières françaises passent souvent par des villes plus ou moins importantes pour se perdre très rapidement dans une campagne profonde et calme.

Sauf si vous avez un bateau, ce qui est l’idéal, mettez les vélos sur la voiture, partez à la recherche d’un coin un peu perdu (identifiable sur les cartes routières, choisissez loin des routes importantes et des voies ferrées), rangez la voiture et prenez les vélos.

Les chemins de halage sont interdits à la circulation mais les promeneurs en vélo y sont parfaitement tolérés s’ils se comportent correctement (respect des arbres, des berges, etc…). Ces chemins vous permettront d’identifier les endroits calmes où vous ne risquez pas de rencontrer trop de promeneurs, de pêcheurs ou d’agriculteurs dont le champ est en bord de rivière. Avant de vous installer, tentez un changement de rive (au profit d’un pont, d’une écluse), si la rive opposée au chemin de halage est praticable, vous serez alors parfaitement protégés de la circulation. Dans de nombreux cas, les deux berges sont assez broussailleuses ce qui ne facilite pas l’accès mais protège correctement des regards.

Sur cette photo, le chemin de halage est sur la gauche et la rive opposée très broussailleuse avec des recoins très accueillants.

 

Un loueur de bateaux indique dans son petit guide pratique "Les canaux et rivières passent souvent loin des agglomérations et sont même quelquefois tout à fait isolés sur certains tronçons. Nous laissons la pratique du naturisme à votre seule appréciation, mais veillez bien à ne pas choquer les populations des villages alentour dont les traditions sont parfois encore très vivaces."

Sachez qu’en général les écluses ferment entre 12h et 13h puis à 19 heures, le bief (partie du cours d’eau entre deux écluses) est alors parfaitement calme, les bateaux ne pouvant plus circuler (au mois de juin après 19 heures c’est extraordinaire).
Vous ne pourrez sans doute pas faire de grandes balades nus ni rester des heures au soleil dans les broussailles, mais une bonne baignades entre copains naturistes est assurée.

 

Sur l’YONNE

Proche de la région parisienne il faut chercher sur le Loing ou sur l’Yonne. Deux rivières assez propres (où les baignades publiques sont fréquentes).
Sur l’Yonne, en juin 2005, j’ai trouvé un endroit sympa sur la rive gauche après le village de Villecien (en descendant la rivière), une courbe douce où la rive opposée au chemin de halage est très isolée. Limite accessible, il faut traverser à Villecien et passer à travers champs jusqu’à trouver un coin sympa.
A cet endroit il y a une berge assez franche avec tout de suite assez de fond, ce qui est plutôt agréable (pas de galère dans les branches et les cailloux).

 

 

Sur l’autre rive un voyeur
bien sympa

 

Nous y avons passé 4 heures entre 12 et 16h sans voir un bateau. Une mobylette est passée sur le chemin de halage et un pêcheur au loin ne faisait guère attention à nous.

 

Sur le LOING.

 

Longeant le Loing, j’avais repéré sur ma carte, un endroit proche d’un tout petit bled, où la rivière est toute proche du canal, c’est donc là que j’ai choisi de stationner. Il y a une petite route qui ne passe pas très loin et le chemin de halage est propre, c’est donc accessible en voiture + vélo, même sans doute en voiture + à pieds.

 

Carte Canaux du Centre (NAVICARTE n°6)

 

L’endroit se trouve près de Ferrières, entre Nemours (21km) et Montargis (10km).

 

Le pont en PK8 permet de passer du chemin de halage à l’autre berge qui est praticable.

 

De là, on entrevoit souvent la rivière, il faut choisir un passage pas trop encombré de broussailles (j’ai trouvé tout de suite) et la rivière est atteinte en quelques minutes.
Là j’ai découvert une berge praticable à un endroit où la rivière offre un grand bassin avec suffisamment de fond pour perdre pieds assez vite et nager sans contrainte. Le coin est complètement enchâssé dans les arbres mais assez grand pour être ensoleillé.
 

En descendant le cours de l’eau d’une centaine de mètre on arrive à une petite chute précédée d’une pente de galets. Le tout est assez varié et très agréable, tranquillité assurée.

Hélas pas de photo … appareil en panne ce jour là !

 

MADERE

Oui, même à Madère j’ai trouvé moyen de pratiquer brièvement.
A Madère il y a peu de plages et elles sont de mauvaise qualité. Quant au naturisme je ne m’étais même pas renseigné avant de partir.

 

Mon envie d’eau étant permanente j’ai remonté avec les enfants le « Riba do inferno » après avoir bien vérifié que la richesse de la végétation garantissait l’absence de largage d’eau !

 

 Belle balade de 45 minutes pour remonter jusqu’à une chute d’eau infranchissable, dans une grande vasque entourée de murailles.

 

En marchant les pieds et les mollets s’habituent à la fraîcheur de l’eau (c’est peu dire) il devient alors possible d’envisager un bain. Or, le cours des torrents offre toujours des baignoires importantes aux pieds des petites chutes.

 

Ca donne un bain extra, de courte durée et un bonhomme qui ressort rouge comme une écrevisse cuite. C’est très tonique.

 

N’ayant rencontré personne lors de la monté, nous aurions pu revenir nus dans la descente, mais en terre inconnue ?…

 

PhB juillet 2005

4 réflexions sur « Naturisme et Voies d’eau intérieures. »

  1. Article intéressant pour ceux qui comme moi sont voisins des sites décrits. Non seulement cet article nous décrit les sites mais il nous donne toutes les instructions pour en profiter nous mêmes.

  2. En Aveyron également, il est possible de se baigner au barrage de la Selves, non loin de St Amans des cots. Je m’y suis baigné plusieurs fois cet été, du coté de l’embarcadère (pour les pêcheurs). J’étais souvent seul, mais les fois où il y avait quelques personnes, je leur ai demandé si cela ne les dérangeait pas que je me baigne sans maillot. Ils m’ont tous répondu que cela ne leur posait aucun problème ! Je pense que les gens sont maintenant très tolérants face à la nudité.
    Il suffit de les prévenir, « au cas où » .

  3. Bonjour et bravo pour votre article. J’ai déjà envoyé des sujets sur ce thème mais les réponses n’étaient pas suffisamment précises. Pourquoi ne pas recenser en navigation intérieure les endroits où l’on puisse pratiquer le naturisme en toute tranquilité ? Habitant vers le haut de la France, il est vrai que nous ne sommes pas forcément gatés par le temps mais quand même …. Cet été, nous avons navigué sur la Somme et il est vrai qu’entre deux écluses qui ne sont souvent pas très éloignées, le soir si on réussi à se faire « enfermer » entre elles, on bénéficie alors d’une traquilité royale puisqu’aucune navigation ne peut plus vous perturber. Reste les pécheurs et les promeneurs sur le chemin de halage mais il suffit souvent d’aller du coté opposé… Donnez nous vos PK relevés lors de votre navigation. Cela nous fera une base de données et évitera de longues recherches. Toutes mes amitiés dans l’attente..

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go