21 octobre 2020

Les marionnettes du pénis au théâtre de Neuchatel en Suisse

Cuche à bras ouverts pour un public qui aime les démonstrations de pâte à modeler. Les photos de «dessous la ceinture» étaient fortement déconseillées par les organisateurs.
Patrick Martin.

La grâce les habite? Dur, dur!
Pitreries de potaches, "Les marionnettes du pénis" font d’abord rire les garçons. Venus principalement en couple, ce samedi soir au Métropole, les spectateurs se préparent joyeusement à vivre la transgression d’un tabou. Il y a de l’excitation dans l’air.

Enveloppés dans leurs capes de super-manipulateurs — rouge, pour Jean-Luc Barbezat, bleu pour Benjamin Cuche le duo comique neuchâtelois fait monter la tension. «Etes-vous prêts à observer un pénis dans sa version molle pendant plus d’une heure?» s’exclame Cuche, le beau gosse. «Lâchez-vous, vous ne vexerez personne ce soir», lance aux femmes Barbezat, le potelé. La salle retient son souffle, que se cache-t-il vraiment derrière ces manteaux? Enfin, voilà la chose ­– les choses –­ qui apparaissent en gros plan projetées sur un écran et accompagnées des commentaires ironiques des deux propriétaires qui s’improvisent tour à tour scientifiques ou historiens. Conquis, le public rit dès la première figure.

Après un petit temps d’adaptation à la nudité, les grosses surprises ne sont ni dans le spectacle, ni sur scène où les attributs masculins au repos n’ont vraiment rien d’extraordinaires au sens littéral du terme. Etiré, plié, tordu, transformé en planche à voile ou même en cerveau, le pénis reste trivial. Le public s’esclaffe, mais l’ennui me gagne. Sans être vilains, ces jeux de mains sont avant tout masculins. Lorsque, interpellée par les deux comiques, une jeune femme monte sur scène et se prête à leurs exercices acrobatiques, on devine d’ailleurs son malaise. Mais qu’ils soient masculins ou féminins, les rires fusent tout au long du spectacle, libérant radicalement complexes et frustations!

UTILE
Neuchâtel, Théâtre du passage, ve 26 et sa 27, 20 h 30, di 28, 18 h. Billets 55 fr. 0900 800 800.

Montreux, Auditorium Stravinski, me 8 décembre, 22 h. Billets de 40 à 60 fr. 021 962 21 19.

Genève, Arena, sa 11 décembre, 20 h 30. Billets 55 fr. 0900 800 800.

Article de Corinne Jaquiéry

http://www.24heures.ch/home/journal/loisirs/index.php?Page_ID=6448&art_id=42918&Rubrique=Loisirs

Anti-Rocco Siffredi

En toute franchise, on ne s’attendait pas à grand-chose. Des échos plutôt mitigés, un intitulé pas franchement mirifique et, bien sûr, ce concept, ouvrant grandes les portes aux pouet-poueteries les plus bigardiennes, pouvait laisser présager le pire.

Bonne surprise donc, quand, dès le lever de rideau, on se sent pris d’une empathie irrésistible pour ces deux bougres qui dissertent sur leur angoisse à l’idée de se mettre à nu devant tant de gens. On se dit que même avec l’habitude, ça doit rester embarrassant. Puis la cape tombe. Deux Neuchâtelois, tous nus, en chaussures de boxe. Rien de plus, rien de moins.

D’un côté Cuche, bien bâti et mieux membré. De l’autre Barbezat, assumant pleinement ses rondeurs et un engin plus modeste. Rapidement, les figures s’enchaînent, et force est d’admettre que, loin de trouver le temps long, on s’amuse plutôt bien. Comme deux gamins devant un miroir, les deux comparses tirent, torsadent, malmènent leurs organes, leur faisant prendre les formes les plus incongrues. Sur l’écran géant — salutaire pour les spectateurs dès le troisième rang — on voit se modeler des escargots, des champignons atomiques, des pélicans. Des pénis rigolos, vulnérables, aux antipodes des phallus triomphaux des stars du X, seuls d’ordinaire à s’exhiber en gros plan sur des écrans. Alternative rafraîchissante.

Bien sûr, le spectacle charrie aussi son lot de lourdeurs. De manière générale, les deux comiques le sont plus dans le visuel que dans le verbal, et on aimerait parfois qu’ils en fassent un tantinet moins.

Mais on préférera retenir de la performance une bonne humeur audacieuse. Et finalement pas mal de talent: pour le novice, l’exécution de la figure dite du «hamburger», pourtant démontrée en détail sur scène, s’avère particulièrement délicate.

Gregory Wicky

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go