24 octobre 2020

Avez vous l’esprit de Berkeley ?

Le thème de la parade de dimanche était "A quel point pouvez-vous avoir l’esprit de Berkeley ?"
Des milliers de personnes sont venues assister à la 9ème parade qui descend l’Avenue de l’université et chaque équipage, voitures décorées ou performances politiques expriment une partie de la bizarrerie de l’esprit de Berkeley.

La plupart des participants ont démontré "être Berkeley" que ce soit avec des voitures méticuleusement ornées d’art jusqu’à un petit groupe de personnes nues.

"Nous sommes toujours coincés derrière les nudistes de 50 ans, ce qui est une déception", a dit Jay Broemmel, un résident de San Francisco qui conduit un camion décoré d’une chauve-souris cracheuse de feu. "Ils laissent faire un peu près tout. Il n’y a pas de censure."

Sur le trottoir une jeune fille qui assiste à la parade le dit plus brusquement.

"Eh ! Des gens nus ! C’est trop fou !" Crie-t-elle pendant que la mère et ses soeurs regardent.

La majorité des participants sont déguisés et jouent un rôle. Un groupe porte des bibles et une pancarte annonçant : "Les témoins de Jéhovah sont contre le porte à porte". Paméla, une habitante qui refuse de donner son nom, tient une "tea party" avec 3 amies en robe victorienne sur le trottoir.

"C’est si provincial, ma chère," dit-elle. "Voulez-vous un sandwich au concombre ?"

Celui qui a reçu le plus grand succès est un homme sur un unicycle en combinaison de plongée rose avec une cape argent, connu par les habitants de Berkeley comme l’Homme Rose. Le vétéran de plusieurs de ces parades explique l’origine du costume.

"J’ai trouvé cette combinaison et je voulais être un homme de l’espace" dit-il "mais les premières personnes qui m’ont vu ont commencé à crier "l’homme rose !" Alors je me suis regardé et j’ai pensé, bon je suis
l’homme rose."

La coordinatrice de l’évènement, Karen Hester, qui aide depuis sa création en 1995, dit que la bizarrerie est souhaitée.

"Nous ne donnons pas beaucoup de règles, juste d’y aller et d’être créatif" dit-elle, "C’est vraiment fait pour provoquer !"

Berkeley était exactement l’endroit pour une telle parade dit-elle.

"Je pense que, depuis fort longtemps, nous avons ici une vraie liberté intellectuelle, une vraie curiosité intellectuelle et beaucoup de tolérance pour toute sorte de style de vie" ajoute t elle.

La jeune génération de Berkeley semble avoir plus de mal à suivre cette tradition de tolérance.

Quelques pères et filles viennent avec les mêmes dreadlocks et chemises. Les lycéens sont totalement excités autour du stand du cannabis.

Et, en hommage à la réputation de Berkeley comme un endroit connu pour ces manifestations et revendications, une jeune fille crie en direction de sa mère "Que voulons-nous ?"

"Des glaces !" Répondent ses amis.

"Quand les voulez-vous ?"

"Maintenant !"


Par JOSH KELLER
Lundi 20 septembre 2004
PHOTOS :JENNIFER SALTMARSH
http://www.dailycal.org/article.php?id=16159

Traduction Jérôme Jolibois

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go