30 octobre 2020

Le sauna des Bains des Pâquis à Genève fête ses dix ans

Se faire suer de plaisir face à la rade glacée. Reportage entre 3 et 90°.
Par Jérôme Estèbe, publié le 18 décembre 2004 sur laTribune de Genève

«T’as un peu l’impression d’être le homard froid que l’on balance dans l’eau bouillante. Sauf que c’est le contraire.» Voilà comment Alain, quadragénaire bordelais en visite à Genève, décrit le bain lacustre qu’il vient de s’offrir. Il sortait du sauna à 90 degrés.

""

Suée en local torride et baignade en eaux glacées – © S. Iuncker

Il s’est jeté tout nu dans un Léman à six degrés. Avec un cri mi-joyeux mi-terrifié. La trempette n’a duré qu’une seconde. Juste un aller-retour. Alain, qui se pensait incapable de commettre «une telle connerie», a trouvé l’expérience «archivivifiante». «J’ai même pas froid», constate-t-il, tout étonné. Il veut recommencer illico. On le retient. A trop vouloir jouer les homards, on se retrouve avec les pinces toutes bleues.

La baignade express en eaux glacées est devenue un rite pour les habitués de l’hiver aux Bains des Pâquis. Jeunes ou vieux, hommes ou femmes, tous y sacrifient en un exquis frisson. Ce n’est pourtant pas le seul charme de l’endroit. Quand la majorité des saunas se nichent dans des pièces borgnes, en sous-sol d’hôtel ou de fitness, celui des Bains dévisage crânement son environnement. «Tu as chaud face à la rade qui a très froid», résume Claire, une jeune habituée, qui pense transpirer là dans un cadre «unique au monde».

Il est vrai que, quand on est nu, détendu et suant, il y a quelque chose d’aussi rare qu’apaisant dans le spectacle du trafic sur le pont du Mont-Blanc, là-bas dans la grisaille. Voilà le tumulte urbain soudain muselé, quasi irréel. On est encore dans la ville, mais blotti dans une bulle étanche. Les mouettes genevoises se croisent en un lent ballet, les poules d’eau barbotent pépère, les cormorans sèchent leurs plumes après la pêche. C’est un show monochrome au ralenti auquel assistent les saunistes avec, en guise de bande-son, le bruit de leur sueur qui perle. Plop, plop.

Quid de la nudité?

Oui, on est donc tout nu. Ce qui peut poser problème à l’occasion. «La première fois, j’ai essayé de garder mon maillot», raconte Jean, un fidèle depuis deux ans. «Très vite je me suis senti bête et inconfortable. Avec la transpiration, le tissu te colle aux fesses. Et puis, de ton zizi, tout le monde s’en fiche. Personne ne mate.»

Pourtant, ce sauna-là traîne vaguement une réputation de lieu de drague. Réputation injustifiée, que s’applique à démonter Pierre Schweig, le directeur des Bains. «On décourage les personnes attirées par la drague», assure-t-il. «De même, les exhibitionnistes ou mateurs sont vite repérés et éconduits. C’est avant tout un lieu familial.»

D’ailleurs, il n’est pas rare d’y croiser des gamins (en maillot) accompagnant l’un de leurs parents (tout nu). Mais aussi des papis et des mamies concentrés sur leur sueur, des quadras à l’air las, des petites dames rêveuses, des copines chuchotantes. Sans oublier le bellâtre de service, cheveu ras et tablette de chocolat, plongé dans une partie de chasse à la peau morte.

Soigner sa gueule de bois

Olivier, qui est un brun baraqué à la paupière indolente, fréquente quant à lui l’endroit en deux types d’occasion: «Seul pour soigner une gueule de bois; en groupe pour préparer une beuverie.» Ben voilà.

Si le mardi demeure réservé aux dames, le reste de la semaine organise donc une tranquille mixité. Les matinées sont calmes, voire désertes. Il faut attendre l’heure de la sortie des bureaux pour que débarque la foule. On se serre alors sur les bancs de bois des deux saunas, on se presse dans la vapeur du bain turc ou du hammam tout neuf. Au fait, c’est quoi la différence? Pierre Schweig: «Dans le hammam, on se lave, on s’asperge, on se frotte au gant de crin. Pas dans le bain turc.»

Ce que Jean, le pudibond repenti, préfère aux Bains, c’est leur côté spartiate. «On se déshabille dans des cabines non chauffées, on foule du béton glacé, on se balade presque à poil quand il fait zéro. Il faut être un peu maso, mais j’adore. Les autres saunas me paraissent bien fades en comparaison.» Et dans les autres saunas, on ne peut même pas s’amuser à jouer au homard.

Tous les jours de 10 h à 20 h, tél. 022 732 29 74.

2 réflexions sur « Le sauna des Bains des Pâquis à Genève fête ses dix ans »

  1. Je trouve très instructif cet article sur la pratique du bain sauna dans un cadre naturel. On y décrit un bain vraiment ouvert sur l’extérieur où il est tout naturel de sortir de l’antre et de faire corps avec la nature environnante.

    Effectivement, les saunas urbains sont généralement cachés à l’intérieur de bâtiments en béton sans aucune « fenêtre » sur le dehors. Comme il doit être merveilleux de sortir du bain et de se retrouver à l’air libre, pour se plonger dans l’eau d’une rivière ou d’un lac ou se rouler dans le neige. C’est vraiment cela qui s’appelle vivre en harmonie avec la nature.

    ademimo

  2. J’ai fréquenté ce sauna les quelques fois où je suis passée en hiver à Genève, et je dois bien avouer que c’est un endroit magique.
    En plein centre de Genève, une sorte d’enclave de tranquilité, avec le soleil d’hiver sur des plages en bois, un délice. Et puis plonger dans le lac glacé au sortir du sauna, c’est vraiment extraordinaire. La nudité totale n’y est pas obligatoire, mais pour les fois où j’y suis allée, tous les hommes et femmes présents étaient nus dans le sauna, mais en général ne déambulent pas dévétus à l’extérieur.
    Pour ce qui est de l’ambiance, je l’ai trouvée très agréable et tranquille (suisse ;-), j’ai essayé à la fois les jours mixtes et ceux réservés au femmes. Ces derniers me semblent un peu plus conviviaux, on y discute plus volontiers, mais il est vrai que le caractère des genevois est en général assez discret. Un endroit merveilleux qui ferme pour l’été car la zone des Bains des Paquis est alors occuppée par tous les adeptes de la baignades et du bronzage, mais malheureusement en maillot… 🙂

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go