25 octobre 2020

Les différentes façons de percevoir la nudité

"LesBeaucoup de choses ont été écrites au sujet du « nu » au début de l’été 2001 au Québec, dans la foulée de cet événement où plus de 2 200 personnes ont accepté de se dévêtir pour le photographe Spencer Tunick, en pleine rue Sainte-Catherine à Montréal. L’événement a été applaudi par certains, décrié par d’autres, mais une chose est sûre, il a fait jaser. Le débat s’est élargi et a en outre soulevé les questions du lien entre le sexe et la nudité, la pratique du nudisme et l’exhibitionnisme, mais aussi celle du rapprochement entre le nudisme et le bien-être, l’ouverture et la liberté. Article tiré du site http://www.servicevie.com/02Sante/Sex/sex01042002/sex01042002.html

Nudisme n’égale pas exhibitionnisme. Le Petit Robert définit le nudisme comme une doctrine prônant la vie au grand air dans un état de complète nudité. Le naturisme, souvent associé au nudisme, se définit comme une doctrine prônant le retour à la nature dans la manière de vivre. L’exhibitionnisme, pour sa part, renvoie à une pratique sexuelle ou à une forme d’érotisation particulière où un individu recherche et éprouve du plaisir érotique en exhibant ses organes génitaux ou en ayant des activités sexuelles devant d’autres personnes, celles-ci n’étant pas forcément consentantes. Même si, peut-on penser, certains adeptes du nudisme peuvent avoir des fantasmes exhibitionnistes, l’association entre les deux est non seulement hasardeuse, elle est incorrecte.

Toutefois, tout en convenant aisément que le fait d’être nu n’a pas de connotation sexuelle en soi, il reste qu’en pratique, la nudité est chargée émotivement. Mais plutôt que de chercher à départager ce qui est sexuel et non sexuel, acceptable et indécent, essayons de comprendre en quoi la nudité revêt un sens si… sensible!

Que signifie être nu? Simplement, on peut dire qu’être nu signifie n’être couvert d’aucun vêtement. Mais à un autre niveau, la mise à nu évoque aussi le fait de se dévoiler, donc de se montrer tel que l’on est, sans déguisement et sans artifice. Se montrer tel que l’on est peut nous faire sentir vulnérable, mais peut aussi démontrer notre ouverture, d’abord à nous-même, mais aussi à l’autre! On peut certes éprouver ce mélange de sentiments d’ouverture, de liberté et de vulnérabilité lorsqu’on se retrouve nu dans l’intimité sexuelle. Dans ce contexte, la nudité est associée au sexe. Toutefois, ces mêmes sentiments peuvent aussi être vécus dans d’autres contextes de nudité comme sur les plages nudistes ou lors de séances de photos, qu’elles se fassent à 2 ou à 2 000! On comprend ici que la nudité peut reposer sur des motivations diverses et susciter des réactions variées. À titre d’exemple, les témoignages de participants à la photographie de Tunick nous laissaient comprendre qu’au-delà des sensations de bien-être et de liberté, l’expérience avait eu un impact sur leur identité : se défaire de ses vêtements, c’est aussi s’affranchir, l’espace de quelques minutes ou quelques heures, d’un aspect important de son identité sociale (le vêtement) et se retrouver entre humains. Plus rien ne distingue le banquier du mendiant. Un autre exemple concerne les regroupements naturistes, pour qui la pratique de la nudité en commun aurait notamment pour but de favoriser le respect de soi-même et celui des autres .

En bref, l’intimité sexuelle, l’événement-photographie de Tunick et le naturisme sont trois exemples de contextes où la nudité peut revêtir des significations différentes : nudité liée au sexe; nudité comme une façon d’être soi-même, de se sentir libre; nudité comme expérience de retour à la nature. Ce dont il fut question jusqu’ici concerne somme toute des expériences positives de la nudité. Mais on doit également souligner le fait que la nudité peut parfois constituer une expérience désagréable, voire humiliante. On n’a qu’à penser à des situations où elle nous est imposée contre notre gré et où le bien-être laisse place à des sensations qu’on peut difficilement qualifier de positives. Retenons qu’outre le degré personnel de tolérance ou d’ouverture face à la nudité, les situations dans lesquelles elle prend place lui donnent aussi sa signification.

Il est maintenant temps de braquer les projecteurs sur nous-même et de nous poser la question : que signifie la nudité pour moi? Comment je réagis à la vue d’un groupe de personnes nues sur une plage? Quels sentiments j’éprouverais si j’y participais? Quelles sont mes raisons de ne pas le faire? Il est possible que nous arrivions ainsi à des réponses qui rejoignent celles dont il a été question dans ce texte. Mais nous trouverons sans doute d’autres réponses qui correspondent davantage à nos valeurs et à notre vécu personnel.

Kathia Fournier, M.A.
Sexologue clinicienne et psychothérapeute
Membre de l’Association des sexologues du Québec

Association des sexologues
Téléphone (514) 270-9289
Courriel : asq@qc.aira.com

Source : site Web de la Fédération québécoise de naturisme. Consulté le 27 août 2001.

À lire aussi :
Quand l’odeur corporelle est source de désir
En tenue d’Ève sous l’oeil complice de la caméra

Une réflexion sur « Les différentes façons de percevoir la nudité »

  1. Je comprends cet exposé, et en ce qui me concerne, j’ajouterai mon vécu:
    Je suis né en 1956, dans une famille dite à l’époque « plus ou moins hypie! » car sans complexes, avec des grands-parents et des parents naturistes. J’ai donc toujours connu la nudité, et il m’est difficile de comprendre, même si je peux admettre, que l’on soit choqué à la vue d’un corps nu. Pour ce qui est de la sexualité, je n’ai jamais eu le moindre problème, et la vue d’un nu n’a jamais provoqué en moi de réactions… car il s’agit d’un autre domaine qui n’a rien à voir avec le nudisme ou le naturisme. C’est pour moi du domaine privé et des sentiments. La personne qui partage me vie, est, comme moi naturiste et nous nous sommes connus durant nos vacances sur une plage du sud. Aujourd’hui, nos deux fils sont eux aussi naturistes, ayant été élevés dans notre philosophie, sans contrainte, sans complexes et sainement et non plus sans jamais leur avoir imposé quoi que ce soit. Certaines personnes pourraient dire que la nudité est imposée aux enfants par leur parents quand ils sont en bas âge? Et que ce serait de l’exhibition! NON, car nous ne leur avons rien imposé. Dans notre famille: chacun fait comme bon lui semble, et toujours cette règle est respectée.
    Mais, je pense que beaucoup de personnes ne comprennent pas, et que seuls les vrais naturistes ou nudistes peuvent l’admettre? Souvent, les « textiles » confondent exhibitionniste (avec une conotation sexuelle) et nudité…Hélas, ils ne comprennent pas que naturiste contient les termes « nature » – « naturel » donc être tel que la nature nous a fait, et qui dit nature dit respect.

Laisser un commentaire

Site du portail naturiste francophone   :  VivreNu.com     Naturisme France  rencontres-naturistes.com   lenaturisme photos   PubNat   nudismlife.com   tousnus.fr   photos.naturistes   Revues Naturistes Vintage   World Naked Bike Ride WNBR Cyclonudistes   tv-naturiste  Projet La sabliere    ovh 250go