24 octobre 2020

Nu et Libre, Histoire du Naturisme sur Arte, mercredi 11 mai 2005

Arte diffuse le mercredi 11 mai 2005 à 20h45 une émission consacrée au Naturisme (Rediffusion le 13.05.2005 à 16h50 )
NU ET LIBRE. Réalisé par Gerhard Thiel (Allemagne, 1999, 52mn)
Il y a eu le naturisme mondain, le naturisme prolétarien, le naturisme romantique et même le naturisme nationaliste ! Gerhard Thiel retrace l’histoire de ces mouvements en France et en Allemagne, de la fin du XIXe siècle à nos jours.
https://www.naturisme-france.com/forums/reportages-emissions-tv/nu-et-libre-histoire-du-naturisme-sur-arte-le-11-mai

Né en Allemagne au XIXe siècle, le naturisme compte aujourd’hui des millions d’adeptes. À l’aide d’archives souvent inédites et d’interviews (d’activistes de la première heure et de naturistes convaincus), le documentaire décrit l’histoire du mouvement en France et en Allemagne. Il montre que celui-ci a toujours été le reflet de son temps, soumis à diverses idéologies, influencé par des courants politiques divers et souvent opposés. Il y eut tour à tour le naturisme bourgeois et mondain, celui de la gauche prolétarienne, du romantisme de la nature, et même le naturisme nationaliste. Aujourd’hui, alors que le nu ne fait plus scandale ni même sensation, il est dépouillé de sa dimension rebelle et libératrice. La fin du millénaire a-t-elle sonné la fin du naturisme ?

Nu, où es-tu ?
Le naturisme apparaît à l’ère industrielle en opposition aux contraintes de la vie des ouvriers et des bourgeois. Partout en Allemagne se développent des "îlots" où l’homme s’adonne à une forme de vie naturelle. C’est une réelle révolution, car la loi n’autorise alors à découvrir que la tête et les mains. Le naturisme devient un culte, une philosophie : on prend des bains de soleil, on pratique la gymnastique, on suit des exposés sur l’alimentation saine… Le pédagogue berlinois Alfred Koch fonde "l’École des nudistes" avec une gymnastique spéciale, présentée publiquement jusque dans les années 30 au Berliner Schauspielhaus : l’éducation sexuelle fait partie de l’enseignement. En 1932, un décret du ministère de l’Intérieur nazi interdit la baignade sans maillot (considérée comme une dépravation libérale et communiste) et met fin au mouvement. Les naturistes d’orientation populiste adaptent alors leur discours : le nudisme devient l’expression de l’autodiscipline germanique, qui permet en même temps d’assurer une reproduction de pure race. Convaincus, les nazis annulent l’interdiction en 1935 et exploitent le mouvement à leur compte…

http://www.arte-tv.com/fr/semaine/244,broadcastingNum=465044,day=5,week=19,year=2005.html

Voir la vidéo (ADSL 512 minimum nécessaire) et https://www.naturisme-france.com/forums/reportages-emissions-tv/nu-et-libre-histoire-du-naturisme-sur-arte-le-11-mai

Une réflexion sur « Nu et Libre, Histoire du Naturisme sur Arte, mercredi 11 mai 2005 »

  1. Deux jeunes femmes naturistes, installées dans des chaises longues et seulement vêtues d’un chapeau pour se protéger du soleil, défilent dans un char à Berlin, en 1987, devant Erich Honecker, président du Conseil d’Etat de la RDA, dûment cravaté, qui les salue en souriant.

    Cette image insolite figure dans le documentaire de Gerhard Thiel sur l’histoire du naturisme en Allemagne qu’on pouvait voir mercredi soir sur Arte. Le régime communiste est-allemand avait d’abord combattu le mouvement naturiste puis il l’avait toléré et, deux ans avant sa chute, il tentait de le récupérer. Pratiqué de façon individuelle par de nombreux Allemands de l’Est sur les plages de la mer Baltique, le naturisme était alors une façon d’échapper au carcan du système communiste.

    Le mouvement est né en Allemagne, à la fin du XIXe siècle, sous le règne de l’empereur Guillaume II. Des artistes, des médecins, des aristocrates prennent l’habitude de se baigner nus sur les plages de la mer du Nord ou dans les nombreux lacs que compte le pays.

    C’est une rupture avec les moeurs prudes de l’époque, qui obligent les femmes à n’entrer dans l’eau que vêtues du mollet jusqu’au cou, et les hommes à porter des costumes marins rayés qui leur couvrent la moitié du corps. Mais il s’agit de bien plus que de nudisme. Une abondante littérature et toutes sortes de revues voient le jour. Le thème dominant est le refus du mode de vie artificiel dans les villes, au profit d’une sorte de retour à la nature, au contact des éléments, loin de toute distinction sociale. La »prière au soleil », avec sa gestuelle un peu kitsch, résume cette attitude.

    Dans les années 1920, le mouvement se divise. Il y a d’un côté des socialistes comme Adolf Koch, inventeur d’une sorte de gymnastique nudiste à vertu thérapeutique et hygiéniste. De l’autre, des idéologues racistes, comme Hans Suren, qui prônent un « naturisme national » et se rallient à Hitler. Ils survivront tous les deux à la guerre. Adolf Koch aura des ennuis, sous Adenauer, parce qu’il s’obstinera à faire suivre ses conférences pédagogiques de petites démonstrations concrètes des bienfaits de sa gymnastique nudiste. Hans Suren réussira à faire oublier son adhésion au nazisme. La révolution des moeurs, à la fin des années 1960, a tout balayé. Il n’est plus besoin désormais de recourir à l’idéologie pour se baigner ou s’exposer au soleil dans le plus simple appareil.

    Dominique Dhombres
    Article paru dans l’édition du 13.05.05
    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-648943,0.html

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go